ARTS & CULTURE

Entre l’Amérique du Sud et la France, le documentaire "On The Green Road" trace sa route

transition écologique
Faire un voyage engagé c’est bien, créer une association pour porter le documentaire issu de ce voyage c’est mieux, repartir à la rencontre des “acteurs” du documentaire, c’est inédit ! Deux ans après la réalisation de son film qui se voulait un autre regard sur l’écologie, moins ethno-centré et plus ouvert sur le monde, Siméon Baldit de Barral s’envole à nouveau pour l’Amérique du Sud. Au programme : présentation du film aux populations locales et tournage de nouvelles capsules vidéo. 
L’équipe parisienne continue quant à elle ses actions en France en multipliant les projections, les animations de débats, l’accompagnement de projet…

« On The Green Road », c’est quoi ?

Le projet « On The Green Road » est né de deux jeunes cousins tout juste diplômés, Siméon et Alexandre, partis quatorze mois voyager autour du monde à vélo. 18.000 kilomètres à travers 26 pays d’Europe de l’Est, d’Orient, d’Asie et d’Amérique du Sud. Une aventure déconcertante, faite de beaux moments, de galères, de rencontres marquantes, de réflexions profondes et de paysages splendides avec un objectif en tête : comprendre et partager une autre vision de l’écologie à travers la réalisation d’un film documentaire.
Sur les chemins, sur le terrain, ils vont à la rencontre de populations qui se mobilisent. Leur conviction : en montrant ce qui est à l’œuvre dans les pays émergents, il sera possible d’encourager et inspirer le passage à l’action de retour en France.
De leurs rencontres aux quatre coins du monde est né un film de 80 minutes. Il entraîne le spectateur à la rencontre de ces personnes qui font beaucoup avec peu. Dans un système extractiviste qui atteint ses limites, ce road movie captivant montre de façon vivante qu’une transition est possible, et nécessitera un changement de paradigme : une pensée globale pour des action locales.
 
Ce périple a surtout un sens, un objectif : mettre des visages humains sur les questions parfois bien abstraites de changement climatique, de pollution, de dommages environnementaux, d’adaptation forcée. Ils voulaient rencontrer ces personnes qui tutoient ces réalités, qui apportent des solutions. Basé sur un partage au quotidien avec les populations locales, ce voyage est une réelle expérience humaine.
 
Autour des thèmes de l’eau, des forêts et de l’agriculture, ils sont allés à la rencontre de femmes et hommes d’actions qui, confrontés aux réalités environnementales, s’engagent localement pour leur avenir. Responsables d’associations, chefs de communautés, voire même ministres de l’environnement, ces rencontres furent aussi nombreuses que variées. Aux quatre coins du Monde, des gens agissent pour cette transition, inventent le monde de demain.
 
Depuis sa création, l’association a multiplié les projections en France et à l’étranger et a mis un point d’honneur à encourager les discussions post projections. Elle a créé et animé des ateliers et expositions autours du film et des sujets qu’il aborde. L’association accompagne désormais des projets engagés et a pour vocation de devenir un média relayant toutes les belles initiatives qui voient le jour.
Quatres pôles forment donc le cœur de l’association dont l’objectif est toujours le même : sensibiliser aux questions environnementales avec comme outil, le voyage engagé.
- Le pôle accompagnement conseille et forme les nouveaux projets pour favoriser leur concrétisation. Grâce à l’expérience d’On The Green Road, ils pourront à leur tour participer à l’élan de sensibilisation déjà en marche.
- Le pôle des projections collaboratives encourage les associations et volontaires à organiser une projection ou un atelier autour du film près de chez eux (à prix libre). Le film est également projeté en cinéma. La sensibilisation passe ici par la mise en place de débats autour de thématiques essentielles à un développement durable.
- Le pôle des projections institutionnelles (entreprises ou autres structures non associatives) propose des projections, des expositions photos mais aussi d’autres formats d’ateliers, sur l’aventure des deux cousins.
- Enfin, le pôle international s’applique à développer le film à l’international et à entretenir les liens avec l’Amérique du Sud où une bonne partie du film a été tournée. Parallèlement, l’équipe travaille d’ores et déjà sur une traduction Perse pour pouvoir emmener le film du côté de l’Iran et plus largement, du Moyen-Orient. L’ouverture à l’international est un point important du projet On The Green Road.
 

 Et maintenant ?

L’Amérique du Sud 2017
Comme toute belle aventure, tout a commencé par une idée : pourquoi ne pas montrer le film aux personnes qui ont croisé la route de Siméon et d’Alexandre au cours de leur long périple et leur montrer l’impact du film en France pour les encourager à continuer leurs actions locales ? C’est rare que l’équipe d’un documentaire retourne sur les lieux de tournages.
Il n’en fallait pas plus pour motiver Siméon à retourner en Amérique du Sud (de février à mi-Juin 2017). L’occasion pour le réalisateur de faire de nouvelles interviews et de renouer avec l’aventure qu’il a vécu il y a quatre ans. Il vient d’être rejoint par un autre membre de l’équipe. Grâce à son investissement, l’association multiplie les projections en Amérique du Sud où le réalisateur prend toujours autant de plaisir à parler du film, de son aventure, et de la nécessité urgente à sensibiliser aux thématiques environnementales.
 
La France 2017
Le départ de Siméon n’a pas mis fin aux actions de l’association en France. L’équipe française continue les projections dans les associations, entreprises, cinémas, festivals… Elle travaille également à la mise en place de nouveaux formats de diffusion (notamment des ateliers) afin de s’insérer en entreprises pour sensibiliser un maximum de personnes possibles sur leur lieu de travail. L’association propose également des expositions photos autour du voyage d’Alexandre et Siméon. Celles-ci sont de différents formats et s’adaptent à différents publics (du “petit format artistique” à l’édition “prestige”).
 
Le volet accompagnement proposé par l’association est, lui aussi, très actif. Développé par Pauline, en Service Civique chez On The Green Road, l’association tient à encourager les voyageurs porteurs d’un projet engagé en les accompagnant dans leur démarche : formations à l’audiovisuel de terrain, conseils pratiques… Une aide à la diffusion, une fois les voyageurs rentrés en France, est également en préparation afin de favoriser le bon déroulement de leur projet.

Comment participer à l’aventure ?

En organisant une projection et promouvoir le film !  L’association a, depuis le début, mis un point d’honneur à privilégier les projections “collaboratives”. Ce type de projection laisse la place à un temps de débat post-projection, au cours duquel le réalisateur lui-même ou un membre de l’équipe vient répondre aux questions du public sur l’aventure et sensibilise aux questions environnementales. Même après le départ du réalisateur, ce type de projections continue et est encouragé à travers toute la France.
Si vous souhaitez faire part de cette aventure à votre entourage et organiser une projection, il suffit d’envoyer un mail à cette adresse : maproj[at]onthegreenraod.com.
La chargée des projections vous expliquera quelles sont les démarches à entreprendre. Organiser une projection c’est facile et vous serez bien épaulé !
 
En créant un atelier autour des thèmes du film ou en montant une exposition photographique :
Vous souhaitez aborder le thème du développement durable sous un aspect différent et plus ludique (atelier ou exposition photo) dans votre entreprise, école, quartier…? Il suffit d’envoyer un mail à : events[at]onthegreenroad.com.
 
En soutenant l’accompagnement de projets : Plusieurs formations sur l’audiovisuel de terrain sont organisées pour les novices. Ils sont également accompagnés tout au long de leur projet par un membre de l’équipe. Chaque projet mérite de voir le jour, alors que vous souhaitiez porter un message, ou aider des projets à se concrétiser en apportant vos compétences, envoyez un mail à : accompagnement[at]onthegreenroad.com  et l’aventure commencera.
 
 

 

Articles en relation
Plus d'articles
La société civile se mobilise pour faire reconnaître la responsabilité des États dans la protection du climat
« Les éclaireurs », la websérie dont les chercheurs sont les héros
Ils sont fous ! Des scientifiques ont un plan pour stopper le changement climatique : diminuer le soleil
La feuille de route de l'économie circulaire, c'est pour mars 2018
La solution la plus efficace face à la crise climatique : planter des arbres
Extinction : notre capital naturel fond à vue d'oeil