Sécurité alimentaire et agrostratégies

Tout va très bien pour l’agriculture bio ! Pour l’instant.

Agriculture bio
Alors que l’agriculture traditionnelle est toujours en crise, l’agriculture bio se porte, elle, à merveille. Non seulement elle enregistre des taux de croissance qui commencent à devenir impressionnants, elle crée des emplois, mais aussi elle semble durablement installée dans le paysage français. C’est ce que révèle la dernière enquête de l’Agence Bio.
 
 
L’agriculture biologique poursuit sa croissance spectaculaire en France et génère de nombreux emplois sur tout le territoire. Tous les domaines sont concernés : à l’amont, la production agricole, mais également à l’aval, la transformation, la distribution… Au total, l’agriculture bio représente aujourd’hui près de 118 000 emplois directs en équivalent temps plein, soit 32 500 emplois gagnés en seulement quatre ans.
 
Ces créations d’emplois témoignent du dynamisme de la production et de la consommation bio en France. En effet, avec une consommation des ménages qui a bondi de +21,7 % entre 2015 en 2016 et un marché total qui dépasse 7 milliards d’euros (restauration hors domicile comprise), les Français confirment clairement leur envie de consommer des produits respectueux de la nature et de l’homme. « Sur tous les produits bio consommés, 71% sont produits en France », car « quand les Français pensent bio ils pensent local », souligne Florent Guhl, le directeur de l'Agence Bio. Il ajoute : « En 15 ans, le marché a été multiplié par sept ».
 
Face à cet enthousiasme, les professionnels confirment leur mobilisation. En 2016, ce sont plus de 1,5 million d’hectares qui sont cultivés en bio en France, soit +17 % par rapport à 2015. La Bio représente ainsi 5,7 % de la surface agricole utile (SAU) du territoire. Le nombre de fermes bio enregistre une hausse de +12 % de 2015 à 2016. Elles sont aujourd’hui 32 264 et représentent 10,8 % de l’emploi agricole en France, soit environ 77 700 emplois. À l’aval, 14 840 entreprises travaillent pour la bio, en progression de +10 % par rapport à 2015. Elles génèrent plus de 38 320 emplois directs. On estime également que la bio concerne 2 000 emplois en matière de conseil, contrôle, formation, etc.
 
l’Agence Bio s’attend à une nouvelle augmentation de 20% des surfaces bio pour 2017 et 2018… Mais à une condition : que le gouvernement mette bien en œuvre le plan de transformation agricole de 5 milliards d’euros sur 5 ans, mesure promise par Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle. C’est vital car la filière bio est victime de son succès. Les fonds européens qui lui sont destinés sont épuisés. Les enveloppes de subventions de la PAC devaient durer jusqu’en 2020 ; elles sont aujourd’hui entièrement consommées.
 
 
Source : Agence Bio

 

Articles en relation
Une horloge cachée dans nos muscles

Des chercheurs de l'université de Genève ont découvert que les cellules musculaires abritent une horloge biologique. Elle pourrait jouer un rôle important dans la régulation de notre métabolisme et le...

Revégétaliser nos villes, un devoir citoyen

Plus de la moitié de la population humaine habite aujourd’hui en ville. L’exode rural en cours depuis plus d’un siècle maintenant est loin d’être fini puisque des géographes estiment que d’ici 2050, la...