alive

Nature: where do living forms come from? How do they evolve? What interdependencies?

Start
La troisième session du cycle Les Boullimics à l’école Boule accueille Pierre-Henri Gouyon, biologiste de l’évolution au Muséum national d’Histoire naturelle de Paris, ce mercredi 23 mars de 17h30 à 19h30
 
Depuis 40 ans, Le foisonnement naturel des espèces vivantes se trouve doublé par les « créations génétiques » humaines : brebis clonées, lapins fluo, maïs OGM, arbres luminescents, bébés éprouvettes… Cette domestication qui produit des « especes artificielles » peut-elle conduire à l’eugénisme ? Au choix de l’enfant « parfait » ? 
La programmation du vivant peut-elle nous fortifier ou nous fragiliser ? Est-elle compatible avec la biodiversité ? 
Dans cette hybridation ancienne entre nature et culture, que rêvons-nous pour notre humanité ? En finir avec la mort ? 
 
 
Pierre-Henri Gouyon est l’auteur du livre « Fabriquer le vivant », avec Miguel Benasayag (Edition La Découverte 2012) où il expliquait comment dans les laboratoires, des biologistes espèrent aujourd’hui pouvoir « fabriquer la vie ». En s’intéressant sérieusement aux défis philosophiques et scientifiques que soulèvent les récentes explorations des sciences du vivant, de la création de la vie en laboratoire aux recherches fondamentales en génétique. Ce que nous apprennent les sciences dela vie pour penser les défis de notre époque.
 
Pierre-Henri Gouyon, biologiste, est professeur au Muséum national d’histoire naturelle de Paris et à Sciences Po Paris. Il est aussi l’auteur de Les avatars du gène. Théorie néodarwinienne de l’évolution, avec Jean-Pierre Henry et Jacques Arnould(Edition Belin 1997) ; Les harmoinies de la nature à l’épreuve de la biologie (INRA 2001), Aux Origines de l’Environnement, avec Hélène Leriche (Edition Fayard 2010).
 
Location : Ecole Boule, 9-21 rue Pierre Bourdan – 75012 – Paris
 
 
 

Nous avons un message pour vous…

En octobre dernier nous avons pris l’engagement que UP’ Magazine accordera au dérèglement climatique, à l’extinction des espèces sauvages, à la pollution, à la qualité de notre alimentation et à la transition écologique l’attention et l’importance urgentes que ces défis exigent. Cet engagement s’est traduit par le partenariat de UP’ Magazine avec Covering Climate Now, une collaboration mondiale de 250 médias sélectionnés pour renforcer la couverture journalistique des enjeux climatiques.

Nous promettons de vous tenir informés des mesures que nous prenons pour nous responsabiliser à ce moment décisif de notre vie. La désinformation sur le climat étant monnaie courante, et jamais plus dangereuse qu’aujourd’hui, il est essentiel que UP’ Magazine publie des rapports précis et relaye des informations faisant autorité – et nous ne resterons pas silencieux.

Notre indépendance éditoriale signifie que nous sommes libres d’enquêter et de contester l’inaction de ceux qui sont au pouvoir. Nous informerons nos lecteurs des menaces qui pèsent sur l’environnement en nous fondant sur des faits scientifiques et non sur des intérêts commerciaux ou politiques. Et nous avons apporté plusieurs modifications importantes à notre expression éditoriale pour que le langage que nous utilisons reflète fidèlement, mais sans catastrophisme, l’urgence environnementale.

UP’ Magazine estime que les problèmes auxquels nous sommes confrontés dans le cadre de la crise climatique sont systémiques et qu’un changement sociétal fondamental est nécessaire. Nous continuerons à rendre compte des efforts des individus et des communautés du monde entier qui prennent courageusement position pour les générations futures et la préservation de la vie humaine sur terre. Nous voulons que leurs histoires inspirent l’espoir.

Nous espérons que vous envisagerez de nous soutenir aujourd’hui. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à offrir un journalisme de qualité, ouvert et indépendant. Chaque abonnement des lecteurs, quelle que soit sa taille, est précieux. Soutenez UP’ Magazine à partir d’1.90 € par semaine seulement – et cela ne prend qu’une minute. Merci de votre soutien.

Je m’abonne →

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
biodiversity
Previous article

The high seas, a new subject of negotiation for the international community, according to IDDRI

Bees
Next article

Battle of the neonicotinoids: bees will still have to wait

Latest articles from Biodiversity

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT.
logo-UP-menu150

Already registered? I'm connecting

Inscrivez-vous et lisez three articles for free. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Register for free to continue reading.

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT

You have received 3 free articles to discover UP'.

Enjoy unlimited access to our content!

From $1.99 per week only.
0 Shares
Share
Tweet
Share
WhatsApp
Email
Print