Ensemble pour mieux se nourrir

Enquête sur les projets solidaires et durables pour sortir de la précarité alimentaire

Ensemble pour mieux se nourrir, de Frédéric Denhez et Alexis Jenni – Préface de Véronique Fayet – Editions Actes Sud, collection Domaines du possible, avril 2021 – 208 Pages

Dans la France de 2021 : dix millions de pauvres, des personnes souffrant de précarité dans tous les domaines — économique, immobilier, énergétique, mais aussi alimentaire. Des organisations caritatives veillent, distribuent des colis issus des banques alimentaires, mais que contiennent-ils ? Des invendus de supermarchés, ce que l’agro-industrie produit de pire. En France on ne meurt pas de faim, on souffre de malnutrition. Entre moyens réduits, surplus de la grande distribution et recours au caritatif, difficile d’avoir “un accès digne à une alimentation de qualité pour tous”, selon la belle formule du Secours catholique.

Cet ouvrage propose un tour de France des acteurs de l’aide alimentaire, où l’on peut découvrir les ressorts d’une solidarité à toute épreuve, mais aussi d’un véritable « business » pour certains. Nous sommes allés à la rencontre de celles et ceux qui s’organisent pour manger correctement, créent des groupements d’achat, des coopératives ou des jardins partagés, passant du caritatif au solidaire, inventant de nouveaux modèles de production et de consommation qui pourraient s’étendre à toute la population. Bienvenue dans les coulisses, parfois sordides, souvent lumineuses, de l’aide alimentaire en France.

« L’alimentation est par la bouche l’apprentissage émotionnel de la sociabilité et la première étape de la confiance en soi. Non, vraiment, manger ce n’est pas que se remplir, c’est exister. »

LIRE UN EXTRAIT

Né en 1970, titulaire d’un DESS (Master II) d’ingénieur de l’environnement, Frédéric Denhez est auteur, journaliste, conférencier et consultant dans le domaine de l’environnement.
Il passe régulièrement à la radio et à la télévision et donne de très nombreuses conférences. Homme de médias, à l’aise en toutes circonstances, sa devise est : « Parce que l’écologie est une science sociale. » C’est pourquoi le problème de la malnutrition et de l’aide alimentaire lui importe tout autant que la dégradation biologique des sols, les pollutions, le climat, la surpêche, etc.
Il est l’auteur de nombreux livres, et notamment de Une brève histoire du climat (éditions Jean-Claude Béhar, 2008), Quelle France en 2030 ? (Armand Colin, 2009), Atlas du changement climatique (Autrement, 2009, 3e édition), La Fabrique de nos peurs (François Bourin éditeur, 2010), La Biodiversité, c’est la vie ! (Hoëbeke, 2010 ; avec Denis Cheissoux), La Dictature du carbone (Fayard, 2011), Les Nouvelles Pollutions invisibles (Delachaux et Niestlé, 2011), OGM : le vrai du faux (Delachaux et Niestlé, 2013).
Chez Actes Sud a paru son essai La Fin du « tout voiture » en 2013.

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
Previous article

Manger demain, Fake or Not ?

Next article

La société qui vient

Derniers articles de Société

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT.
logo-UP-menu150

Already registered? I'm connecting

Inscrivez-vous et lisez three articles for free. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Register for free to continue reading.

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT

You have received 3 free articles to discover UP'.

Enjoy unlimited access to our content!

From $1.99 per week only.
Share2
Tweet
Share
WhatsApp
Email