ARTS & CULTURE

Exposition Strokar : hors des sentiers battus

arts et cultures
Confronter les supports afin de créer des œuvres singulières : voilà ce que propose l’association STROKAR - heart stroke (arrêt cardiaque) en verlan et stroke pour coup de pinceau - à une quarantaine d’artistes de renommée internationale. L’association à l’initiative de ce projet a pour objectif d’accompagner les artistes des pays défavorisés à travers la promotion du street art. Partant des clichés du photoreporter Fred Atax, les artistes ont carte blanche pour retravailler les photos et ainsi créer des œuvres originales. Ces dernières, déjà présentées à Bruxelles en mai dernier, feront de nouveau leur apparition au Centre culturel belge à Paris du 21 septembre au 19 novembre 2017 dans le cadre du Festival Francophonie Métissée 2017.
Illustration : ©STROKAR Fred Atax & Estelle Stoul, 2016
 
Dans le village Rabelade avec les artistes participants au projet STROKAR 2017. De gauche à droite Stevo, Kanhubaï, Fico, Sabino, Misa Kouassi, Fred Atax, Josefa et Tchetcho.
 

Des clichés du monde entier vus sous un nouvel angle

40 street artistes et 1 photographe : voici les protagonistes de l’exposition qui aura lieu du 21 septembre au 19 novembre au Centre culturel belge à Paris, en face de Beaubourg.
 
Cette exposition a été conçue par l’association STROKAR qui combine street art et engagement citoyen tout en contribuant au développement des artistes des pays défavorisés. L’exposition s’accompagnera d’une programmation de performance live painting et d’une conférence regards croisés street art belge versus street art français. L’exposition est double : elle s’inscrit en effet dans un axe Paris-Bruxelles et présente en exclusivité 7 artistes issus du village Reberlartes de l’île Santiago au Cap Vert. Ces artistes sont le symbole unique de la résistance du Cap Vert au colonisateur portugais qui a débuté l’évangélisation de l’île en 1870.
 
Fred Atax et Fred Ebami, 21 avril - Ouverture de la galerie AllRighT Bruxelles 2017
 
A l’origine de ce projet volontariste de coopération et d’échanges avec des artistes issus des pays émergents se trouvent : Alexandra Lambert - directrice du MAD Brussels, centre de la mode et du design impliquée dans la lutte contre le chômage et la pauvreté et Fred Atax - reporter et réalisateur qui est notamment à l’initiative d’un coup de pouce humanitaire pour venir en aide aux victimes du typhon qui a touché les Philippines en 2013.
 
Fred Atax et Oeno "Madagascar "2016
 
En créant STROKAR, Fred Atax et Alexandra Lambert ont voulu combiner deux passions : celle du street art et celle de l’engagement citoyen. En tant que photoreporter, Fred s’est rendu dans une centaine de pays, visitant nombre d’endroits du monde hors des circuits touristiques. Dans le cadre de ses voyages, sa présence lors du typhon Haiyan aux Philippines en 2013 l’a amené à créer « Petits coups de pouce entre amis », une action humanitaire qu’il a imaginée seul, avec le soutien des réseaux sociaux et de ceux qu’il a su convaincre, pour aider et soutenir des victimes de cette catastrophe climatique. Au cours de ses autres voyages et au fil des découvertes qu’il y faisait, cet élan social est resté le moteur infatigable de son action.
 
Après s’être engagée dans la revitalisation des quartiers en crise via les fonds structurels européens, Alexandra a travaillé de nombreuses années dans la lutte contre le chômage et la pauvreté, tant pour le gouvernement bruxellois que pour le gouvernement belge. Passionnée par les arts en milieu urbain, elle a ensuite passé près de dix ans de sa vie à créer une importante institution de soutien aux industries créatives de la mode et du design, le MAD Brussels.
 
Fred Atax et Fouad HMI-CNN "Once upon a time in the west West Africa"
 
Les rencontres de Fred avec des artistes de ghetto dans des pays où l’expression artistique est muselée et l’expérience d’Alexandra avec les milieux décisionnels forment la charpente du projet STROKAR : stimuler une création à plusieurs mains, intégrant les arts plastiques et les arts visuels, par des artistes de la scène picturale d’ici et d’ailleurs.
Leur objectif à long terme sera d’agir en particulier en faveur des artistes de pays défavorisés dans le but de stimuler les échanges interculturels et de créer des espaces d’expression qui leur seront dédiés.
L’association a ainsi pour but de créer des nouveaux espaces d’expression pour aider les artistes dont le travail est parfois muselé et de stimuler les échanges interculturels. Strokar est interdisciplinaire : elle promeut des artistes du monde du street art, de la photographie, des arts plastiques, des arts visuels, du cinéma et des arts de la scène.
 
Fred Atrax "Toxic Madagascar"
 
C’est dans cette optique qu’est née l’exposition où une quarantaine d’artistes de renommée internationale tels que Jef Aerosol, Steve Locatelli, Fred Ebami, Jean-Luc Moerman, Toxic, Denis Meyers, Kashink ou encore Jérôme Mesnager ont retravaillé des clichés de Fred Atax pour en faire des réalisations uniques.
 
Près de 300 photos en noir et blanc, issues de plus de 100 pays dont 10 pays en situations critiques tels que le Népal, l’Amazonie ou encore les Philippines, ont été proposées aux artistes qui n’ont finalement gardé que deux clichés. Ces derniers sont devenus des supports pour les artistes qui ont pu les modifier en toute liberté. De ce regard croisé entre la photographie et les autres moyens artistiques résulte une lecture entièrement nouvelle des clichés.
 
Artistes présents :
Ose, Estelle Stoul, Denis Meyers, collectif Farm Prod, François Coorens, Kool Koor, Fred Ebami, POPAY, Jaune, Jérôme Mesnager, Jef Aerosol, Fouad HMI CNN, Jean-Luc Moerman, Jean-Maxime Robert, de Bault, KASHINK, MG La Bomba, Monk, NovaDead, Oeno, Steeve Locatelli, PAROLE, David Le Gouar.
 
©STROKAR Fred Atax & Jef Aerosol, L'enfant de Steung Méanchey - Graphisme : Bettina Pell
 
Centre Wallonie-Bruxelles - Salle d’exposition, 127-129 rue Saint-Martin 75004 Paris  (M° Rambuteau) - Du 21 septembre au 19 novembre 2017

 

 

Articles en relation
Un dimanche à la galerie ! 3ème édition

Le Comité Professionnel des Galeries d’Art, avec le soutien de la Mairie de Paris, présente la 3e édition d’Un Dimanche à la Galeriequi aura lieu le 24 septembre. Ce rendez-vous culturel convivial...