Dans le secret des labs

Santé et numérique à la croisée des mondes : Et si un avatar virtuel permettait de se soigner…

avatar santé
 
A l’heure où le numérique vient bousculer le monde de la santé, chercheurs, ingénieurs et entreprises collaborent à Nantes autour de projets communs pour concevoir des solutions concrètes issues des évolutions du numérique. L’un de leurs projets, un avatar piloté par la pensée, fait naître de réelles opportunités pour améliorer l’offre de soins et répondre aux défis de la santé de demain.
 
L’apport des technologies du numérique dans l’évolution des approches thérapeutiques est un enjeu majeur dans le secteur de la santé. A Nantes, le CHU, l’Ecole Centrale et l’entreprise Onepoint travaillent en collaboration depuis un an sur un projet d'avatar piloté par la pensée.
En combinant BCI (interfaces cerveau-ordinateur), intelligence artificielle et design thinking, ces derniers ont développé un système permettant d’analyser l’activité cérébrale d’une personne au moyen d’un casque électro-encéphalographique, et d'interpréter ses “intentions de mouvement” en les retranscrivant grâce à un avatar virtuel avec, à la clé, un réel intérêt thérapeutique.
 
Les applications sont nombreuses, notamment dans le traitement des douleurs fantômes survenant après une amputation ou des lésions du système nerveux, ou encore la gestion des handicaps. “Cette expérimentation intéresse les chercheurs en neuroscience du CHU de Nantes car elle permet d’étudier la vitesse de rééducation et l’acceptation des traitements par les patients, voire même de proposer des exercices thérapeutiques aux personnes souffrant de troubles neurologiques”, explique le docteur Vincent Roualdes, neurochirurgien au CHU de Nantes.
 
“Après une première collaboration autour d’un drone piloté par la pensée, l’idée de ce projet à visée thérapeutique a émergé à l’occasion de la quatrième édition de Nantes Digital Week, en 2017. Nous travaillons à son développement depuis le mois de janvier et nous espérons mettre en place les premiers essais cliniques sur des patients d’ici trois mois. Cela sera une première en France car à terme nous irions cette fois-ci bien au-delà d’un usage permettant la simple analyse d’imagerie en offrant une application concrète en termes de soins”, précise Sébastien Ravoux, responsable du pôle Expertise Technique chez Onepoint.
 
Un moyen innovant de « réentraîner » le cerveau en guidant par l’entraînement ciblé sa plasticité pour se « réparer » lorsque c’est encore possible ou piloter des objets connectés ou des prothèses pour pallier au handicaps moteurs (l’apprentissage du pilotage se fera grâce à ces systèmes de réalité virtuelle), selon le docteur Roualdes.
Les premiers essais menés par l’équipe étant concluants, des essais cliniques devraient débuter dès 2019.
 
Version non définitive de ce qui sera présenté à la Nantes DigitalWeek 2018
 

Un avatar contre la schizophrénie

 
Pour soulager des patients aux prises avec des problèmes de santé mentale, des psychanalystes à travers le monde s'étaient déjà tournés vers la réalité virtuelle et la thérapie par avatar depuis plusieurs années.
En 2015, à l'aide de la réalité virtuelle, des patients atteints de schizophrénie ont été amenés à faire face à leurs démons construits par ordinateur pour les chasser de leur vie, dans un projet pilote à l'Institut Philippe-Pinel de Montréal, par le psychiatre et chercheur Alexandre Dumais.
 
Inspiré par une étude britannique réalisée cinq ans plus tôt, le Dr Dumais était déterminé à trouver comment réduire les hallucinations auditives qui résistent à tout traitement. À son avis, la clé était d’arriver à établir un dialogue entre le patient et son démon. Démon qui a donc été confié à un technicien informatique, qui l’a reproduit par ordinateur. Avec un casque de réalité virtuelle, le patient se retrouve dans un face à face avec cette entité qui le persécute. C’est le psychiatre qui fait parler l’avatar en lisant une liste de mots que le patient a l’habitude d’entendre dans sa tête. Tout est scénarisé et parfaitement encadré.
« Ça fonctionnait en Grande-Bretagne, ça fonctionne ici aussi. Ce sont des résultats significatifs », se réjouit le chercheur, rêvant déjà du jour où les cliniques psychiatriques pourront utiliser la méthode par avatar pour soigner toutes les personnes atteintes de schizophrénie. (Source : Radio Canada 2017)
 

La Nantes Digital Week

 
Le nouveau projet nantais - et la façon dont il est conduit collectivement par trois acteurs aux compétences variées et complémentaires - illustre les synergies et les propositions très concrètes qui peuvent voir le jour durant Nantes Digital Week.
Co-construite par les acteurs du territoire, cette “semaine de toutes les cultures numériques” ambitionne en effet depuis maintenant cinq ans de réunir chaque année durant dix jours de multiples typologies d’acteurs pour encourager la réflexion, l’exploration et la coopération.
 
Parmi les nombreuses propositions reçues cette année, “santé et numérique” est l’une des thématiques phares qui a émergé des contributions. Une tendance qui trouve particulièrement écho dans la métropole nantaise, membre du réseau “Health Tech” et territoire très actif dans le domaine de l’e-santé avec la labellisation récente du projet I-Site et l’ouverture, à l’horizon 2025, d’un véritable “quartier santé” autour du futur CHU de Nantes.
 
Nantes Digital Week du 13 au 23 septembre 2018.
 
Photo d'entête : Casque bci - Groupe Onepoint

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

 

Articles en relation
Gilets jaunes : la pensée dispersée façon puzzle

Que pensent les penseurs de ce symptôme singulièrement éruptif des temps qui changent ? Face à une crise inédite qui exprime toutes les facettes de la colère, de la rage et de la violence, dont les...

Qu'appelle-t-on panser ? - 1. L'immense régression

Qu'appelle-t-on panser ? de Bernard Stiegler - Edition Les Liens qui libèrent, 7 novembre 2018 - 384 Pages   A-t-on bien entendu Frederic Nietzsche lorsqu’il posait en 1879 et comme point de départ...

Médias génétiquement manipulés

Risques biotechnologiques, accès et partages des avantages de la biodiversité, tels sont les enjeux de la Conférence des Nations unies sur la biodiversité  (COP14, COPMOP3 et COPMOP9 ) qui se tient...