CNRS

Classement INPI : le CNRS dans le top 5 des déposants de brevets en France

Start
L’INPI vient de délivrer son palmarès 2017 des déposants de brevets en France : Après avoir occupé la 7è place de ce classement en 2014, puis la 6è place ces deux dernières années, le CNRS atteint cette fois la 5è place, avec 405 demandes de brevets décomptées (soit une hausse de 8.6 % en un an).
 
Le CNRS est un acteur-clé de l’innovation en France et dans le monde. La valorisation de la recherche, seconde mission confiée par l’État au CNRS, assure la diffusion des progrès scientifiques vers la société. L’innovation s’appuie sur l’excellence scientifique des laboratoires en interaction féconde avec les acteurs industriels. Ce modèle original génère chaque année des inventions, technologies et startups au bénéfice de la richesse nationale.
L’innovation naît dans les laboratoires du CNRS au contact de la recherche fondamentale. Plus de 1400 startups ont été créées depuis 1999 grâce aux travaux qui y sont menés. Et les chercheurs déposant toujours plus de brevets font du CNRS le deuxième organisme public le plus innovant au monde (selon le classement Scimago) .
 
Grâce à sa politique volontariste, le CNRS soutient l’émergence des innovations de rupture qui germent dans les laboratoires. Il a été le premier organisme de recherche à créer un service dédié à la valorisation des résultats scientifiques. En partenariat avec de multiples acteurs, il joue un rôle incontournable dans l’écosystème de l’innovation français.
 

1939 dès la création du CNRS, les chercheurs déposent des brevets et travaillent avec l’industrie
1967 création d’un premier service de valorisation au CNRS (Anvar), ancêtre de BPI France
1992 création de Fist SA filiale nationale de valorisation du CNRS
1996 création des services Partenariat et Valorisation du CNRS en région
1999 la « loi Allègre » donne la possibilité aux chercheurs de créer des entreprises
2011 création de la médaille de l’innovation du CNRS
2015 création de la délégation générale à la valorisation rattachée à la présidence du CNRS
2018 Fist SA devient CNRS Innovation

 
Header photo : Dans les années 1930, à l’Office national des recherches scientifiques et industrielles et des inventions, ou l’Office des inventions (ancêtre du CNRS), Jean Comandon, médecin et biologiste inventeur de la microphotographie, pouvait analyser le mouvement de cellules animales grâce à des caméras couplées à des microscopes. © Fonds historique / CNRS Photothèque
 

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
nucléaire et énergies renouvelables
Previous article

Le Groupe EDF et CCI France signent un accord-cadre sur les énergies décarbonées

biodiversity
Next article

France honoured to host the 7th IPBES conference in spring 2019

Latest News in Brief articles

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT.
logo-UP-menu150

Already registered? I'm connecting

In order to contribute to the information effort on the current coronavirus crisis, UP' proposes to its readers a free entry to the latest published articles related to this theme.

→ Register for free to continue reading.

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT

You have received 3 free articles to discover UP'.

Enjoy unlimited access to our content!

From $1.99 per week only.
0 Shares
Share
Tweet
Share
WhatsApp
Email
Print