Déjà inscrit ou abonné ?
Je me connecte

rejoignez gratuitement le cercle des lecteurs de UP’

Industrie des matériaux de construction : un besoin de 1 400 recrutements par an

En partenariat avec l’UNICEM (Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction) et les OPCO (Opérateur de compétence), le GIE réseau des CERC filière construction, publie un rapport, sous forme de tableau de bord sur l’emploi, la formation et l’activité de l’industrie des matériaux en France.

Ce recueil d’indicateurs est décliné dans chacune des régions administratives. Dans un contexte économique et social perturbé par la crise sanitaire, ces travaux ont le mérite d’apporter un éclairage sur l’état du marché du travail du secteur des matériaux avant l’arrivée de la pandémie. On y découvre une industrie pourvoyeuse d’emplois stables, riche en métiers variés, présente dans tous les territoires, et offrant des carrières professionnelles évolutives et pérennes.

L’industrie des matériaux de construction en France : les grandes lignes

L’industrie de matériaux de construction couvre un large spectre d’activités, allant de l’exploitation de carrières pour l’extraction de matière première à la fabrication de produits tels que le béton prêt à l’emploi (BPE), les mortiers et ciments, produits préfabriqués en béton, mais aussi la taille et le façonnage de pierres.

Selon la dernière enquête annuelle de l’UNICEM*, en 2018, l’industrie de matériaux de construction représentait 2 888 entreprises, réparties sur 5 861 sites, générant un chiffre d’affaires de 9 210 millions d’euros. Cette production, essentiellement destinée au bâtiment (46 %) et TP (44 %), concentre plus de 73 500 emplois, un chiffre relativement stable sur ces 4 dernières années (72 189 en 2015 vs 73 576 en 2019).

La majorité des salariés du secteur des matériaux travaille dans des métiers liés à la production (44%), un quart dans des emplois administratifs et commerciaux, tandis que moins d’un cinquième occupe des fonctions techniques et d’encadrement. Les emplois de chauffeurs/conducteurs d’engins et de maintenance représentent respectivement 9 % et 5 % des emplois totaux.

Pourquoi ne pas profiter d’une lecture illimitée de UP’ ? Abonnez-vous à partir de 1.90 € par semaine.

96 % des salariés de l’industrie des matériaux sont employés en CDI soit 8 points de plus que pour l’ensemble des industries. Le salaire brut médian annuel dépasse les 30 000 euros.

Si le secteur reste encore très masculin, il attire cependant aussi des femmes. Elles représentent 17% des salariés.

L’étude fait également ressortir que 52 % des salariés ont 45 ans et plus. Cette constatation amène une évidence. Le secteur va devoir faire face aux départs à la retraite et reconquérir des vocations chez les plus jeunes. C’est l’une des missions que s’est fixée l’UNICEM en promouvant notamment la formation et l’apprentissage via ses CFA, mais aussi en multipliant des rencontres d’information sur les différents métiers de l’industrie.

Carrières et matériaux : une industrie qui forme et qui recrute

Des métiers et savoir-faire diversifiés

Du niveau CAP au diplôme d’ingénieur, de l’extraction des roches et minéraux jusqu’à leur transformation et leur mise en œuvre, l’industrie des matériaux de construction propose un large éventail de métiers aux savoir-faire diversifiés et offre de nombreuses opportunités professionnelles.

Cependant, un constat demeure : malgré les enjeux d’avenir que le secteur représente, très souvent les entreprises peinent à recruter le personnel qualifié nécessaire au bon développement de leur activité et des territoires.

Or les défis environnementaux, couplés aux enjeux de la construction de demain, font de ce secteur l’un des plus dynamiques et des plus attractifs en termes d’évolution de carrière, de pérennité de l’emploi et d’innovation.

L’UNICEM estime que les entreprises de la filière « carrières et matériaux » auront besoin de recruter 1 400 collaborateurs chaque année, et ce pendant 20 ans.

Les entreprises adhérentes à l’UNICEM offrent une grande diversité de métiers (quelques exemples) :

Pour lutter contre la désinformation et privilégier les analyses qui décryptent l’actualité, rejoignez le cercle des lecteurs abonnés de UP’

  • Sur une carrière : conducteur d’engins, pilote d’installation de traitement, chef de carrière… ;
  • Sur une unité de production de béton prêt à l’emploi : conducteur de camions toupies, pilote d’installation automatisée, agent de planning… ;
  • Métiers de la pierre et atelier de transformation : tailleur de pierre, marbrier du bâtiment et décoration, usinage, découpe… ;
  • Métiers transverses : technicien de laboratoire, maintenance, fonctions administratives, comptabilité, gestion ressources humaines, foncier et environnement, commercial, animateur santé sécurité…

Près de 2 500 stagiaires en alternance

Sur l’année 2018-2019, 2 429 jeunes ont suivi une formation initiale en alternance. Un chiffre qui, même s’il reste encore inférieur à celui d’il y a 5 ans (2 545 pour 2013-2014), se révèle assez stable, sur les 4 dernières années. La formation en alternance concerne essentiellement les métiers de conducteurs (913) et mécaniciens d’engins (1 008). Les métiers de la pierre et du marbre attirent quant à eux 341 apprentis.

Plus d’un million d’heures de formation engagées en un an

Afin de mobiliser les compétences professionnelles et de les adapter à l’évolution des métiers, les collaborateurs sont formés tout au long de leur carrière. En 2019, 2 012 entreprises de l’industrie des matériaux ont déployé des actions de formation représentant 1 002 364 heures auprès de 44 876 bénéficiaires. Ces derniers se répartissent entre les ouvriers (41 %), les techniciens et agents de maitrise (27 %), les ingénieurs et cadres (18 %) et les employés (14 %). Les formations continues les plus suivies sont la conduite d’engins et la sécurité, représentant respectivement 14 % et 13 % des stagiaires.

Lire le rapport

*L’enquête annuelle UNICEM porte sur le champ : granulats, béton prêt à l’emploi, pierres de construction et produits pour l’industrie et n’intègre pas les mortiers, le ciment, et le béton préfabriqué.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Article précédent

Lancement du Mandat du Climat : sensibiliser aux enjeux du changement climatique

Prochain article

Covid-19 : Trois essais cliniques vaccinaux démarreraient en France dès décembre, via la plateforme COVIREIVAC de l’Inserm

Derniers articles de Actualités en bref

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS. ET AGIR.
logo-UP-menu150

Déjà inscrit ? Je me connecte

Afin de contribuer à l’effort d’information sur la crise actuelle du coronavirus, UP’ propose à ses lecteurs un accès gratuit aux derniers articles publiés relatifs à cette thématique.

→ Inscrivez-vous gratuitement pour poursuivre votre lecture.

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS ET AGIR

Vous avez bénéficié de 3 articles gratuits pour découvrir UP’.

Profitez d'un accès illimité à nos contenus !

A partir de 1.70 € par semaine seulement.
1 Partages
Partagez1
Tweetez
Partagez
WhatsApp
Email
Print