Actualités en bref

L'Institut du cerveau et de la moelle épinière conjugue recherche fondamentale et création de startup

neurobiologie
En réunissant dans un même bâtiment des chercheurs en neurosciences, une trentaine de plateformes technologiques, un Living Lab et un incubateur de startup, l'Institut du cerveau et de la moelle épinière (1), labellisé Institut Carnot, est un lieu unique dédié aux maladies du système nerveux.
 
Avec son bâtiment de 22 000 m2, l'Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM) n'est pas seulement le plus grand centre de recherche français sur les neurosciences : c'est un lieu unique de décloisonnement entre recherche fondamentale et recherche appliquée. Plus de 600 chercheurs, ingénieurs et techniciens s'y côtoient, pour étudier le cerveau - des mécanismes moléculaires jusqu'au fonctionnement de l'organe -, mettre au point de nouveaux médicaments, développer des instruments pour la recherche et des dispositifs médicaux pour les patients.
 
La recherche de biomarqueurs des maladies neuronales (Parkinson, Alzheimer, sclérose en plaques, épilepsie, tumeurs, maladies psychiatiques), et de cibles thérapeutiques, est au cœur de la recherche menée à l'ICM. Des biomarqueurs qui peuvent être des molécules circulantes, mais aussi des signaux d'imagerie, et des réponses à des tests cognitifs ou comportementaux. Ces recherches sont menées depuis le stade préclinique et jusqu’aux essais cliniques, avec des industriels.
 
En contact étroit avec l'hôpital de la Pitié Salpétrière, à Paris, l'ICM a aussi pour vocation de proposer des outils et services innovants aux patients, mais aussi aux médecins, personnels paramédicaux et techniciens hospitaliers. C'est le rôle de son Living Lab, qui depuis deux ans fait participer patients et soignants à l'invention de produits novateurs. Une quinzaine de prototypes a été réalisée dans l'atelier de l'institut : un robot d'assistance à la rééducation de patients souffrant de lésions cérébrales, une canne de prévention de chute pour malades atteints de Parkinson, des tests de dysfonctionnement cérébral, des jeux pour soigner des enfants ayant des troubles de la nutrition... « Certains prototypes donnent naissance à une startup, d'autres sont transférés à l'industrie », explique Alexis Génin, directeur des applications de la recherche à l'ICM.
L'Institut a créé son propre incubateur d'entreprises innovantes, qui accueille aujourd'hui une vingtaine de startup. Cette activité se développe fortement : l’ICM anime, depuis le mois de juillet, le programme de Santé digitale de la Station F, le campus de startup créé par Xavier Niel.
 
Labellisé Institut Carnot, l'ICM est aussi le coordonnateur de la filière FindMed qui réunit dix Instituts Carnot (2) du secteur de la santé. L'objectif est de donner une plus grande visibilité aux compétences françaises dans ce domaine, mais aussi d'organiser le fonctionnement en réseau des plateformes technologiques développées par les différents Instituts.
 
 (1) Institut du cerveau et de la moelle épinère (CNRS/Inserm/UPMC)
(2) Findmed réunit les Instituts Carnot suivant (en gras ceux impliquant le CNRS) : CALYM, Curie Cancer, CEA LIST, Chimie Balard Cirimat, ICM, France Futur Élevage (ICSA), Inria, M.I.N.E.S, Pasteur MS et Voir et Entendre.