RoseAce, an innovative display system using retinal persistence!

Start

Trois étudiants de Télécom ParisTech ont réalisé un projet original qui consiste à se servir de diodes pour afficher des images et des vidéos. Pour cela, ils utilisent un principe vieux comme le monde qui consiste à faire tourner à 1000 tours par minutes leur barre de diodes afin de provoquer une persistance rétinienne qui empêche nos yeux de voir que la barre tourne et qui permet ainsi de distinguer une image. Résultat : un écran « rotatif » original !

Le projet RoseAce a été réalisé par trois étudiants en génie de Télécom ParisTech , spécialisés dans les systèmes embarqués : Félix Hénon, Sylvain Ract et Jérémy Sauget.

Au début du projet en février 2012, leur objectif initial était de créer un dispositif d’affichage utilisant la persistance de la vision. Le principal intérêt de ce type de dispositif est d’obtenir les images sculptées dans notre rétine, mais l’appareil se déplace si vite que nous ne pouvons pas les voir. Ainsi, nos images semblent flotter dans l’air.

De nombreux dispositifs POV existent déjà, mais ils sont souvent limités à des modèles d’affichage simples, comme les horloges ou du texte en mouvement. Certains d’entre eux peuvent afficher des images ou des vidéos, mais ces médias doivent souvent être préenregistrés dans un mémoire sur l’appareil. Ils ont voulu créer un dispositif universel capable d’afficher ce que vous voulez quand vous le voulez.

« Notre solution était de construire une lame qui peut être alimentée alors qu’elle tourne à 1000 rpm. Sur cette lame nous avons aligné 128 LEDs. Un quart de la moitié d’une LED sur une moitié de la lame nous a permis, après une révolution complète, une résolution de 256 pixels sur l’écran – il faut mentionner ici que, pour une question de modification de la taille du circuit maximum à notre fournisseur, nous mettons seulement 112 LEDs pour les vidéos que nous affichons. Ces voyants sont entraînés par un FPGA qui calcule la position des pales grâce à une roue codeuse et allège les bons pixels. Il reçoit les images à afficher dans un Gumstix, un minuscule ordinateur sur lequel Linux est en cours d’exécution qui nous permet-connecté en wifi à la Gumstix à afficher facilement tout fichier vidéo standard que nous voulons. »

Why not enjoy unlimited reading of UP'? Subscribe from €1.90 per week.

RoseAce permet d’afficher de la vidéo à 16 images par seconde.

Après seulement trois mois de travail, voici le résultat : 

More information :  http://roseace.telecom-paristech.fr/ / oseace2012@gmail.com

{Jacuzzi on}

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
Previous article

A revolutionary deformation of the smartphone that ripples during a call

Next article

iStruct, the robot-monkey that descends from man

Latest articles from Archives Lab

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT.
logo-UP-menu150

Already registered? I'm connecting

In order to contribute to the information effort on the current coronavirus crisis, UP' proposes to its readers a free entry to the latest published articles related to this theme.

→ Register for free to continue reading.

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT

You have received 3 free articles to discover UP'.

Enjoy unlimited access to our content!

From $1.99 per week only.
0 Shares
Share
Tweet
Share
WhatsApp
Email
Print