Regardez le monde
avec les yeux ouverts

Inscrit ou abonné ?
CONNEXION

UP', média libre
grâce à ses lecteurs
Je soutiens

rejoignez gratuitement le cercle des lecteurs de UP’

« A toi appartient le regard et (…) la liaison infinie entre les choses »

Rencontres autour de l’exposition A toi appartient le regard et (…) la liaison infinie entre les choses

Commencez

Présence, absence, distance : des mots en apparence simples mais qui se chargent d’un sens nouveau, d’une urgence face à la crise du coronavirus et du ralentissement, voire du gel des activités qui en résultent. Des mots aussi qui résonnent étrangement dans le cadre de l’exposition « A toi appartient le regard ». C’est que l’objectif premier de cette exposition, comme le veut son titre, c’est de faire liaison. Liaison entre les œuvres, les artistes, les publics. Il s’agit ici de centrer l’écoute sur la parole de celles et ceux qui créent : les artistes.

Plein phare sur la création contemporaine jusqu’au 1er novembre 2020 ! Pour la première fois, le musée du quai Branly – Jacques Chirac invite vingt-six artistes du monde entier dans une exposition résolument contemporaine centrée sur différents rapports à l’image photographique et filmique.

Amitiés d’Algérie, issue de la série Soyez les Bienvenus, 2018, 100 x 70 cm, Courtesy Katia Kameli, ADAGP 2019

L’exposition s’inscrit dans le prolongement des actions entreprises par le musée dans ce domaine : celui-ci, en effet, a commencé à constituer une collection de photographie contemporaine dès son ouverture en 2006. Pour la première fois, le musée du quai Branly-Jacques Chirac consacre dans ses murs une exposition d’envergure à l’image contemporaine sous toutes ses formes. Dans le sillage de son programme de résidences et des prospections menées depuis une dizaine d’années, l’exposition met à l’honneur vingt-six artistes extra-européens. Des artistes aux profils très divers, jeunes et émergents comme Gosette Lubondo (RDC), Lek Kiatsirikajorn (Thaïlande) ou José Luis Cuevas (Mexique), mais aussi de nombreux auteurs majeurs, parmi lesquels Dinh Q. Lê (Vietnam), José Alejandro Restrepo (Colombie), Dayanita Singh (Inde), Sammy Baloji (République démocratique du Congo), Rosângela Rennó (Brésil) ou Brook Andrew (Australie).

© Samuel Fosso, courtesy Jean Marc Patras / Paris

Au sein d’un parcours s’ouvrant sur l’œuvre spectaculaire du camerounais Samuel Fosso, l’exposition organise des rencontres fécondes entre des œuvres rarement vues en France. Elles évoquent les rapports à l’image, la perception du monde et la représentation de soi (The Black Photo Album / Look at me : 1880-1950 du sud-africain Santu Mofokeng), celle du paysage et des territoires (les travaux de Carlos Garaicoa, Heba Y. Amin, Mario García Torrès) ou la réappropriation du récit historique et politique (The Indian Project : Rebuilding History du mexicain Yoshua Okón).

Lire l’interview de la Commissaire d’exposition, Christine Barthe

(1) Le titre est une citation de August Ludwig Hülsen traduite par Roland Recht dans La lettre de Humboldt, du jardin paysager au daguerréotype, éd. Christian Bourgois, 1989.

Pourquoi ne pas profiter d’une lecture illimitée de UP’ ? Abonnez-vous à partir de 1.90 € par semaine.

Colloque Re-Garder

Le colloque international qui devait accompagner l’exposition visait lui aussi à lier ; mais la tenue a dû en être reportée… virus oblige. Nous ne baissons pas les bras. Aussi proposons-nous cette rencontre d’une journée le 1er octobre prochain. Hybride – en partie zoomée, en partie live – elle annonce une autre rencontre, le colloque à proprement parler, qui aura lieu à l’automne 2021.

Programme :

10h – 10h15 : Mot de bienvenue et ouverture du colloque, par Emmanuel Kasarhérou, président du musée du quai Branly – Jacques Chirac
10h15 – 10h30 : Introduction par Christine Barthe
10h30 – 10h50 : Horizon. Brook Andrew * en conversation avec Christine Barthe
10h50 – 12h20 : Relire le roman algérien. Katia Kameli en conversation avec Emilie Goudal
12h20 – 12h50 : Discussion avec le public
13h -14h30 : Pause
14h30 – 14h : The Colony. Dinh Q. Lé * en conversation avec Christine Barthe
14h50 – 15h20 : The Borderlands. Anna Seiderer en conversation avec Jo Ractliffe *
15h20 – 15h40 : Pause-café
15h45 – 17h15 : Samuel Fosso en conversation avec Christine Barthe
17h15 -17h45 : Discussion avec le public
17h45 – 18h10 : Conclusions – Dominique Malaquais

*En distanciel

Colloque au Théâtre Claude Lévi-Strauss du musée du quai Branly – Jacques Chirac, 37 quai Branly  – 218 rue de l’Université – 75007 Paris

www.quaibranly.fr

Comité scientifique : Christine Barthe, musée du quai Branly – Jacques Chirac
Dominique Malaquais, IMAF / CNRS
Coordination : Anna Gianotti Laban, musée du quai Branly – Jacques Chirac

Photo d’en-tête : Gosette Lubondo © musée du quai Branly – Jacques Chirac

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Article précédent

Les personnages rêvent aussi

Prochain article

Le Fresnoy-Studio national des arts contemporains en sentinelle

Derniers articles de ARTS & CULTURES

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS. ET AGIR.
logo-UP-menu150

Déjà inscrit ? Je me connecte

Afin de contribuer à l’effort d’information sur la crise actuelle du coronavirus, UP’ propose à ses lecteurs un accès gratuit aux derniers articles publiés relatifs à cette thématique.

→ Inscrivez-vous gratuitement pour poursuivre votre lecture.

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS ET AGIR

Vous avez bénéficié de 3 articles gratuits pour découvrir UP’.

Profitez d'un accès illimité à nos contenus !

A partir de 1.70 € par semaine seulement.
4 Partages
Partagez4
Tweetez
Partagez
WhatsApp
Email
Print