UP' Magazine L'innovation pour défi

bioéconomie

28-29 Juin: Colloque européen de la bioéconomie

L’IRSTEA et l’INRA organisent les 28 et 29 juin 2017 le Colloque européen de la bioéconomie, en partenariat avec les Ministères de la Recherche et de l’Agriculture.
 
La bioéconomie est à l’ordre du jour de nombreux agendas de politique de recherche. A la suite des autres pays européens, dont l’Espagne et l’Italie en 2016, la stratégie nationale en bioéconomie a été publiée par le gouvernement français le 18 janvier 2017. La déclinaison en plans d’actions est à l’étude, avec une forte attente du ministère de la Recherche.
 
La stratégie bioéconomie d’H2020 est en cours de révision. John Bell, directeur de la bioéconomie à la DG Recherche et Innovation, attend des propositions pour revoir le cadre précédent de la bioéconomie et établir de nouvelles lignes de recherche.
 
Un colloque bioéconomie à l’échelle européenne en 2017 est apparu opportun. Il sera structuré en quatre sessions :
- Rassembler, dépasser les cloisonnements et co-construire une approche système
- Accompagner les acteurs sur les chemins de la transition
- Identifier, organiser et valoriser les échelles pertinentes du territoire
- Mesurer, analyser et améliorer la mise en œuvre de la bioéconomie
 
Comité d’organisation : Monique Axelos, Michel Beckert, Paul Colonna, Catherine Esnouf, Benedicte Herbinet, Julien Dugue, Egizio Valceschini
 
 
 
 
Add a comment
college des bernardins

4 Juillet : Où va le monde ? et Où allons-nous mes amis ?

A l’occasion de la publication de leurs derniers ouvrages (Où va le monde ? et Où allons-nous mes amis ?), le Collège des Bernardins invite au dialogue Pascal Lamy, Nicole Gnesotto et Marek Halter, trois grandes figures du paysage intellectuel français contemporain le mardi 4 juillet à 19h.
 
Pourquoi le désordre, la violence, le chaos donnent-ils le sentiment d’être les nouvelles règles du système international, alors que la paix, la prospérité, la liberté, la règle du droit étaient données, il y a à peine vingt ans, comme les promesses de la fin de la guerre froide ? Nous marchons et ignorons où mènent nos pas... Où va le monde ? Comment en est-on arrivé là ? Quelles dynamiques dominent le monde aujourd’hui ? Pouvons-nous changer de direction ? Mais pour aller où ?
 
Ces questions profondes et décisives seront au cœur d’une soirée de dialogue et d’écoute entre Marek Halter, Nicole Gnesotto et Pascal Lamy.
 
Pascal Lamy, président emeritus de l'Institut Jacques Delors, ancien directeur général de l’Organisation Mondiale du Commerce et ancien commissaire européen
Nicole Gnesotto, professeur titulaire au Conservatoire national des Arts et métiers et présidente du Conseil d’administration de l’IHEDN
Marek Halter, écrivain, auteur de nombreux best sellers
 
Modérateur : Antoine Arjakovsky, directeur de recherche au Collège des Bernardins
 
19h-19h50 : Pascal Lamy et Nicole Gnesotto
20h-20h50 : Pascal Lamy et Marek Halter
 
Pour aller plus loin :
- Livre Où va le monde ? de Pascal Lamy, Nicole Gnesotto, Jean-Michel Baer, Odile Jacob, 2017
- Livre Ou allons-nous mes amis ? de Marek Halter, Robert Laffont, 2017
 
 
Add a comment
alimentation

12 Juillet : Quand l'alimentation se fait politique

Dans le cadre du 14e Congrès de l'Association française de sciences politiques (AFSP), qui se tiendra à Montpellier du 10 au 12 juillet 2017, la Chaire Unesco Alimentations du monde et l’AFSP organisent une conférence-débat le mercredi 12 juillet de 18h30 à 20h sur le thème « Quand l'alimentation se fait politique ».
 
Lasagnes à la viande de cheval, résidus de pesticides dans les aliments, contaminations par les emballages, bio/pas bio, circuits courts, etc. : l’alimentation fait régulièrement la Une de l’actualité. Après des décennies d’absence des débats de politiques publiques, elle est devenue un enjeu majeur pour les citoyens et consommateurs qui interpellent les politiques.
Comment repenser les politiques publiques face aux nouveaux enjeux ? Quelle place pour les différentes collectivités territoriales dans les politiques alimentaires, historiquement définies à Paris et Bruxelles ? Quels défis pour l’agriculture et les agriculteurs ? Comment les mangeurs peuvent-ils retrouver un pouvoir sur leur alimentation ? Voilà quelques-unes des questions auxquelles les intervenants tenteront d'apporter des réponses et qui seront discutées avec la salle.
 
Intervenants :
- Emmanuel Aze, secrétaire national en charge des politiques alimentaires, Confédération paysanne
- Camille Perrin, chargée de mission politique alimentaire, BEUC (The European Consumer Organisation)
- Jean-Louis Robillard, ancien vice-président en charge de l’alimentation, de la régionalisation de l’agriculture et de la ruralité de la Région Nord-Pas-de-Calais
- Isabelle Touzard, vice-présidente déléguée à l’agroécologie et l’alimentation, Montpellier Méditerranée Métropole
 
 
Add a comment
développement durable

12 Juillet: Forum Mondial du Développement Durable - Un nucléaire soutenable

L’Association ADAPes organise le 12 juillet 2017 le Forum Mondial du Développement Durable, avec pour thème « Un nucléaire soutenable ».
 
A quelles conditions le nucléaire peut-il être perçu comme une énergie d’avenir ? Peu émettrice de gaz à effet de serre, apte à produire de l’électricité en base, peu dépendante des ressources minières, l’énergie nucléaire devrait pouvoir constituer, à côté des énergies renouvelables, un atout dans un mix énergétique bas carbone visant à un développement durable et c’est ainsi qu’il est perçu dans nombre de pays émergents notamment en Asie. Pourtant l’association du nucléaire au développement durable est socialement controversée par des ONGs et dénoncée par certains gouvernements en particulier en Europe. Le présent colloque se propose d’évaluer le potentiel de contribution du nucléaire à un développement durable à partir de l’observation de son évolution en France et en Europe. On débattra en particulier des dimensions suivantes :
 
1-Une énergie en mouvement : source d’énergie mature avec un retour d’expérience de plus de soixante ans, le nucléaire a aussi un potentiel considérable de changement tant sur le plan technologique – innovations incrémentales telles les SMRs ou ruptures technologiques comme le nucléaire de quatrième génération - que dans ses modes de financement et de gouvernance, publics ou privés. Que devra être le nucléaire du futur pour être en phase avec la demande sociale et les évolutions culturelles ?
2-Une énergie au service des territoires : l’électricité est l’énergie du développement, et en ce sens il est impératif de décarboner sa production partout où il est possible de le faire. C’est pourquoi de nombreux pays émergents ou en développement souhaitent accéder au nucléaire, qui se voit jouer ainsi un rôle géopolitique accru. Au niveau local l’implantation de sites nucléaires est vue de manière ambivalente, facteur de développement économique et sociodémographique, avec l’apport de richesses et de compétences dans des territoires parfois enclavés, mais aussi facteur de risque. Source d’énergie concentrée, le nucléaire a d’abord été géré de façon très centralisée par les Etats. Quelle peut être la place du nucléaire dans un contexte de décentralisation du mix énergétique ?
3-Une énergie décarbonée : le mix énergétique français évolue. Le nucléaire convient bien à une production d’électricité en base mais les réacteurs possèdent une certaine manœuvrabilité et peuvent produire également de la chaleur. Les ENR, à l’exception de l’hydraulique, sont des sources pour l’essentiel variables (solaire, éolien) et réparties. Comment optimiser efficacement cette complémentarité ? Par ailleurs, au regard de la lutte contre le réchauffement climatique, on pourrait comparer comment le nucléaire et les ENR y contribuent ? Et proposer les scénarii selon le mix décarboné envisagé.
4-Une ambition partagée : aujourd’hui une technologie ne peut se développer que si elle fait l’objet d’une appropriation par les différentes parties prenantes (« stakeholders »). Comment le nucléaire peut-il sortir d’une image du secret (alors que la loi sur la transparence nucléaire est effective) et se mettre en position de dialogue avec les diverses parties prenantes ? Comment peut-on réconcilier le temps court de la décision politique et le temps long des politiques énergétiques ?
 
Le Forum mettra en perspective tous ces enjeux à partir d’une approche interdisciplinaire, interculturelle et civilisationnelle du développement.

Programme

(Les intervenants ci-dessous sont confirmés)
 
Inscription 8h30 - 9h00 - Session d’ouverture 9h00 – 10h00
Présentation :
Jean-Pierre Lecoq, Maire du 6ème arrondissement
Daniel Verwaerde, Administrateur général du CEA
Xavier Ursat, Directeur executif groupe, Direction Ingénierie et Projets Nouveau Nucléaire (DIPNN), EDF
Pierre-Marie Abadie, Directeur général, Andra
Brice Lalonde, ancien Ministre
Emile H. Malet, Directeur de la revue Passages, de l'ADAPes et du FMDD
 
Session 1 : Une énergie en mouvement 10h00 – 11h15
Président de session : François Gauché, Directeur de l’énergie nucléaire, CEA
Guillaume Dureau, Direction Clients, Stratégie, Innovation, R&D, NEW AREVA
Jacques Percebois, Professeur d'économie, Directeur du Creden, Université Montpellier-I Christian Pierret, ancien Ministre de l’énergie
Vakis Ramany, Directeur Développement, Direction Ingénierie et Projets Nouveau Nucléaire (DIPNN), EDF
Behnam Taebi, Associate Professor Ethics of Technology, Delft University of Technology
Discutant et rapporteur : Jean-Pierre Hauet, ancien Senior Vice-president et Chief Technology Officer d'Alstom
 
Session 2 : Une énergie au service des territoires 11H45 – 12h30
Président de session : Gérard Longuet, Sénateur de la Meuse
Michel Derdevet, Secrétaire général d’ENEDIS
Bertrand Le Thiec, Directeur des affaires publiques, EDF
Philippe Vesseron, Président d'honneur du BRGM
Discutant et rapporteur : Claude Liévens, Ingénieur général de l'armement
 
Intervention de Philippe Monloubou, Président d’ENEDIS 14h30 – 14h45
 
Session 3 : Nucléaire et ENR : quel mix décarbonnées 14h45 – 16h00
Président de session : Olivier Appert, Président du Conseil Français de l’Energie
Jean-Guy Devezeaux de Lavergne, Directeur de l’I-tésé, CEA
Dominique Minière, Directeur Exécutif en charge de la Direction du Parc Nucléaire et Thermique, EDF
Henri Prévot, Ingénieur général des Mines, Conseil général des mines – MEIE
Geoffrey Rothwell, Principal Economist, OECD Nuclear Energy Agency
Discutant et rapporteur : Jacques Percebois, Professeur d'économie, Directeur du Creden, Université Montpellier-I (confirmé)
 
Session 4 : Une ambition partagée 16h00 – 17h30
Présidente de session : Françoise Touboul, Directrice du développement durable, CEA
Hervé Machenaud, Ancien Directeur Exécutif Groupe en charge de la Production et de l'Ingénierie, EDF
Jacques Milliez, Médecin, membre de l’Académie nationale de Médecine
Philippe Pradel, Vice-président d’ENGIE
Pierre Radanne, Président-Fondateur de FF4
Discutant et rapporteur : Fanny Bazile, CEA
 
Conclusion : Emile H. Malet avec les présidents et les rapporteurs de session.
 
Lieu : Mairie du 6ème arrondissement, Place Saint-Sulpice – Paris 6ème
 
Entrées libres - Inscription obligatoire
 
Add a comment
BPI France

12 Juillet : Start-up & entreprises innovantes : panorama 2017 du financement

L'IE-Club, en partenariat avec Bpifrance, vous invite à son événement sur le thème "Start-up & entreprises innovantes : panorama 2017 du financement" le mercredi 12 juillet dès 18h.
 
PROGRAMME
 
18h00 :  Accueil des participants
18h30 : Introduction par Cécile Brosset, Head of Le Hub – Bpifrance et Jean-Baptiste Hueber, Membre Exécutif de l'IE-Club
18h45 : Les business angels par Pierre Vilpoux, Président d'IT Angels
18h55 : Le financement public de l'innovation par Evelyne Scuto Gaillard, Directrice Développement et Support Innovation chez Bpifrance
19h05 : Les VCs par Nicolas Rose, Partner XAnge Private Equity
19h15 : Le Corporate Venture par Julien Coudy, Investment Director New Ventures Engie
19h25 : Le crowdfunding par Stéphanie Savel, Présidente de WiSEED et de Financement Participatif de France
19h35 : Aides, subventions et financement indirect par Florence Bartolo, Directrice du Département Aides & Subventions d'Ayming
19h45 : Conclusion par Marie-Christine Rieul, Vice-Présidente de l'IE-Club
20h00 : Cocktail Networking
 
INFOS PRATIQUES
Participation :
Tarif Public : 40 €
Tarif réduit start-up (CA<1,5M€) : 20 €
Membres, Partenaires, et leurs invités : gratuit
 
Lieu : Bpifrance, 8 Boulevard Haussman 75009 Paris / M°Richelieu-Drouot (Lignes 8, 9)
 
 
Add a comment
Loading...
Loading...