Mobilité - Transports et éco-mobilité

La "Route du futur" : Les 4 projets lauréats de l'Ademe

mobilité
Les sols sont des matériaux complexes constitués d’un squelette minéral plus ou moins compact présentant de plus en plus de besoins d’entretien, de consolidation. C’est notamment le cas de la construction des routes. Suivant le type de sol considéré et le type d’ouvrage à réaliser, il convient de retenir une solution de renforcement adaptée qui s’accorde à la fois à la nature du sol en place et à son environnement. L’Ademe, a donc lancé un appel à projets, « Route du futur », dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (1), Objectif : développer les innovations techniques et les solutions durables en matière d'infrastructures routières.
 
Quels matériaux pour les routes du futur ? Et quels matériaux utilisera-t-on pour rendre ces routes intelligentes ? La route pourra-t-elle s’auto-réparer et être autonome en énergie ? Pourra-t-elle auto-diagnostiquer une déformation de la chaussée ? (2)
Les quatre projets lauréats de l'pperl à projets de l'Ademe permettent d’explorer des champs thématiques divers allant de la réduction de l’empreinte écologique liée à la construction et à l’entretien des infrastructures, au développement de solutions innovantes de production d’énergie, à l’amélioration des méthodes de conception et de construction des infrastructures en vue de réduire leurs coûts futurs d’exploitation et d’entretien pour une même qualité de service, et à l’intégration de nouvelles technologies de l’information et de la communication dans le domaine de l’infrastructure. Un gisement d'innovations pour l'avenir ! 
Même si ces quatre projets lauréats sont majoritairement portés par les grandes entreprises du BTP, un projet est porté par une PME (REGIC) et deux des projets sont menés en collaboration avec un ou plusieurs laboratoires publics (REGIC et I-STREET).
 

4 premiers projets lauréats d’envergure

 
REGIC (Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France pour l’expérimentation)
Coordonné par la PME TEXINOV et mené en collaboration avec l’INERIS et le laboratoire 3SR, Ce projet vise à développer une solution géosynthétique instrumentée innovante dédiée au renforcement des sols au-dessus de cavités potentielles, en se concentrant sur les cas des couvertures de faible épaisseur, en utilisant les sols en place remaniés (granulaires ou cohérents). Ce géosynthétique étant doté d’un système de détection, il permet une diffusion rapide de l’information en cas d’affaissement ou d’effondrement de la cavité. Le financement du PIA s’élève à 1,4M€ pour l’ensemble du projet et les premières ventes devraient démarrer en 2020. Une solution aux changements de terrain, 
 
NOVATHERM (Nouvelle Aquitaine, Auvergne-Rhône-Alpes, Ile-de-France pour les expérimentations)
Coordonné par EUROVIA, ce projet vise à développer une chaussée intégrant un échangeur thermique dans ses couches de surface, capable de jouer le rôle de capteur d’énergie solaire thermique et d’émetteur de chaleur alimenté par une source d’énergie renouvelable (géothermie, biomasse). Ce produit doit permettre d’ajouter une nouvelle fonctionnalité écologique au patrimoine routier, et de répondre aux problématiques des sites aéroportuaires notamment dont les enjeux liés à la viabilité hivernale sont très importants. Le financement du PIA s’élève à 1,8 M€. EUROVIA envisage dès 2017 des premières ventes en mode déneigement.
 
100% RECYCLEE (Nouvelle Aquitaine, PACA pour l’expérimentation)
 
Coordonné par EUROVIA, ce projet a pour objectif de développer une route constituée de près de 100 % de matériaux recyclés, qui possède les performances mécaniques et de durabilité d’une chaussée neuve traditionnelle, présente une empreinte environnementale très largement diminuée et un coût inférieur aux solutions actuelles. Le financement du PIA s’élève à 1,3 M€. EUROVIA envisage dès 2017 des premières ventes de ces agrégats d’enrobés.
 
I-STREET / (Innovations Systémiques au service des Transitions Écologiques et Énergétiques dans les infrastructures routières de Transport) (Auvergne-Rhône-Alpes, Occitanie, Nouvelle Aquitaine, Pays-de-la-Loire)
Coordonné par EIFFAGE et mené en partenariat avec TOTAL, l’IFSTTAR et la PME OLIKROM, ce programme de recherche vise à développer des solutions innovantes dans le domaine de l’industrie (fabrication d’enrobés sous forme de granulés, nouveau modèle logistique des postes d’enrobage) et des produits et services (nouveaux enrobés, chaussée urbaine démontable, peintures innovantes et intégration de capteurs dans la chaussée). Le projet s’inscrit dans une démarche systémique : six briques technologiques seront développées, depuis le développement d’une industrie routière plus écologique jusqu’à la route intelligente, instrumentée et connectée, en passant par la mise au point de routes préfabriquées / démontables et d’un marquage routier innovant et plus sûr. Le financement du PIA pour l’ensemble des briques s’élève à 8,7 M€.
 
Et à quand des routes silencieuses, auo et thermo-régulées face aux intempéries, fournisseuses d'énergie (photovoltaïque) et surtout plus sûres ? 
 
(1) Le programme d’Investissement d’Avenir  (PIA) en bref : Doté de 57 milliards d’euros, le Programme d’Investissements d'Avenir (PIA), piloté par le commissariat général à l’Investissement, a été mis en place par l’Etat pour financer des investissements innovants et prometteurs sur le territoire. Six priorités nationales ont ainsi été identifiées afin de permettre à la France d’augmenter son potentiel de croissance et d’emplois : l'enseignement supérieur, la recherche et la formation, la valorisation de la recherche et le transfert au monde économique, le développement durable, l'industrie et les PME, l'économie numérique, la santé et les biotechnologies. Le groupe Caisse des Dépôts est le premier opérateur PIA de l’Etat avec la gestion de plus de 23 milliards d’euros.
 
(2) Lire l'article "Quels matériaux pour les routes du futur ?" de Techniques de l'ingénieur
 

 

Articles en relation
Taxirail, le futur train de nos campagnes

La remise du rapport Spinetta au Gouvernement concernant l'avenir de la SNCF a mis le feu aux poudres. Parmi les nombreuses propositions choc contenues dans ce document, il y en a une qui...