Exposition « Comme de longs échos qui de loin se confondent » pour les 40 ans du LAAC

Start

Le LAAC Dunkerque souffle ses 40 bougies ! Pour cet anniversaire, le musée revient aux principes de sa création en mettant à l’honneur les artistes de la collection et en invitant treize artistes, qui chacun dialoguera avec des pièces historiques de son choix. Une exposition aux dimensions exceptionnelles qui sera présentée du 19 novembre 2022 au 7 mai 2023.

Un anniversaire est bien souvent l’occasion de dresser le bilan des années passées et d’envisager les perspectives offertes par celles à venir.
Quarante ans, c’est la pleine jeunesse pour une institution muséale. Toutefois, en seulement quelques décennies, le LAAC a réussi à affirmer une identité singulière. Son histoire insolite est liée à la personnalité de Gilbert Delaine, fondateur du musée, et à la constitution de sa collection grâce au mécénat et au soutien fort des artistes. La générosité mais aussi la ténacité de l’association L’Art contemporain, créée par Delaine, a permis de rassembler quelque 932 œuvres.

Maxime Thieffine, Neurones Miroirs (d’après Gilbert Prousch [de Gilbert & George] en Singing Sculpture), 2020, huile et pastel sur tissu sur châssis, 146 x 114 x 2,5 cm.

Depuis sa réouverture en 2005, le musée s’est aussi enrichi de plus de sept cents œuvres acquises par la ville, dorénavant consciente du joyau dont elle a la garde, dans la lignée de la « collection Delaine ». La qualité de la collection est établie et son originalité s’affirme par sa spécialisation autour de tendances artistiques, principalement picturales, des années 1950 à 1980.

Marianne Mispelaëre, Extrait de l’expérience menée dans l’atelier de Marianne Mispelaëre. Photo © Marianne Mispelaëre © ADAGP, Paris 2022

Aujourd’hui, une question se pose pour le musée, plus actuelle que jamais. Gilbert Delaine avait à cœur de faire de ce lieu un musée d’art vivant en invitant des artistes contemporains. L’enjeu est, aujourd’hui, alors que bon nombre des artistes de la collection sont entrés dans l’histoire, de réaffirmer l’actualité de ce fonds.

Cecilia Granara, Naissance Puissance, 2021, huile, acrylique et pigments sur toile, 160 x 130 cm. © Ph. Galerie Exo Exo © ADAGP, Paris 2022

Pour fêter les quarante ans du LAAC, l’équipe curatoriale du musée avec les membres de l’association L’Art contemporain ont invité treize artistes à explorer la collection et à engager un dialogue entre leur travail et des œuvres qu’ils et elles ont choisies. L’exposition « Comme de longs échos qui de loin se confondent » décloisonne la présentation habituelle des œuvres dans les espaces du musée, qui sépare la collection des œuvres empruntées de manière temporaire, en les faisant converser dans les mêmes espaces.

Les choix opérés par les artistes dans la collection et la manière dont ils et elles agencent ces œuvres avec leurs propres créations offrent de nouvelles pistes de lecture et réaffirment leur actualité. Il y aura sans nul doute des (re)découvertes pour le public des habitués du LAAC. Car certaines œuvres de la collection ont parfois du mal à trouver leur place sur les murs du musée, tant le parcours des collections permanentes se doit d’être un savant jeu d’équilibriste qui articule avec logique et pédagogie œuvres incontournables – nos « chefs-d’œuvre » –, œuvres représentatives des axes forts de la collection, œuvres pour se délecter, œuvres pour apprendre ou illustrer une thématique commune, etc.

Ludovic Linard, Simulation d’accrochage © Ph. Ludovic Linard

L’invitation faite aux artistes offre une tout autre liberté. Leur individualité entre en résonance directe avec l’individualité des artistes de la collection. À la manière dont le vers de Baudelaire choisi pour titre de l’exposition évoque les effets de correspondances entre les différents sens et perceptions, ces « conversations » intergénérationnelles produisent des effets d’écho, de parenté, de filiation… Elles questionnent les notions d’héritage artistique, de transmission dans la continuité ou l’opposition, de communautés de pensée ou de fracture de génération…

En parallèle de ce dialogue entre artistes, une carte blanche est donnée dans une salle du parcours à l’association L’Art contemporain. Cet accrochage met en avant des artistes qui ont eu une importance singulière au moment de la constitution de la collection durant les décennies 1970 et 1980. Généreux et convaincus par le projet de Delaine, ils l’ont soutenu en donnant une ou plusieurs œuvres au musée. Hommage leur est ici rendu, aux côtés d’une présentation d’une partie de la première donation de 1981 de l’association au musée, donnant à voir tant la diversité que la qualité des premières œuvres acquises. […]

Exposition « Comme de longs échos qui de loin se confondent », du 19 novembre 2022 au 7 mai 2023 – Au LAAC, Lieu d’Art et d’Action Contemporaine – 302 avenue des Bordées – 59140 Dunkerque

Header Picture : Béatrice Lussol, N°564, encres et aquarelle, 150 x 150cm, 2017 © Ph. Gilles Berquet © ADAGP, Paris, 2022

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
Previous article

L’artiste plasticienne Vidya-Kelie en lice pour l'Oplineprize International

Next article

Lancer l'alerte : l'exposition qui met à l'honneur l'alerte écologique

Latest articles from ARTS & CULTURES

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT.
logo-UP-menu150

Already registered? I'm connecting

Inscrivez-vous et lisez three articles for free. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Register for free to continue reading.

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT

You have received 3 free articles to discover UP'.

Enjoy unlimited access to our content!

From $1.99 per week only.
Share2
Tweet
Share
WhatsApp
Email