UP' Magazine L'innovation pour défi

économie circulaire

3e Assises de l'économie circulaire

L’ADEME organise les 3e Assises de l’économie circulaire ces 27 et 28 juin 2017 à la Maison de la Chimie à Paris. Objectif : encourager l’action en faveur de la transition vers l’économie circulaire auprès des acteurs, qu’ils soient publics ou privés. Il sera l’occasion de revenir sur le développement des stratégies des acteurs ainsi que de partager les expériences en présentant des démarches, outils et méthodes. Les assises se veulent également inspirantes et motivantes en faisant appel à des témoignages et retours d’expériences apportant la preuve de l’accessibilité et des bénéfices de l’économie circulaire. Nicolas Hulot prononcera le discours d’ouverture.
Photo : Des tuyaux. REUTERS/ ©Jo Yong-Hak
 
Depuis 2015, l’économie circulaire est inscrite dans la loi française faisant de la gestion efficace des ressources un élément majeur de sa politique. Ainsi, la France s’est fixée comme objectif une hausse de 30%, entre 2010 et 2030, du rapport entre son produit intérieur brut et sa consommation intérieure de matières premières.
Par ailleurs, la Commission Européenne a publié son « paquet économie circulaire » révisé comportant un plan d’actions de plus de 50 mesures. L’économie circulaire s’ancre chez de nombreux acteurs, que se soient entreprises ou territoires pour se généraliser. La transition vers l’économie circulaire doit coupler ambitions politiques, stratégies territoriales ou d’entreprises avec des actions concrètes sur le terrain.
 
L'économie circulaire, pour faire simple, est une économie où les activités sont organisées de telle sorte que les déchets des uns deviennent les ressources des autres. Rien ne se perd, tout se transforme, ce qui, in fine, minimise les prélèvements en ressources naturelles ou rares et, normalement aussi, les émissions nocives. Elle s'oppose à l'économie linéaire qui, une fois la consommation terminée, jette, contraignant la chaîne économique à reprendre  inlassablement le même schéma : extraction, production, consommation, mise au rebut.
 
Aujourd’hui, si l’économie circulaire se développe par un nombre grandissant d’acteurs, d’entreprises, de territoires ou de citoyens, elle doit encore se renforcer pour se généraliser. La transition vers l’économie circulaire doit coupler ambitions politiques, stratégies territoriales ou d’entreprises avec des actions renforcées sur le terrain en appui aux initiatives citoyennes.
Les idées avancent, des expérimentations font école pour limiter le gaspillage, s’approvisionner en matières premières recyclées ou renouvelables, modifier la conception des produits ou encore innover sur les modèles d’affaires et les modèles sociaux.
 
Si le prix des matières premières et de l’énergie a aujourd’hui diminué, la demande continue à croître, augmentant les émissions de gaz à effet de serre. Or, un rapport récent des Nations Unies montre l’efficacité renforcée d’une politique conjointe associant gestion efficace des ressources et lutte contre le changement climatique.
 
Ces 3e Assises entendent fournir des éléments d’action aux acteurs pour la transition vers l’économie circulaire en faisant le point sur le développement des stratégies des acteurs, en présentant les démarches, outils et méthodes permettant à tous les acteurs de s’inscrire dans cet objectif, mais aussi en exposant les témoignages et retours d’expériences montrant que cette voie fait sens sur le terrain et est accessible à tous pour un bénéfice induit économique et social.
 
Les Assises seront organisées autour de trois sessions plénières et de quatre sessions d’ateliers en parallèle :
• Quel modèle de société pour le futur ?
• Les politiques européennes et à l’étranger
• L’alimentation durable, valeur d’avenir
 
Quatre sessions parallèles en ateliers autour des axes suivants :
• L’entreprise responsable et économe en ressources
• Les collectivités animatrices des territoires
• Développement et pérennisation des acteurs locaux de l’économie circulaire
• Des produits plus circulaires
 

 
Add a comment
Biomim'expo

Biomim' Expo : s'inspirer du vivant pour des innovations au service d'un développement durable et réconciliant

Agriculture urbaine, habitat bio-inspiré, écoquartier … comment le biomimétisme s’invite dans les projets architecturaux en cours ; la bioluminescence des animaux marins comme nouvelle source d’éclairage ; comment réconcilier Industrie avec l’Ecologie et la société, nos modèle économiques peuvent-ils réparer ce qu’ils ont détruit ? ; le « blob » c’est quoi ? ; comment accompagner des projets innovants dans l’industrie du vivant ? ;  … Biomim’expo, ce sont toutes ces interrogations sur le devenir de notre planète et de nos vies futurs. Rendez-vous les 29 et 30 juin à Senlis !
 
Biomim’expo, c’est le grand rassemblement annuel des acteurs et des parties prenantes du biomimétisme et des approches qui s’inspirent de la Nature pour innover et créer les conditions d’un modèle de développement renouvelé et respectueux de l’environnement, auquel UP' s'associe une seconde fois encore cette année. 
Le biomimétisme est une évidence oubliée, qui resurgit avec les limites de l’économie de l’abondance, avec l’essor des capacités scientifiques et avec l’accélération des attentes sociétales : comment économiser l’énergie, produire moins de déchets, allier croissance et biodiversité, travailler et communiquer en systèmes ouverts et collégiaux, déformater la pensée pour innover par des approches décloisonnées, inspirées par les 3,8 milliards années de R&D du vivant ?

LIRE DANS UP’ : Biomim'Expo : le rendez-vous du biomimétisme et des innovations bio-inspirées

Les conférences proposées pendant ces deux jours apportent des réponses, des réflexions à nos interrogations avec l’intervention de 49 speakers, dans cette ambiance si particulière attachée à ce rendez-vous,  celle d’un campus pour un événement hybride entre université d’été du biomimétisme, showroom, conférences et ateliers. L’esprit de l’événement demeure celui du décloisonnement, de l’innovation et de la démonstration de l’intérêt à s’inspirer du vivant pour imaginer des innovations au service d’un développement durable et réconciliant.
Deux jours de réflexions qui interpellent, non comme un nième signal d’alarme, mais davantage comme un révélateur : l’approche de l’événement est positive, scientifique, entrepreneuriale, pour révéler la nature comme une solution et non plus comme une contrainte, pour parler du « comment » davantage que du « pourquoi » … la tonalité est ni partisane ni dogmatique ni exclusive.
Biomim’expo aborde la relation de l’homme à la nature de façon large et non réservée, non limitée à telle ou telle discipline, l’enjeu est celui du rassemblement, de l’interdisciplinarité, Biomim’expo, c’est aussi un coup de projecteur sur une filière d’excellence.
 
Pour venir et profiter de ce rendez-vous atypique, INSCRIVEZ-VOUS !
 

PROGRAMME

 
Jeudi 29 Juin
 
MOT D’ACCUEIL ET INTRODUCTION // 10H-11H // PLENIERE
 
Laurence Monnoyer-Smith, Commissaire générale au développement durable, Ministère de la transition écologique et solidaire; Déléguée interministérielle au développement durable.
Pascale Loiseleur, Maire de Senlis, à l’origine du Ceebios
Antonio Molina, président du Ceebios, président du pôle Matikem, président du groupe Mäder.
Nicolas Thierry, Vice-président du conseil régional Nouvelle Aquitaine
 
GRAND TÉMOIN // PRODIGIEUSE BIODIVERSITÉ // 11H-12H // PLENIERE
 
Gilles Boeuf, président du conseil scientifique de l’Agence Française pour la Biodiversité (AFB), ancien conseiller scientifique pour les sciences de la vie et de la nature, du climat, de l’océan de la Ministre Ségolène Royal; Professeur à l’Université Pierre et Marie Curie; ancien président du Muséum national d’histoire naturelle. 
 
GRAND TÉMOIN // L’ÉNERGIE NATURELLE // 12H-13H // PLENIERE
 
Marc Fontecave, professeur au Collège de France, Chaire de Chimie des Processus Biologiques, Directeur du Laboratoire de Chimie des Processus Biologiques, Collège de France (FRE Collège de France-CNRS no 3488). https://www.college-de-france.fr/site/marc-fontecave/index.htm: hydrogène, photosynthèse artificielle .. quelle énergie pour demain ?
 
( … DÉJEUNER SUR L’HERBE ; FOOD TRUCKS PRODUITS BIO ET LOCAUX A VOTRE SERVICE)
 
RECHERCHE & INDUSTRIE // LA BIOINSPIRATION EST-ELLE EN TRAIN DE FAIRE BOUGER LES LIGNES ? // 14H15-15H45 // PLENIERE
 
4 grands groupes industriels nous livrent un point d’actualité sur leurs travaux, recherches et développement en matière de bio-inspiration. Mini-pitchs et table ronde
 
Laurent Gilbert, advanced research international development director de L’Oréal: pourquoi et comment le Groupe L’Oréal fait du biomimétisme un axe stratégique de recherche et d’innovations au service des objectifs 2020 du programme “Sharing beauty with all”.
Jérôme Perrin, directeur scientifique de Renault: la bioinspiration, source d’innovations technologiques pour la filière automobile.
Nathalie Devulder, Directrice du Développement Durable RTE : maillage, réseaux, flux, matière, interconnexions … les écosystèmes naturels sont-ils une source d’inspiration pour l’écosystème et le réseau électrique en pleine mutation ?
Iswann Ali Benali et/ou François Dapilly, Direction du développement durable et de l’innovation transverse, Groupe Eiffage: agriculture urbaine, habitat bio-inspiré, écoquartier … comment le biomimétisme s’invite dans les projets en cours.
+ 1 enseignant-chercheur pour livrer son regard et point de vue sur le passage de la recherche à l’industrie 
 
Serge Berthier, chercheur à l’institut des nanosciences de Paris (INSP : UPMC/CNRS), auteur du livre Comment fait le gecko pour marcher au plafond ? aux éditions Belin: le chemin escarpé de la connaissance scientifique à l’application industrielle.
 
THE « DOUBLE WORLD TOUR » // BIOMIMETISME ET ECONOMIE CIRCULAIRE A TRAVERS LE MONDE // 14H30-15H30 // CAFE LITTERAIRE
 
Estelle Cruz, chargée de mission habitat au Ceebios, et Raphaël Masvigner, co-fondateur de Circul’R, ont parcouru le monde et reviennent avec deux magnifiques carnets de voyages pleins d’exemples et d’initiatives, sur le biomimétisme, et sur l’économie circulaire.
 
Séquence débriefing.
 
Le périple d’Estelle l’a emmené au Zimbabwe, au Japan, en Nouvelle Zélande, en Australia et aux Etats-Unis. Raphaël est lui passé par le Maroc, le Sénégal, l’Afrique du sud, l’Inde, les Philippines, le Brésil, la Colombie, le Mexique, …
 
ARCHITECTURE & URBANISME // NOUS NE VIVRONS PLUS COMME AVANT // 15H45-17H // PLENIERE
 
Nicolas Vernoux-Thélot, architecte DPLG fondateur de In Situ Architecture, et Teva Vernoux, docteur en biologie végétale et directeur de recherche au CNRS : un algorithme inspiré de la morphologie végétale pour optimiser la lumière et l’apport solaire.
Olivier Bocquet, Responsable du Tangram Lab: la bioluminescence des animaux marins comme nouvelle source d’éclairage.
Pablo Lorenzino (ou) Luca Bertacchi  de l’Agence d’Architecture A. Bechu
Olivier Scheffer, Directeur Général de NOBATEK/INEF4, Institut pour la Transition Énergétique du Bâtiment
 
AIDE LA BIODIVERSITÉ // ET LA BIODIVERSITÉ T’AIDERA … // 15H30-16H45 // CAFE LITTERAIRE
 
Marc Barra, Natureparif: comment préserver, restaurer et mettre en valeur les richesses naturelles de la région l’Île-de-France ?
Julien Dalle, Seaboost, filiale d’Egis: solutions d’écoconception pour une meilleure intégration environnementale des ouvrages maritimes dans leur écosystème.
Eric Bas, directeur du CPIE Pays de l’Oise: comment mettre l’environnement au service du développement des territoires et des acteurs publics et privés ?
 
FINALE BIOMINNOVATE CHALLENGE (CONCOURS ETUDIANTS) // BIOMIMETISME ET DEVELOPPEMENT DURABLE // 17H-18H30 // PLENIERE
 
INTRODUCTION : GRAND TÉMOIN // LA MER DE TOUTES LES INSPIRATIONS
 
Jacques Rougerie, Architecte diplômé des Beaux Arts et de l’Institut Océanographique de Paris. Elu à l’Institut de France – Académie des Beaux-Arts. A l’initiative d’une multitude de projets liant ses passions pour la mer, l’architecture et le développement durable. Convaincu et passionné de biomimétisme depuis toujours. Son dernier grand projet: SEAORBITER.
 
CONCOURS DE PITCHS
 
Concours de projets bio-inspirés, portés par des étudiants au cours de leurs cursus 2016/2017. Grande thématique: Biomimétisme et développement durable – comment s’inspirer du vivant pour ré-inventer notre monde de demain.
Succession de « pitchs » des équipes (3’ de présentation – 5’ de questions) devant le public et le jury d’experts.
 
FIN DE LA PREMIERE JOURNEE // APERO // 18H30
 
VENDREDI 30 JUIN
 
CONFERENCE D’INTRODUCTION // 10H-11H // PLENIERE
 
Roland Jourdain, navigateur, double vainqueur de la Route du Rhum (2006 et 2010), à l’initiative de la création du Fonds « Explore », qui développe et soutient des projets qui utilisent la science, l’innovation et la sensibilisation pour répondre aux enjeux environnementaux.
Emmanuel Delannoy, Directeur de l’Institut Inspire (Initiative pour la Promotion d’une Industrie Réconciliée avec l’Ecologie et la société), auteur du livre « Permaéconomie » (Wildproject – Collection Le Monde Qui Vient).
 
ENERGIE & MATÉRIAUX // LES INNOVATIONS BIO-INSPIRÉES RÉINVENTENT NOTRE QUOTIDIEN // 11H-12H45 // PLENIERE
 
Marianna Braza, Directrice de Recherche CNRS, Institut de Mécanique des Fluides de Toulouse, UMR CNRS/INPT N°5502: le morphing bio-inspiré appliqué à l’aéronautique, ou comment développer des ailes et ailerons flexibles et intelligents capables de réagir aux sollicitations extérieures.
Vincent Cognet, Laboratoire de Physique et Mécanique des Milieux Hétérogènes, ESPCI Paris: les avantages de la reconfiguration d’un matériau flexible appliqué à l’éolien.
Eric Herbert, Laboratoire Interdisciplinaire des Energies de Demain, UMR 8236 LIED, Université Paris Diderot, en association avec l’Hotel-Dieu et l’INSEP: la bio-inspiration des usages de l’énergie pour la compréhension de la performance sportive.
Stéphane Ménage, Director of the Chemistry and Biology of Metals Laboratory, Université de Grenoble Alpes, UMR 5249  CNRS/CEA/UGA, CEA-Grenoble: ce que nous enseignent la chimie et la biologie des … métaux.
Prof. Marc Desmulliez, CPhys, Ceng, FIET, FInstP, Deputy Head of Institute of Sensors, Signals and Systems (ISSS), Founder/Director/Chairman MicroSense Technologies Ltd, Founder/Director of Nature Inspired Manufacturing Centre (NIMC): computer-aided biomimetics or in the field of green chemistry for the 3D printing of multi-materials such as plastic and metals (en anglais)
 
( … DÉJEUNER SUR L’HERBE ; FOOD TRUCKS PRODUITS BIO ET LOCAUX A VOTRE SERVICE)
 
GRAND TÉMOIN // MÈRE NATURE, MÈRE MATIÈRE // 14H-15H // PLENIERE
 
Clément Sanchez, Professor at the Collège de France, Chaire de “Chimie des Matériaux Hybrides”, Directeur du laboratoire « Chimie de la Matière Condensée ».
 
MÈRE-NATURE // DÉPOLLUANTE ET MYSTÉRIEUSE // 15H-16H // PLENIERE
 
Claude Grison, professeur de chimie bio-organique à l’Université de Montpellier, directrice du laboratoire ChimEco de chimie bio-inspirée et innovations écologiques (UMR 5021 CNRS – UM): les plantes «métallivores» comme solutions de remédiation, au service de la régénération des sols dégradés et de la catalyse bio-inspirée.
Audrey Dussutour, chercheuse au CNRS, Centre de Recherches sur la Cognition Animale UMR 5169, Université Toulouse III : ni animal, ni végétal, ni champignon, le «blob», composé d’une unique cellule géante, ses capacités hors-normes nous bouscule et nous inspire. Son livre : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Blob sans jamais oser le demander, Edition Les Equateurs.
 
GRAND TÉMOIN // L’HOMME QUI MURMURE À L’OREILLE DES ARBRES
 
Francis Hallé, Docteur en biologie et en botanique, ancien professeur de botanique à l’université de Montpellier. Co-initiateur de l’expédition « Radeau des cimes » sur la biodiversité de la forêt et plus particulièrement l’exploration de la canopée des forêts tropicales.
En raison d’un nouveau départ en expédition (en Birmanie), Francis Hallé ne sera malheureusement pas parmi nous lors de l’événement. C’est pourquoi nous l’avons rencontré le 24 mars pour qu’il soit quand même avec nous, par l’intermédiaire d’une interview à retrouver ici.
 
JEUNE POUSSE DEVIENDRA GRANDE // L’ALCHIMIE GAGNANTE POUR FINANCER LES PROJETS INNOVANTS // 16H15-17H45 // PLENIERE
 
La France est innovante, la nature est inspirante … certes … alors: comment les projets bio-inspirés prometteurs peuvent-ils grandir ? ; comment accompagner des projets innovants dans l’industrie du vivant ? … Rencontre les yeux dans les yeux entre des investisseurs/accompagnateurs et des entrepreneurs-chercheurs-startups.
 
Introduction :
 
Eliav Haskal, Director, Knowledge Transfer and Innovation Manager, NCCR Bio-Inspired Materials, University of Fribourg, University of Southern California, Princeton University: comment valoriser la recherche bio-inspirée et favoriser les transferts technologiques vers des débouchés industriels.
 
« Equipe investisseurs/accompagnateurs » :
Thomas Sennelier, Responsable de Domaine Filière Ecotechnologies, BPI France
Louis Thannberger, banquier d’affaires, conseil et administrateur de sociétés cotées
Yan Thoinet, Cleantech Business Angels
Eric Marty, Membre du directoire Emertec.
Fabien Noyer, New Business Development & Startup Program, 3DEXPERIENCE Lab – Dassault Systèmes.
 
« Equipe entrepreneurs-chercheurs-startups » :
Laurent Bedel, CEO Elbe Pétro
Dr. Franck Zal / Hugues Le Choismier  Hemarina (en vidéo)
Sandra Legel, CEO Biom Paris
Grégoire de Laval, Directeur du Développement EEL Energy
Marc Zeller, Directeur marketing-Vente XTIM – Bionic bird
 
LEVIERS ET FREINS DU BIOMIMETISME // 15H-16H // CAFE LITTERAIRE
 
Kalina Raskin, directrice générale du Ceebios
Darja Dubravcic, PhD, EPFL Bio-inspired Projects Coordinator: bioinspired research and innovation at EPFL.
 
 L’HOMME ET LA NATURE // SOMMES-NOUS BIO-COMPATIBLES ? // 16H15-17H30 // CAFE LITTERAIRE
 
Gauthier Chapelle, co-fondateur de Biomimicry Europa, auteur du livre « Le vivant comme modèle » aux éditions Albin Michel, co-animateur de la Chaire « Regenerative economy » à l’Université Catholique de Louvain: nos modèle économiques peuvent-ils réparer ce qu’ils ont détruit ?
Laurent Pujo Menjouet, Maître de conférences en mathématiques Institut Camille Jordan, Université Claude Bernard Lyon 1, Université de Lyon: et si les mathématiques nous expliquaient qui nous sommes, notre rapport à la nature et nos rapports aux autres ?
Perig Pitrou, CNRS, Laboratoire d’anthropologie sociale au Collège de France, pépinière interdisciplinaire CNRS-PSL « Domestication et fabrication du vivant »: la diversité des formes d’imitation du vivant – perspectives anthropologiques.
 
FIN DE L’EVENEMENT // CLOTURE // 18H // APERO
 
LES ATELIERS (GRATUITS) //
 
ATELIER Design de la Transition, la plateforme pour identifier les enjeux, tant dans l’apport de solutions innovantes pour la transition que dans la pédagogie mise en place pour y arriver. Animé par Enzyme & Co, avec Guillian Graves, Michka Mélo, Chloé Lequette, Mikhaël Pommier, Lysiane Lagadic.
le jeudi 29 : 14h15 – 15h30
le vendredi 30: 16h – 17h15
 
ATELIER Circulab, pour concevoir des business models régénératifs. Synthétiser un business model à travers le Circulab board – Identifier les flux et les logiques pour des business model vertueux – Générer des impacts positifs grâce à l’économie circulaire – Trouver de nouveaux potentiels circulaires à un business model existant. Animé par Wiithaa, avec Brieuc Saffré, Justine Laurent, Michel Wolfstirn et Nicolas Buttin.
le vendredi 30: 11h30 – 13h
 
ATELIER de créativité « EXPLORABIO », animée par Hopynity avec Sylvie Sesé et Jasmine Rivolier: Explorez les différents aspects de vos relations professionnelles ou personnelles en vous inspirant d’un éco-système naturel. Un jeu de cartes qui vous permet de découvrir de nouvelles ressources, d’imaginer de nouveaux types d’échanges et qui renouvelle la vision que vous portez sur vos relations.
le jeudi 29: 16h – 17h
 
ATELIER Institut des Futurs Souhaitables : se former au biomimétisme, pour réconcilier biodiversité, innovation et économie, par Jean-Luc Verreaux, délégué général (IFS est partenaire des formations Ceebios)
les consulter sur leur stand
 
ATELIER CPIE (Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement) : les consulter sur leur stand
 
 
Add a comment
Paris Saclay connexion

Paris-Saclay Connexion, le rendez-vous d’affaires de l’innovation

La 2ème édition de Paris-Saclay Connexion se déroulera le mardi 27 juin 2017 au centre de recherche EDF Lab Paris-Saclay, à Palaiseau. Grands comptes, PME, start-up, investisseurs et partenaires institutionnels seront présents pour ce rendez-vous d’affaires incontournable.
 
Organisé par la Communauté d’agglomération Paris-Saclay, l’événement prend une nouvelle dimension cette année. L’Etablissement Public d’Aménagement Paris-Saclay, l’Université Paris-Saclay, Systematic Paris-Région et IncubAlliance y tiendront en effet leurs rendez-vous annuels, comme Paris- Saclay Invest ou Smart Manufacturing. Tous les acteurs de l’innovation seront ainsi rassemblés pour donner un coup de boost aux projets et donner naissance à de nouvelles collaborations : tables-rondes, business meetings, conventions de financement…
 
 
Paris-Saclay Connexion sera l’occasion de valoriser et de mettre en avant des projets en plein développement sur le territoire. Seront à découvrir également au cours de cette journée : les innovations de demain sur le showroom, ou encore des start-up et entreprises prometteuses au moment du pitch contest. Les meilleurs projets seront récompensés à l’issue de la journée.
Michel Bournat, le Président de la Communauté d’agglomération Paris-Saclay, se félicite de cette nouvelle édition de Paris-Saclay Connexion, « la preuve que la dynamique est bien enclenchée entre tous les acteurs publics et privés pour accélérer l’innovation sur le territoire ».
 
Le programme complet est à retrouver sur www.paris-saclay-connexion.fr
 
 
Add a comment
biomim'expo

Biomim'Expo : le rendez-vous du biomimétisme et des innovations bio-inspirées

Nous l'attendions avec impatience depuis sa première édition en 2016, le salon du biomimétisme ouvre les 29 et 30 juin 2017 sur le campus du CEEBIOS à Senlis. C’est le rendez-vous de de tous ceux qui cherchent à innover en se plaçant à l’écoute de l’environnement pour le respecter davantage, et à l’écoute des autres disciplines pour sortir des sentiers battus, qui travaillent déjà sur des approches issues du biomimétisme ou simplement s’y intéressent et désirent en savoir plus. 
UP' magazine est partenaire de l'événement
 
Véritable opportunité pour le futur, le biomimétisme est une approche en plein essor, à fort potentiel multisectoriel, au cœur des stratégies d’innovation de rupture de nombreuses entreprises, centres de recherche et entreprises innovantes, car au cœur de la nouvelle transition en cours : économiser l’énergie, produire moins de déchets, allier croissance et biodiversité, travailler et communiquer en systèmes ouverts et collégiaux, déformater la pensée pour innover par des approches décloisonnées, inspirées par les 3,8 milliards années de R&D du vivant !
 
Le biomimétisme est une évidence oubliée, qui resurgit avec les limites de l’économie de l’abondance, avec l’essor des capacités scientifiques et avec l’accélération des attentes sociétales.
 
Biomim’expo, est donc le grand rassemblement annuel des acteurs et des parties prenantes du biomimétisme et des approches qui s’inspirent de la Nature pour innover et créer les conditions d’un modèle de développement renouvelé et respectueux de l’environnement.
C’est le point de rencontre entre scientifiques, chercheurs, ingénieurs, politiques, entrepreneurs, financiers … ; entre biologistes, physiciens, chimistes, urbanistes, architectes, écologues, philosophes, sociologues, … ; entre grands groupes, startups, organismes publics, écoles, universités, centres de recherche … parce que l’échange et la multiculturalité sont des accélérateurs d’innovation.
 
{youtube}pVO3KiExtVQ{/youtube}
 
Notre époque exige innovation et renversement de paradigme. Le biomimétisme, qui propose une approche nouvelle et régénérante, et qui dispose d’ores et déjà d’un réseau d’acteurs innovants, motivés et passionnants, méritait ce rendez-vous annuel. Ceci en raison d’une conjonction de tendances et phénomènes :
- Le biomimétisme est sous les feux des projecteurs. Les médias en parlent de plus en plus, les applications se développent, l’écosystème s’agrandit et s’organise.
- Le biomimétisme et les approches bio-inspirées accélèrent, le réseau se structure, les échanges sont de plus en plus ressentis comme nécessaires.
- Tous les acteurs revendiquent et attendent de meilleures interactions, de la collégialité, du multiculturalisme, des synergies et des collaborations entre disciplines scientifiques, entre grands groupes et startups, entre structures privées et organismes publics …
- Le biomimétisme consiste certes à faire de la recherche autrement, en s’inspirant du vivant pour tirer parti des solutions et inventions produites par la nature … mais rien ne se fera en restant dans ses silos, rien ne se fera sans la capacité, l’aptitude, à s’inspirer aussi des autres, sans des opportunités de rencontres et de partages.
 
L’avenir doit être bio-inspiré pour être bio-compatible, et multi-inspiré pour être créatif et innovant.
 
La Ville de Senlis a fait le choix du biomimétisme pour créer le Ceebios, le Centre Européen d’Excellence en biomimétisme, un campus d’activités au nord de Paris en lieu et place des 10 hectares d’un ancien quartier militaire, dans le cadre d’un programme de reconversion. Le Ceebios, unique en son genre, répond aux attentes du marché, et se positionne en amont de nombreuses filières compte-tenu du caractère pluridisciplinaire du biomimétisme. Dans un esprit campus, le centre favorise les échanges et la coopération entre des scientifiques, des équipes de recherche & développement de grands groupes industriels, des ingénieurs, des entrepreneurs, des enseignants et des étudiants.
 
Cet événement a également pour objectif de faire (re)découvrir le biomimétisme. Il est pour cela destiné à des scientifiques et industriels certes, mais également des décideurs et managers publics et privés pour lesquels les enjeux environnementaux impactent les choix quotidiens et stratégiques et/ou tout simplement en quête d’inspirations et d’innovations. En effet, au delà des aspects scientifiques, le biomimétisme propose également une autre façon de penser innovation, coopération et management.
 
Si le biomimétisme n’est pas une discipline scientifique en tant que telle, c’est assurément un réseau et un écosystème, peut-être même une filière en construction. Les brevets se développent, les unités de recherche (souvent mixtes) s’étoffent, les décideurs politiques et industriels s’y intéressent, l’opinion publique adore, les cursus de formation se préparent …
 
La conjoncture est favorable et présente une conjonction de facteurs accélérateurs de biomimétisme … (coût de l’énergie, recherche d’agilité interdisciplinaire, besoin d’innovations de ruptures et non plus marginales, changement d’appréhension de la biodiversité, remise en cause de barrières à l’entrée, passages de seuils technologiques, évolution des mentalités …).
 
L’édition 2017 se veut un composite entre université d’été, colloque, salon professionnel, forum et showroom : des conférences, tables rondes, débats … mais aussi et surtout des démonstrations, des ateliers, des produits, des projets, des prototypes, pour montrer ceux qui font, et ce qu’ils font.
Des personnalités politiques, scientifiques, économiques, mais aussi du monde associatif, des médias, de la culture, des sciences sociales, … L’idée est que dirigeants politiques et économiques, personnalités qualifiées, leaders d’opinion s’expriment, non pas nécessairement sur le biomimétisme exclusivement, mais sur leur vision de l’environnement au service de l’innovation et du développement, et réciproquement.
 
 
 
 
 
 
Add a comment
Ideas days 2017

Ideas Days 2017 : Du Paléolithique à l’Intelligence Artificielle

Les IDEAS DAYS reviennent les 4 et 5 juillet 2017 à Grenoble pour la seconde édition : deux jours de conférences, ateliers et débats autour des mutations de la société : la façon dont nous travaillons, nous déplaçons, mangeons, nous rencontrons. Au cœur de l’événement cette année : l’intelligence artificielle.
Quels sont les impacts de l’intelligence artificielle, de la robotique mais aussi de la blockchain sur nos modes de vies ? High-Tech ou Low-Tech, d’où viendra la disruption dans un monde hyper communicant et dont les ressources s’épuisent ? Quels seront les emplois de demain ?
 
IDEAS DAYS, ce sont deux jours de rencontres entre différents acteurs autour de conférences et débats présentés par des professionnels. Cette année, les Ideas Days s’articulent autour de 12 thématiques (Nouvelles Mobilités, le Futur de l’agriculture et celui du travail, les Low Tech et son contraire l’IA et la robotique) avec pour finalité d’étudier les mutations de la société et de trouver des solutions pour répondre aux enjeux futurs : la façon de travailler, de se déplacer, de manger…
 
45 conférenciers interviendront, dont Pascal Picq, Paléoanthropologue au Collège de France, donnera sa vision des évolutions de l’homme dans son rapport au monde et à la technologie, mais aussi Markus Gabriel, philosophe allemand, auteur de « Pourquoi le monde n’existe pas. »
 
 
 
 
Lieu : Ideas Laboratory, 29 Rue Félix Esclangon - 38000 Grenoble
 
 
Add a comment
prix innovation paris

Grands Prix de l'Innovation 2017 de la Ville de paris : les candidatures sont ouvertes !

Vous connaissez un projet innovant qui améliore la vie de la ville et le développement du tissu économique parisien ? La Ville de Paris annonce que le dépôt des dossiers de candidatures des Grands Prix de l'Innovation 2017 est ouvert. Le dépôt des dossiers de candidature se clôturera le 18 août à midi.
 
La Ville de Paris encourage et soutient les porteurs de projets innovants dans des secteurs en forte croissance, qui fondent la prospérité économique et inventent les modes de vie urbains de demain. La Ville s'engage, notamment au travers des Grands Prix de l'Innovation de la Ville de Paris depuis 2001.
Ces Grands prix ont pour vocation de soutenir le développement de jeunes entreprises innovantes franciliennes, et de récompenser celles qui vont, par leur innovation, fondre la prospérité économique et inventer les modes de vie urbains de demain.
 
L'innovation est au cœur de votre projet ?
 
Votre projet touche à l'un des secteurs suivants : Energie et Mobilité, Santé / Bien-être, Expérience client réinventée, Industries Créatives, Urbains mobiles et connectés, Impact social et sociétal, Transformation des entreprises, Industrie du Futur ou Paris Ling City Awards (catégorie dédiée aux startup internationales) ?
Alors concourez dès aujourd'hui et accélérez le cycle de développement de votre projet ! Le lauréat de chaque catégorie remportera une dotation de 12 000€.
 
Pour participer à ce grand concours de projets innovants, remplissez votre dossier de candidature avant le 18 août 2017 à midi sur www.grandsprixinnovation.paris
 
Voici les conditions à respecter pour participer aux Grands Prix de l'Innovation 2017 :
 
Peut participer à ce concours toute entité légale indépendante étant en mesure de présenter un K-bis (PME au sens communautaire, dont le capital n’est pas détenu, directement ou indirectement, à plus de 50%, par une entreprise ayant dépassé les critères de taille d’une PME au sens communautaire ) de moins de 5 ans au 14 décembre 2017 ayant son siège social ou un établissement secondaire générant de l'emploi situé en Ile de France (7 ans pour la catégorie « Santé »), nommément représentée par l'un de ses dirigeants. L'entreprise doit exister officiellement au 18 août 2017 au plus tard. Le candidat devra fournir, en cas d'établissement secondaire sur Paris, un justificatif (bail / contrat d'incubation...) prouvant une présence salariale en Ile-de-France.
 
Pour plus d'informations, vous pouvez consulter le règlement du concours sur le lien suivant : www.grandsprixinnovation.paris
 
Add a comment
Loading...
Loading...