cerebrospinal

New Canadian Brain Cancer Research Grant

Start

En Ontario, des scientifiques cherchent à percer le mystère du cancer du cerveau chez l’enfant

Une scientifique originaire d’Ottawa au Canada vient d’obtenir une subvention pour étudier, pour la première fois, un gène spécifique qui pourrait être lié au cancer chez l’enfant. Cette étude pourrait fournir des indications sur la façon dont ces cancers se développent. Valerie Wallace de l’Institut de recherche de l’hôpital d’Ottawa (Ottawa Hospital Research Institute), a ainsi reçu une bourse à l’innovation de 150 000 euros versée par la Société canadienne du cancer (Canadian Cancer Society) qui lui permettra de se pencher sur le développement du médulloblastome, la forme la plus courante de cancer du cerveau chez l’enfant.

Le docteur Wallace va étudier comment un gène jouant un rôle dans le développement des vaisseaux sanguins du cerveau peut aussi contribuer au développement des tumeurs cérébrales. Ses recherches l’amèneront à analyser comment les vaisseaux sanguins entourant les cellules cancéreuses contribuent au développement des cancers.

« Nous sommes reconnaissants vis-à-vis de la subvention accordée par la Société canadienne du cancer. Elle nous permettra d’apporter de l’innovation dans nos processus de recherche visant à expliquer pourquoi ce cancer évolue très rapidement après son apparition. Nos recherches pourront aussi conduire au développement de nouvelles thérapies dont tous les Canadiens pourraient bénéficier », a déclaré le docteur Wallace.

La Société canadienne du cancer a encouragé le travail du docteur Wallace depuis longtemps. Elle a obtenu de la Société, en comptant cette nouvelle subvention, un total de 1,6 millions d’euros depuis 1999.

Why not enjoy unlimited reading of UP'? Subscribe from €1.90 per week.

Luba Slatkovska, un haut responsable des recherches à la division de l’Ontario, a ainsi ajouté : « Nous sommes fiers de pouvoir venir en aide à des recherches innovantes telles que celle-ci, qui tente d’apporter une réponse à des questions fondamentales sur le développement des cancers. Nous n’aurions jamais pu leur venir en aide sans le soutien de nos donateurs et de nos collaborateurs. »

Les Subventions de la Société pour l’Innovation (Society’s Innovation Grants) ont été développées afin de faciliter l’innovation et la résolution de questions dans le champ de la recherche sur le cancer. L’objectif affiché est de venir en aide aux concepts, approches et méthodologies peu conventionnels dans le but de trouver des solutions aux problèmes posés par la recherche sur le cancer.

Un total de 37 subventions représentant, à l’échelle du pays, un investissement total de 5,5 millions d’euros a été annoncé aujourd’hui, dont 20 subventions dans la province de l’Ontario. La Société canadienne du cancer est l’organisme caritatif national le plus important sur le sujet de la recherche sur le cancer au Canada.

Pour plus d’informations sur les financements de la Société accordés à la recherche : www.cancer.ca

Ontario, Canada

L’Ontario est le moteur économique du Canada ; il représente 37 % de son PIB, 39 % de sa population et 38 % de ses exportations de biens.1 Grâce à l’appui financier et aux consultations dont peuvent se prévaloir les entreprises de toutes les tailles, aux programmes de financement visant à stimuler l’innovation et la recherche et développement, et à sa main-d’œuvre qui est la plus scolarisée du G7, l’Ontario a maintenant l’économie la plus importante du Canada et l’une des dix premières en Amérique du Nord. La province entretient des liens économiques étroits avec la France, qui est son septième partenaire commercial. Dans la province, environ 7 % des investissements étrangers directs et 15 % des dépenses en immobilisations en provenance d’Europe sont français. L’accord économique et commercial global (AECG) qui est proposé stimulera encore d’avantage les échanges commerciaux entre le Canada et l’Union européenne. Visiter les sites www.investinontario.com/fr and www.ontarioexports.com/fr

Sciences de la vie

L’histoire de l’Ontario est également riche en innovations dans le domaine des sciences naturelles : les chercheurs de la province de l’Ontario ont été les premiers à identifier des cellules souches du cancer dans la leucémie humaine, à découvrir l’insuline et à développer un vaccin efficace contre la méningite, des endoprothèses enrobées d’anticorps ou encore la première prothèse de coude au monde. Le secteur des sciences de la vie emploie près de 38 000 personnes au sein d’une grande diversité d’établissements qui, réunis, constituent le deuxième plus grand cluster en la matière en Amérique du Nord. On y trouve des entreprises telles qu’AstraZeneca, Bayer, Eli Lily, GlaxoSmithKline et Pfizer, Agfa HealthCare, GE Medical Systems, Johnson & Johnson Medical Products, Siemens, Amgen, Genzyme et Sanofi Pasteur. Le centre d’excellence de l’Ontario en sciences de la vie s’appuie sur de nombreuses institutions universitaires de recherche dans des domaines tels que le cancer, les cellules souches, la thérapie génique (diagnostic et imagerie) et la neuroscience.

{Jacuzzi on}

To fight against disinformation and to favour analyses that decipher the news, join the circle of UP' subscribers.

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
Previous article

Smart Seating: Connecting the automotive world to healthcare

Next article

ORA: an innovative medical device to improve well-being

Latest articles from Science Archive

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT.
logo-UP-menu150

Already registered? I'm connecting

Inscrivez-vous et lisez three articles for free. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Register for free to continue reading.

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT

You have received 3 free articles to discover UP'.

Enjoy unlimited access to our content!

From $1.99 per week only.
Share
Tweet
Share
WhatsApp
Email
Print