Regardez le monde
avec les yeux ouverts

Inscrit ou abonné ?
CONNEXION

UP', média libre
grâce à ses lecteurs
Je rejoins

rejoignez gratuitement le cercle des lecteurs de UP’

L’artiste plasticienne Vidya-Kelie en lice pour l’Oplineprize International

Commencez

L’artiste Vidya-Kelie est sélectionnée par l’artiste ORLAN pour le prestigieux prix d’art contemporain, Oplineprize International, présidé cette année par Maurice Benayoun, à travers son œuvre « SUN ». Un duo de parfaite harmonie pour ces femmes qui utilisent leur métier d’artiste pour crier les valeurs qui leurs sont chères.

Une technologie omniprésente, la subordination aux règlements dictés par une culture et une économie centralisée : en agissant contre ces maux, la pratique de Vidya-Kélie se développe comme des alternatives cherchant à pirater les mécaniques de l’archivage moderne.

Une communication simple, où l’échange est au centre pour se comprendre, comment y parvenir aujourd’hui ? Que nous reste-t-il pour dialoguer ? Pourquoi avons-nous oublié notre énergie corporelle ? L’artiste plasticienne transmédia Vidya-Kélie est convaincue que ces moyens d’échange sont bien présents : elle tient à révéler leurs usages. Elle utilise donc toutes ses expériences émotionnelles ou corporelles pour travailler avec le réseau, la connexion, le partage.
Les frictions ou les histoires d’amour que créent ses mises en scène génèrent des récits poétiques et des espaces de discussions autour de liens in/contestables et souvent invisibilisés.

L’artiste revisite les outils usuels pour questionner les vecteurs de confiance, de pensées, d’énergie, d’amour, de passion ou qui servent au partage et à la transmission d’informations.

Lors de protocoles ou d’interventions, la présence de l’artiste se pose en vecteur performatif qui engage de l’écoute et/ou de la discussion comme autant de portes nécessaires pour transiter vers des mondes plus conscients de leurs interconnexions.

Femmes et artistes transmédia

C’est certainement grâce à cette toolbox engagée qu’ORLAN la sélectionne pour l’Oplineprize International dont le concept découle de l’envie de créer des liens entre des artistes majeurs à la renommée internationale et des artistes confirmés ou émergents. Un concept à la fois ludique, innovant, actuel et numérique qui a pour but de se mobiliser pour incarner la vitalité de la scène contemporaine et la rendre accessible au plus grand nombre.

Artiste plasticienne internationale de renom et émérite de l’art contemporain, ORLAN n’hésite pas à utiliser son corps, la radicalité et l’anticonformisme comme matériau pour libérer les femmes de leurs conditions.
Les deux femmes se rejoignent ici à travers leur présence et leurs œuvres engagées et émancipatrices.

Vidya-Kelie Juganaikloo est une artiste transmédia Franco-Mauricienne, née en France, vivant et travaillant à Paris. Vidya-Kelie propose des séries de traces et d’échanges autour de phénomènes sensibles comme des outils de communication. Son travail explore des concepts tels que la confiance, la loi, les croyances, le temps, l’amour, les données, l’espace, la connaissance, les souvenirs, le magnétisme, les passions (…) à travers des œuvres conceptuelles qui se déploient sous la forme de connexion intime entre l’artiste, l’œuvre et le spectateur.

Par le biais d’expériences interactives, l’artiste questionne constamment la puissance des corps et leur capacité d’émission et de réception dans une dimension biologique, sociale ou physique. Cette micro ou macro-performativité est un processus qu’elle propose de valoriser.

En jouant avec les échelles de temps ou d’espace, empruntant des clefs dans la philosophie ancestrale et contemporaine ainsi que dans l’écoféminisme, elle met en parallèle ce qui nous dépasse et ce que nous tentons de contrôler ; en proposant des activations collaboratives ou participatives, les œuvres de Vidya-Kélie évoluent en mouvement et mettent en scène des activités immatérielles.

Quant à ORLAN, on ne la présente plus ! Plasticienne transmédia et féministe française, elle vit et travaille entre Paris, New York et Los Angeles.
ORLAN n’est pas assujettie à un matériau, à une technologie ou à une pratique artistique. Elle utilise la sculpture, la photographie, la performance, la vidéo, la 3D, les jeux vidéo, la réalité augmentée, l’intelligence artificielle et la robotique (elle a créé un robot à son image qui parle avec sa voix) ainsi que les techniques scientifiques et médicales comme la chirurgie et les biotechnologies … pour interroger les phénomènes de société de notre époque.

L’artiste a créé la revue Art-Accès Revue, sur minitel, et a fondé et organisé le Symposium international de performance et de vidéo de Lyon.

Elle change constamment et radicalement les données, déréglant les conventions et les prêt-à-penser. Elle s’oppose au déterminisme naturel, social et politique, à toute forme de domination, la suprématie masculine, la religion, la ségrégation culturelle, le racisme… Toujours mêlée d’humour, parfois de parodie ou même de grotesque, son œuvre interroge les phénomènes de société et bouscule les codes préétablis.

« SUN », l’œuvre mis en lumière pour l’Oplineprize

Toutes les secondes, les personnes qui sont connectées au réseau social Instagram publient de nouvelles photos avec l’hashtag Sun. #SUN est une œuvre qui se situe entre une carte émotionnelle et un répertoire de données en temps réel. Les photographies postées sur le fil révèlent les trajectoires d’un soleil numérique rendant visible une nouvelle énergie frénétique imprévisible. A voir sur https://sun.vidyakelie.fr
Sur sa carte, l’activité du hashtag #SUN trace une ligne jaune abstraite et infinie que l’artiste nourrit par un récit qu’elle génère avec une intelligence artificielle.
Ces cartes traduisent avec humour les occupations des instagrameurs qui pensent à la même chose à quelques millisecondes d’intervalle et archive de manière poétique de ciel contemporain de milliers de « Soleils » digitaux.

Oplineprize, premier prix d’art contemporain international et digital  

Depuis quatorze ans OPLINEPRIZE, manifestation reconnue d’utilité publique, joue un rôle majeur sur la scène de l’art contemporain en décernant un prix numérique, intergénérationnel et ouvert à tous. Aujourd’hui, Oplineprize répond à quatre objectifs majeurs : démocratiser l’accès à l’art contemporain en utilisant les outils numériques ; créer des liens entre artistes émergents leaders d’opinions et créateurs à la renommée ; développer une vaste communauté dans laquelle entreprises et institutions culturelles s’unissent pour activer la scène de la création internationale ; et promouvoir une transversalité entre la scène artistique et les évolutions du numérique.

Plus qu’un simple prix, Oplineprize est avant tout une communauté qui en fait aujourd’hui un véritable succès. Plus de 150 curateurs ont présentés plus de 200 artistes. Et de nombreuses expositions ont été initiées. Plus de 300 000 followers suivent le prix sur les réseaux sociaux et plus de 200 000 contacts sont générés chaque année.
Des artistes de toute génération, issus de toutes formations et de toutes cultures sont représentés, avec la volonté de défendre l’art dans toutes ses formes tout en ayant un attachement particulier aux nouveaux médias et aux nouvelles technologies.

 « Sublimation » sera le thème de l’édition 2022 : De Longino à Kant, de la rhétorique aux beaux-arts, l’histoire de la pensée fait souvent référence au « sublime » comme forme suprême de la production esthétique. Pour sa part, la science définit la sublimation comme un passage sans transition de l’état solide à l’état gazeux, esquivant dans sa lancée l’état liquide comme si en art le pigment devenait pensée sans médium.

Ainsi le numérique, par la conversion du monde physique en une forme sublimée, immatérielle, qualifiable et quantifiable, projette une passerelle inattendue entre le sublime esthétique et le sublime scientifique.

Dans la mise en forme de la pensée, l’art tendait à rendre sensible l’intelligible, maintenant, dans sa forme dématérialisée, il reconvertit le sensible symbolique en intelligible numérique. Les formes s’effacent devant les algorithmes qui les génèrent, et l’objet d’art devient sujet, processus, interaction ou crypto monnaie. Si la réification de la pensée en objet a longtemps prévalu dans l’atelier comme sur le marché, elle semble maintenant faire place à des formes résolument spéculatives, entre questionnement et expérimentation, action et transaction. 

Tous les artistes de l’édition 2022.

Vous pouvez voter jusqu’au 12 novembre 2022 pour votre artiste préféré.

Les œuvres de Vidya-Kelie

HYPERCODEX.org http://vidyakelie.fr/hypercodex-org/ 

L’œuvre participative, collaborative et interactive se présente sous forme d’un moteur de recherche visuel et s’introduit naturellement dans les portables en invitant à une pratique habituelle. L’hypercodex.org est une invitation à un engagement, une action est nécessaire pour implanter des cellules blues dans un codex de connaissances se mouvant de manière organique en temps réel.
Il s’agit de nourrir la plate-forme hypercodex.org par les artistes/philosophes/politiques/chercheurs/acteurs de la culture globale/locale ou visiteurs qui partagent leurs ressources ou références..

Hypercodex.org propose d’utiliser des lignes de code pour un geste collectif, donner la voix à l’hétérogénéité, et la possibilité d’inscrire sur cette carte, son/ses URL pour les relier aux autres. Aucune hiérarchie, aucune souscription, simplement avec soin et partage.
Ce geste qui paraît aujourd’hui complètement insensé est une performance, l’artiste ouvre son serveur sans se protéger, avec confiance.

CODE DE CONFIANCE http://vidyakelie.fr/la-pierre-de-confiance/ 

Dans ce QR-code, l’artiste partage des liens, ses coups de coeur et coups de gueule, ceux qui l’animent, qui l’accompagnent dans sa vie et qu’elle souhaite partager en temps réel. Sans pour autant s’approprier le contenu, Vidya-Kélie laisse le visiteur libre de découvrir, de se laisser porter par sa propre navigation.

Le geste empirique de l’artiste dévoile le désir de communication. Le code QR doit être parfaitement lisible par une machine, ici, Vidya-Kélie montre combien il est difficile de façonner la technique numérique. Par un tour de force technique, cette conjugaison traduit le désir de connaître et de rester maîtres de nos outils linguistiques, de les apprendre, de les adapter.

La seule chose que possède l’acquéreur de la pièce est un lien de confiance avec l’artiste. Toutes les pierres de confiance possèdent le même QR-code ce qui renvoie à la question du pouvoir des médias.

UTERO INFERNALIS http://vidyakelie.fr/utero-infernalis/

La série d’étiquettes digitales et imprimées de taille variée UTERO INFERNALIS est un appel « à coller » pour tenter de dévoiler le regard que portent les humains sur la fertilité.

Les rôles hormonaux ou culturels liés aux désirs, à la beauté et à l’amour évoluent tout comme la pérennisation de l’espèce. Le concept de la procréation, désormais possiblement en dehors des corps, demande à être redéfinie, ce qui a la possibilité d’être accompli ici par un geste composite, à travers le collage ou le non-collage de ces étiquettes.

Photos des collages à envoyer en mp sur Instagram @vidyakelie
Facebook VidyaKélie Juganaikloo

Sent.vidyakelie.com http://vidyakelie.fr/sent/

SENT est une série polymorphe dans laquelle l’utilisateur est invité à livrer un message dans un univers digital et à envoyer son message dans un graphisme évoquant l’infini et la solitude. L’œuvre questionne la notion d’intimité, ses limites et sa définition dans l’espace digital.

Sent.vidyakelie.com est un website digital interactif offrant la garantie de l’envoi de messages non tracés et non stockés qui se veut questionner la place de la pensée personnelle et privée dans l’espace digital public.

Pour en savoir plus : http://www.vidyakelie.fr/

LE LIEN POUR VOTERhttp://www.oplineprize.com/vidya-kelie/

Pour aller plus loin :

  • Exposition collective : Plateforme du 4 novembre au 20 novembre 2022 – Vernissage le 4 novembre 2022 à 18h, 73 rue des Haies – 75020 Paris France
  • La remise du prix OPLINE PRIZE, le 15 Novembre 2022 à 19H , Mairie du 17e arrondissement de Paris.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Article précédent

La modernité déchirée au Kunstmuseum Basel de Bâle

Prochain article

Exposition "Comme de longs échos qui de loin se confondent" pour les 40 ans du LAAC

Derniers articles de ARTS & CULTURES

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS. ET AGIR.
logo-UP-menu150

Déjà inscrit ? Je me connecte

Inscrivez-vous et lisez trois articles gratuitement. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Inscrivez-vous gratuitement pour poursuivre votre lecture.

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS ET AGIR

Vous avez bénéficié de 3 articles gratuits pour découvrir UP’.

Profitez d'un accès illimité à nos contenus !

A partir de 1.70 € par semaine seulement.
Partagez85
Tweetez
Partagez
WhatsApp
Email