Regardez le monde
avec les yeux ouverts

Inscrit ou abonné ?
CONNEXION

UP', média libre
grâce à ses lecteurs
Je soutiens

rejoignez gratuitement le cercle des lecteurs de UP’

labrouste2

Exposition Henri Labrouste, La structure mise en lumière

Commencez

Pionniers de l’architecture moderne, Victor Baltard et Henri Labrouste ont innové par leur utilisation structurelle et ornementale du métal. Deux expositions leur rendent hommage à Paris, au musée d’Orsay et à la Cité de l’architecture Paris du 11 octobre 2012 au 7 janvier 2013

Époque de mutation et d’innovation sans précédent, le XIXe siècle voit l’avènement d’une civilisation nouvelle, dominée par une croissance urbaine spectaculaire et un développement industriel et scientifique non moins fulgurant. De nouveaux besoins apparaissent. Les villes voient ainsi fleurir usines et marchés couverts, mairies et palais de justice, bibliothèques et musées, écoles et hôpitaux.

Photo : salle de lecture Bibliothèque Sainte-Geneviève Paris – Labrouste

Pour élaborer ces programmes, les architectes sont à la baguette. Parmi eux, Henri Labrouste (1801-1875) et Victor Baltard (1805-1874) ont attaché leur nom à des réalisations canoniques qui ont non seulement contribué au progrès de l’architecture, mais aussi remodelé la physionomie du Paris d’Haussmann. Le premier construit la bibliothèque Sainte-Geneviève et la Bibliothèque nationale, le second, les Halles (aujourd’hui disparues) et l’église Saint-Augustin.

Pourquoi ne pas profiter d’une lecture illimitée de UP’ ? Abonnez-vous à partir de 1.90 € par semaine.

L’utilisation du fer et de la fonte sur ces chantiers a fait de Labrouste et Baltard des pionniers de l’architecture moderne, mais leur génie ne se réduit pas à ces innovations techniques. Ces architectes complets appartiennent à une génération qui a posé un regard différent sur le passé, afin d’y chercher des réponses, des solutions constructives à des problèmes nouveaux. Tout leur oeuvre est pénétré de ce rapport à l’histoire à la fois érudit et pragmatique. Et, pour eux, l’architecture ne se résume pas à l’application d’un savoir-faire technique, mais à la création d’une oeuvre totale, dans laquelle l’ornement participe d’un discours symbolique. À bien des égards, leurs carrières empruntent des chemins parallèles, qui se concluent à un an d’intervalle par l’achèvement de leur chef-d’oeuvre.

Lire la suite dans le Magazine Connaissance des Arts novembre 2012

Informations pratiques sur Henri Labrouste (1801-1875). La structure mise en lumière , Victor Baltard (1805-1874). Le fer et le pinceau et Architectures et ornements métalliques.

En savoir plus sur le lieu : Cité de l’architecture et du patrimoine

En savoir plus sur le lieu : Musée d’Orsay

(Jean-François Lasnier / Connaissance des Arts – 7 novembre 2012)

{jacomment on}

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire

festivalcinemaaix
Article précédent

Les Rencontres cinématrographiques d'Aix-en-Provence

figurestudies2
Prochain article

Expérience d'une oeuvre visuelle hypnotique au Laboratoire / Paris

Derniers articles de Archives Arts et culture

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS. ET AGIR.
logo-UP-menu150

Déjà inscrit ? Je me connecte

Afin de contribuer à l’effort d’information sur la crise actuelle du coronavirus, UP’ propose à ses lecteurs un accès gratuit aux derniers articles publiés relatifs à cette thématique.

→ Inscrivez-vous gratuitement pour poursuivre votre lecture.

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS ET AGIR

Vous avez bénéficié de 3 articles gratuits pour découvrir UP’.

Profitez d'un accès illimité à nos contenus !

A partir de 1.70 € par semaine seulement.
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
WhatsApp
Email
Print