Regardez le monde
avec les yeux ouverts

Inscrit ou abonné ?
CONNEXION

UP', média libre
grâce à ses lecteurs
Je soutiens

rejoignez gratuitement le cercle des lecteurs de UP’

Kandinsky au Guggenheim Bilbao

Commencez

Avec Kandinsky, le Musée Guggenheim Bilbao présente une exposition exhaustive consacrée à l’un des pionniers de l’abstraction ainsi qu’au théoricien de l’art. Parcourant en quatre grandes sections avec une sélection de peintures et d’œuvres sur papier les étapes-clés du développement artistique de Vasily Kandinsky, l’exposition met en lumière l’ensemble de son évolution esthétique.
Conçue principalement sur la base des fonds exceptionnels de la Fondation Solomon R.Guggenheim, l’exposition vient rappeler la volonté de Kandinsky de libérer la peinture de ses liens avec le monde “naturel” ainsi que les recherches de l’artiste et celles du théoricien en vue de découvrir un type nouveau de sujet exclusivement fondé sur la “nécessité intérieure” du créateur, une préoccupation majeure qui devait accompagner Kandinsky tout au long de sa vie.

Erfurth Hugo (1874-1948) « Portrait de Kandinsky »
Paris, Centre Pompidou – Musée national d’art moderne – Centre de création industrielle
Photo (C) Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN-Grand Palais / Guy Carrard

L’exposition que le Musée Guggenheim Bilbao consacre à la trajectoire de Vassily Kandinsky est parrainée par la Fondation BBVA. Ce n’est pas anodin car, dans le contexte sanitaire actuel, le fait de contribuer à la reprise de l’activité, tant économique que culturelle, constitue un motif d’énorme satisfaction.
En effet, il faut se réapproprier les espaces communs qui font partie de notre identité en tant que société. En ce sens, les musées constituent une plateforme fondamentale pour faire connaître et partager les grands legs culturels qui nous permettent de comprendre notre nature et notre histoire.

Cette exposition recueille une importante sélection de fonds du peintre d’origine russe, auteur de production tardive, qui a commencé à étudier la peinture à Munich en 1896, alors qu’il avait déjà 30 ans. Les différents lieux de sa vie —Kandinsky a vécu entre la Russie, l’Allemagne et la France, ainsi que deux guerres mondiales—, et, surtout le contact qu’il a cultivé avec les divers mouvements d’avant-garde partout où il a résidé, ont exercé une influence évidente sur son travail.

En empruntant l’itinéraire chronologique tracé pour contempler une exposition si complète, le public pourra plonger dans l’œuvre de Kandinsky pour suivre l’évolution de sa peinture, des premières images dans l’iconographie desquelles la réalité des objets et des scènes reste identifiable, à son incursion pleine dans une abstraction où s’exprime sa quête de l’essentiel.

Kandinsky s’engagea dans une croisade contre les valeurs esthétiques conventionnelles de son époque pour élaborer une voie nouvelle exclusivement fondée sur la “nécessité intérieure” de l’artiste, en quête d’un avenir plus spirituel grâce à l’art et à son pouvoir de transformation.

Au fur et à mesure que les contours calligraphiques et les formes rythmiques se mirent à perdre peu à peu toute trace de leur origine figurative, Kandinsky commença à s’engager dans la voie de l’abstraction et à formuler ce qu’il nommait “la puissance insoupçonnée de la palette”.
Pour Kandinsky, même les formes les plus abstraites possèdent une dimension expressive et émotionnelle : le triangle incarne l’action et l’agressivité, le carré signifie la paix et le calme et le cercle, le royaume du spirituel et du cosmique.

Vasily Kandinsky « Impassible » (Unerschüttert), février 1929
Aquarelle et encre sur papier 35,4 × 49,1 cm
The Hilla von Rebay Foundation, prêt à long terme au Solomon R. Guggenheim Museum, New York 1970.94
© Vasily Kandinsky, VEGAP, Bilbao, 2020

C’est à Munich dans les années 1900 et au début des années 1910 que Kandinsky commença à explorer les possibilités expressives de la couleur et de la composition, mais il se vit contraint de quitter précipitamment l’Allemagne lors du déclenchement la Première guerre mondiale en 1914. Il revint alors à Moscou, sa ville natale, et son vocabulaire pictural commença alors à se faire l’écho des expérimentations utopiques de l’avant-garde russe dont les recherches se concentraient sur les formes géométriques en vue d’élaborer un langage esthétique universel. Par la suite, Kandinsky devait rejoindre le Bauhaus, une école allemande d’art et de design appliqué avec laquelle il partageait la conviction que l’art a le pouvoir de transformer l’individu et la société.
Forcé de quitter l’Allemagne lors de la fermeture du Bauhaus sous la pression nazie en 1933, Kandinsky s’installa près de Paris où le surréalisme et les sciences naturelles influencèrent le développement d’une iconographie biomorphique dans ses œuvres.

Plus qu’aucun autre artiste, Kandinsky est inextricablement lié à l’histoire de la Fondation Guggenheim, créée en New York en 1937. En 1929, l’industriel et fondateur du Musée, Solomon R. Guggenheim, commença à collectionner les œuvres de Kandinsky, dont il fera la connaissance une année plus tard au Bauhaus de Dessau. Aujourd’hui, la Fondation Solomon R.Guggenheim conserve un fonds exceptionnel de 150 œuvres de Kandinsky.

Parcourant les étapes-clés de son développement artistique en quatre sections géographiques, cette exposition illustre l’évolution complète de sa trajectoire.

Commissaire d’exposition : Megan Fontanella

Vasily Kandinsky « La montagne bleue » (Der blaue Berg), 1908–09
Huile sur toile 107,3 × 97,6 cm
Solomon R. Guggenheim Museum, New York, Collection fondatrice Solomon R. Guggenheim, par donation 41.505
© Vasily Kandinsky, VEGAP, Bilbao, 2020

Activités liées à l’exposition

Conférence-débat sur Kandinsky et les Guggenheim (date à déterminer)

Megan Fontanella, curatrice du Musée Solomon R. Guggenheim de New York et commissaire de cette exposition, nous parlera de l’importance des œuvres qui composent l’exposition et du lien particulier qui a existé entre Vassily Kandinsky et la famille Guggenheim.

Réflexions partagées

Visites uniques guidées par des experts des départements Curatorial et Éducation du Musée offrant différents points de vue sur les contenus des nouvelles expositions.

  • Vision curatoriale (date à déterminer) : Megan Fontanella, curatrice du Musée Solomon R. Guggenheim de New York et commissaire de cette exposition réalisera un parcours par les principales œuvres de l’exposition.
  • Concepts-clés (date à déterminer) : Marta Arzak, sous-directrice du département Éducation et Interprétation, dialoguera avec les assistants sur les concepts qui sous-tendent les œuvres.

*Avec le parrainage de la Fundación Vizcaína Aguirre.

Microconcerts devant les œuvres (21 et 28 novembre et 12 et 19 décembre)

Expérience musicale et visuelle à côté des œuvres de Kandinsky avec l’Ensemble Kuraia. Kandinsky se passionnait pour l’expérimentation et la stimulation des sens. Il cherchait à activer le mental et l’esprit au moyen de sons et de couleurs, en les associant et en expérimentant avec des musiciens de la taille d’Arnold Schonberg.

Conférence-débat ‘Art, science et synesthésie’ (15 décembre)

Cette session abordera les particularités du cerveau humain qui peuvent nous conduire à associer des couleurs avec des sons ou avec des odeurs. Kandinsky reliait des couleurs et des formes concrètes à des émotions spécifiques. Conférence de la professeure de biologie cellulaire et d’histologie Elena Vecino.

Session créative ‘Kandinsky en découverte permanente’ (21 janvier)

Au cours de cet atelier, les participants découvriront la pensée qui reflète les préoccupations personnelles de l’artiste, comme son intérêt constant pour l’expérimentation, seul ou en collaboration avec des spécialistes dans d’autres disciplines. Atelier dirigé par Aitziber Aguirre.

Exposition Kandinsky au Musée Guggenheim Bilbao, du 20 novembre 2020 au 23 mai 2021

Image d’en-tête : Vasily Kandinsky « Lignes noires » (Schwarze Linien), décembre 1913 – Huile sur toile 130,5 × 131,1 cm
Solomon R. Guggenheim Museum, New York, Collection fondatrice Solomon Guggenheim, por donation 37.241 © Vasily Kandinsky, VEGAP, Bilbao, 2020

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Article précédent

Magies Sorcelleries au Muséum de Toulouse : décrypter le monde ou entretenir le mystère ?

Prochain article

Créer pour l'environnement : "Courants verts" à la Fondation EDF

Derniers articles de ARTS & CULTURES

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS. ET AGIR.
logo-UP-menu150

Déjà inscrit ? Je me connecte

Afin de contribuer à l’effort d’information sur la crise actuelle du coronavirus, UP’ propose à ses lecteurs un accès gratuit aux derniers articles publiés relatifs à cette thématique.

→ Inscrivez-vous gratuitement pour poursuivre votre lecture.

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS ET AGIR

Vous avez bénéficié de 3 articles gratuits pour découvrir UP’.

Profitez d'un accès illimité à nos contenus !

A partir de 1.70 € par semaine seulement.
21 Partages
Partagez21
Tweetez
Partagez
WhatsApp
Email
Print