Design - Société de la création

Le design fiction interroge l'intelligence artificielle

intelligence artificielle et design
 
Et si l’on mélangeait créativité, imagination et esprit critique, propices à des retours inattendus sur les implications des technologies intelligentes, comme l’IA, par exemple ? Le Laboratoire Arts et Technologies de Stereolux, espace dédié à l’expérimentation se situant à la jonction des arts numériques, de la recherche et de l'industrie, a eu l’idée de lancer un projet, le « utop/dystop(IA) », atelier de de réflexion-action.  Objectif ? Mettre en débat les enjeux économiques, sociaux et culturels de l’intégration de l’intelligence artificielle à notre quotidien. 
 
Dans le cadre du cycle « Art, Design et Intelligence Artificielle », le Laboratoire Arts & Technologies de Stereolux à Nantes a mené, depuis septembre 2017, un projet nommé « utop/dystop(IA) ». En quatre étapes, ce travail de prospection confié au Studio Design Friction (1), a permis d’élaborer des scenarios fictionnels qui interrogent la place des IA dans notre société et imaginent comment celles-ci pourraient s’y matérialiser. Histoire de bousculer les neurones !
Cette approche, résolument prospective, vise à susciter des discussions et débats par des scénarios fictionnels. Que pourrait nous permettre l'intelligence artificielle au quotidien ? Un "Assistant Life" pimenté pour inspirer nos conduites, un dénonciateur de fake news ou encore un "empathisateur" pour mieux comprendre les autres...
 
La démarche utilisée tout au long de ce projet est celle du design fiction. Il s’agit d’une approche du design qui imagine et conçoit des objets fictionnels servant de support à la réflexion et à la discussion. Ces produits ou services n’ont pas vocation à être mis sur le marché, mais bien à provoquer des questionnements, des problématiques ou des critiques.
Le Design Fiction est une approche du design qui cherche à inspirer de nouveaux imaginaires liés au futur d’une manière non-prédictive (« le futur sera ainsi ») et non-prescriptive (« le futur doit être ainsi »). Elle cherche au contraire à ouvrir des perspectives et les mettre en débat pour questionner les directions que nous prenons aujourd’hui. Le design fiction agit comme un poil à gratter : il s’agit d’interroger, à travers cette approche, les tabous et les non-dits d’une innovation pour se les approprier.
L’enjeu est également de confronter des usagers à des scénarios de design fiction mettant en œuvre des éléments d’intelligence artificielle afin de provoquer des réactions et un débat susceptible d’enrichir les démarches d’innovation et de prospective des acteurs impliqués dans ce champ.
 
Ce projet a donné lieu à un reportage, qui est à présent disponible dans cette vidéo :
                                                                    
En faisant émerger des visions créatives et parfois subversives de l’intelligence artificielle, artistes et designers contribuent à diffuser, médiatiser et décrypter les avancées technologiques menées dans ce domaine.
Quel est l’impact de l’intelligence artificielle sur les pratiques des artistes et designers ? Comment interrogent-ils les enjeux humains, sociétaux, économiques et conceptuels de l’intelligence artificielle ? On assiste en effet depuis quelques années à un développement et à une démocratisation de technologies intégrant des éléments pouvant être qualifiés d’intelligence artificielle. Ce faisant, l’intelligence artificielle sort des laboratoires et des centres de recherche pour se matérialiser dans des produits ou des services susceptibles d’avoir un impact toujours plus grand sur nos vies.
Si les technologies mises en œuvre ne sont pas forcément récentes, cette démocratisation rend aujourd’hui possible leur appropriation par des artistes et designers, permettant d’imaginer de nouveaux outils de création, mais favorisant également en retour leur questionnement, leur critique et leur détournement. Ainsi s’alimentent les réflexions et les recherches autour de l’intelligence artificielle et de ses applications.
 
En faisant émerger des visions créatives et parfois subversives de l’intelligence artificielle, artistes et designers contribuent à diffuser, médiatiser et décrypter les avancées technologiques menées dans ce domaine. Ils alimentent ainsi un nécessaire discours critique sur ses imaginaires et ses impacts, permettant de mieux appréhender ses implications et son fonctionnement.               
 
(1) Lire l'interview de Design Friction dans digitalarti.com, déc. 2017
 

Suivez Fabienne Marion sur Facebook, sur LinkedIn
 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

 

Articles en relation
Photographie, arme de classe

L’exposition que présente le Centre Pompidou jusqu’au 4 février 2019 rend hommage à la photographie documentaire et sociale en France entre 1928 et 1936, proposant un nouvel éclairage sur l’idée...

Résistance au changement

Le phénomène complexe de la rébellion en France ou comment sortir des blocages individuels et collectifs Il est fort probable que les "Gilets Jaunes" constituent l'étincelle qui pourrait mettre le...

Génétique hors contrôle

Grâce à CRISPR, ce chercheur chinois a pu, quasiment seul, fabriquer des bébés génétiquement modifiés. L’information a fait le tour du monde en quelques heures : un chercheur chinois a annoncé cette semaine...

Le rendez-vous de la dernière chance

La COP 24 se tient à partir du 2 décembre : Que faut-il en attendre ? Trois ans après le succès de la COP 21 de Paris sur le climat, va se tenir à Katowice, en Pologne, la COP24 chargée de préciser...