ARTS & CULTURE

Le "CyKlop", Fantaisies urbaines à Versailles

arts et cultures
Sous un angle ludique et fantaisiste, l’artiste Le CyKlop revisite l’Histoire de France en customisant 25 potelets autour de la salle du Jeu de Paume, dans le quartier Saint-Louis, en personnages qui ont marqué la mémoire de Versailles. La rue Coste, dans le quartier Porchefontaine, accueillera prochainement d’autres œuvres d'art urbain sur le thème de la ville-nature. Promenade-découverte de cette nouvelle poésie de rue.
 
Le Cyklop naît d’une idée simple, presque une plaisanterie. Peindre un œil sur les potelets métalliques qui pullulent sur les trottoirs de nos villes. Pour s’amuser, pour amuser. Une évidence pour son créateur, graphiste passé maître en détournement d’objets. À son passage, les tubes de fer se parent de couleurs et ouvrent leur paupière. Riverains, travailleurs, enfants, touristes… tous adoptent ces gentils petits monstres urbains qui observent le monde d’un regard bienveillant. De Paris à Marseille, de Berlin jusqu’en Chine, les Cyklops égayent nos trajets quotidiens avec humour, amour et espièglerie (1).
 
Le CyKlop rue Goscinny Paris
 
François de Mazières, maire de Versailles, explique que « Cette opération originale s’inscrit dans la politique culturelle de la Ville de Versailles de soutenir l’art sous toutes ses formes, grâce à des artistes émergents ou confirmés, et de promouvoir une culture populaire de qualité. Ces personnages s’intègrent de manière ludique et décalée dans notre patrimoine urbain, tout en rendant hommage à l’histoire de la ville. »
 
Robespierre à Versailles
 
L’artiste, né au Havre en 1968, peint ces œuvres réalisées directement sur le terrain de la réalité, y apportant son univers et faisant surgir des émotions là où on ne les attend pas. Le promeneur sera étonné, questionné sur sa ville, amusé par l’abolition de l’inertie des paysages qu’il connaît.
 
Le CyKlop pratique un art ludique, populaire et souvent interactif depuis 2005 dans la jungle des rues parisiennes. Il est connu pour ses installations sur le mobilier urbain qui colorent la ville et dont la poésie décalée apporte une touche de fantaisie à la rue. Il investit également de nombreux supports et revisite le mythe d’Ulysse et le Cyclope à travers des objets du quotidien devenus jouets, sculptures ou objet d’art. Comme un goût d’enfance … qui a déjà sévit à Paris, dans le XIe ou le XIIIe arrondissement, notamment, ou encore à Evry en 2015 , …
A Versailles, cette fois, il customise 25 potelets situés autour de la salle du Jeu de paume, peints en personnages ayant marqué l’histoire de la ville, à l’instar de Louis XIV. L'histoire sous un autre oeil qui redonne le sourire aux passants !
 
Louis XVI à Versailles
 
 
(1) Source : Nicolas Gzeley - "Le Cyklop, fantaisies urbaines", collection Opus Délits #68, Critères Editions 2016.
 
 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

 
 

 

Articles en relation
Noël numérique et immersif à Trévarez

  Tourbillons de flocons virtuels au château :Miguel Chevalier invité du Domaine de Trévarez   Illuminations, expositions et animations dans un lieu patrimonial emblématique du Finistère : "Noël à Trévarez"...

Géométries Sud, du Mexique à la Terre de Feu

La Fondation Cartier pour l’art contemporain célèbre, avec l’exposition Géométries Sud, du Mexique à la Terre de Feu, la richesse et la variété des motifs, couleurs et figures dans l’art...

A l'épreuve de l'eau ...

La Fondation François Schneider invite L’Ososphère (1) à inventer une conversation chorale et fluide entre le numérique et l’eau. Immergé dans ce lieu d’art niché en terre d’eau, au pied des Vosges,...