Loading Events

« All Events

  • This event has passed.

Islam, réforme et colonisation au Maghreb

2 June à 17 h 00 min - 19 h 00 min

Free

Une table ronde en ligne est organisée par le CERI le 2 juin, dans le cadre de la Chaire d’études sur le fait religieux à l’occasion de la remise du Prix du premier livre 2021 à Augustin Jomier, auteur de « Islam, réforme et colonisation : une histoire de l’ibadisme en Algérie (1882-1962) paru aux Éditions de la Sorbonne en 2020. 

livre d’Augustin Jomier met en lumière une branche méconnue de l’islam, l’ibadisme, à travers une enquête sur sa métamorphose à la période coloniale. Suivant quatre générations de savants ibadites, originaires du Sahara algérien, l’auteur montre comment les ibadites d’Algérie se sont réinventés dans un complexe dialectique avec la France, mais surtout dans d’intenses échanges avec le Moyen-Orient à l’heure du réformisme musulman. »

Comment écrire une histoire des temps coloniaux à partir de points de vue d’Algériens et comment penser le réformisme musulman, problème majeur de l’histoire contemporaine de l’islam ? C’est à ces deux questions connexes, aussi centrales qu’irrésolues, que s’attaque simultanément Augustin Jomier dans cette étude sur l’ibadisme contemporain.

Ce livre retrace la trajectoire de la minorité des musulmans berbères et ibadites du Mzab, au nord du Sahara, depuis l’occupation de cette région par la France en 1882, jusqu’à l’indépendance de l’Algérie, en 1962. Il montre comment, face à la domination coloniale, des savants musulmans (les oulémas) s’emparent de l’idée de réforme en islam, pour en faire une arme de conquête du leadership et de reconfiguration de la religion et de la société locales, des années 1920 aux années 1950. Par-delà le face à face entre la France et l’Algérie, circuler entre Le Caire, Tunis, Alger, et le Mzab permet à ces lettrés de trouver de nouveaux modèles et d’opérer des ruptures culturelles fortes. Trois générations successives d’oulémas repensent l’ibadisme comme foi et comme pratique, mais définissent surtout la place de leur communauté minoritaire face à l’occupation étrangère, tout en lui ménageant une place dans la nation algérienne en construction. Démographiquement très minoritaires (1 % à peine des Algériens), les ibadites se révèlent ainsi, à travers la question de la modernisation de la vie religieuse, un observatoire unique des bouleversements sociaux, culturels, politiques et économiques vécus par les Algériens à la période coloniale.

Au terme d’un patient travail de terrain et en archives (de langues arabe et française), Augustin Jomier renouvelle la question du réformisme musulman, révélant l’existence de sa variante ibadite et, plus largement, la métamorphose coloniale de l’islam. Il montre surtout qu’observer l’histoire de l’Algérie à travers l’évolution d’institutions sociales et culturelles antérieures à la colonisation permet de restituer la capacité d’action des colonisés, leurs manières de donner sens aux cadres coloniaux et de se réinventer dans ce contexte.

Introduction par Alain Dieckhoff, directeur du CERI

Speakers :

  • Augustin Jomier, maître de conférences à l’INALCO
  • Leyla Dakhli, chercheuse au CNRS (Centre Marc Bloch, Berlin)
  • Rencontre modérée par Stéphane Lacroix, Sciences Po-CERI

Details

Date:
2 June
Time:
17 h 00 min - 19 h 00 min
Cost:
Free
Event Category:
Event Tags:
, , , , ,
Website:
https://sciencespo.zoom.us/webinar/register/WN__i7kuvV5S9CuyNc9-i1W9w

Venue

Webconférence (en ligne)

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT

You have received 3 free articles to discover UP'.

Enjoy unlimited access to our content!

From $1.99 per week only.
Share
Tweet
Share
WhatsApp
Email
Print