Remains of forest
/

Climatic colours of a changing world

Start

A l’occasion du sommet sur le climat organisé par l’ONU à New York en septembre dernier, le prix du photographe environnemental de l’année a été attribué. Les lauréats dont nous présentons ici les œuvres ont montré, tout au long de l’année 2019 une planète qui souffre, qui subit, qui résiste face aux dérèglements climatiques. Mais une planète colorée, où la pâte humaine est la plus tendre, la plus fragile. Des photos qui célèbrent la capacité innée de l’humanité à survivre et à innover, nous donnant l’espoir que nous pouvons relever les défis pour vivre durablement.

Marée haute à Mumbai

Marée haute à Mumbai

Une énorme vague déferle sur un bidonville, jetant un pêcheur hors de chez lui à Bandra, Mumbai, en Inde. Il est entraîné par les forts courants, mais il a été secouru par d'autres pêcheurs avant que la mer ne l'engloutisse. Mumbai est menacée d'inondations côtières, une conséquence du changement climatique.
Photographie : SL Shanth Kumar/2019 Ciwem - Photographe environnemental de l'année

Tuvalu sous les eaux

Tuvalu sous les eaux

Des arbres tombés jonchent une plage et les vagues de la lagune de Funafuti à Tuvalu les encerclent. L'érosion des sols a toujours été un problème pour le pays du Pacifique Sud, mais les problèmes s'intensifient à mesure que le niveau de la mer monte. Les mers montantes sont sur le point de submerger complètement les petites îles de l'archipel.
Photographie : Sean Gallagher/2019 Ciwem - Photographe environnemental de l'année

Nouvel An pollué à Mexicali, Baja California, Mexique

Nouvel An pollué à Mexicali, Baja California, Mexique

Le 1er janvier 2018, Mexicali était l'une des villes les plus contaminées du monde en raison du changement climatique, de sa situation géographique, de son industrie et de ses voitures.
Photographie : Eliud Gil Samaniego/2019 Ciwem - Photographe environnemental de l'année

Eau rare à Kakamega au Kenya

Eau rare à Kakamega au Kenya

Un jeune garçon boit de l'eau sale à cause du manque de points d'eau dans la région provoqué par la déforestation. Le manque d'eau propre augmente considérablement le risque de maladies diarrhéiques telles que le choléra, la fièvre typhoïde, la dysenterie et autres maladies tropicales d'origine hydrique.
Photographie : Dharshie Wissah/2019 Ciwem - Photographe environnemental de l'année

Poubelle, Istanbul, Turquie

Poubelle, Istanbul, Turquie

Nettoyage sous-marin dans le Bosphore dans le cadre du projet Zero Waste Blue
Photographie : Sebnem Coskun/2019 Ciwem - Photographe environnemental de l'année

Why not enjoy unlimited reading of UP'? Subscribe from €1.90 per week.

La fatigue à Dhaka, Bangladesh

La fatigue à Dhaka, Bangladesh

Une jeune femme dort dans le lit pollué d’une rivière
Photographie : Amdad Hossain/2019 Ciwem - Photographe environnemental de l'année

Jeu de plastique à Ouagadougou, Burkina Faso

Jeu de plastique à Ouagadougou, Burkina Faso

Un garçon joue avec un sac en plastique. Environ 380 millions de tonnes de plastique sont produites chaque année dans le monde. La production a augmenté de façon exponentielle, passant de 2,3 millions de tonnes en 1950 à 448 millions de tonnes en 2015. Chaque jour, environ 8 millions de morceaux de plastique se retrouvent dans nos océans.
Photographie : Aragon Renuncio/2019 Ciwem - Photographe environnemental de l'année

Doux rêves, Burkina Faso

Doux rêves, Burkina Faso

Une fille dort sur un bureau dans sa salle de classe. Les pluies extrêmes ont triplé au Sahel au cours des 35 dernières années en raison du réchauffement climatique. Celui-ci a provoqué 70 épisodes de pluies torrentielles au cours de la dernière décennie, bien que paradoxalement la région souffre également de graves sécheresses.
Photographie : Aragon Renuncio/2019 Ciwem - Photographe environnemental de l'année

Raccommodage à Phu Yen, Vietnam

Raccommodage à Phu Yen, Vietnam

Alors que les stocks de poissons diminuent, les méthodes de pêche deviennent de plus en plus extrêmes. La pêche destructrice avec des filets à petits trous dévaste l'environnement marin
Photographie : Tran Tuan Viet/2019 Ciwem - Photographe environnemental de l'année

Transport de charbon à Dhaka, Bangladesh

Transport de charbon à Dhaka, Bangladesh

Des milliers de pauvres viennent chaque année à Dhaka, la capitale, pour trouver du travail. Beaucoup sont forcés de faire des travaux pénibles, comme porter du charbon sur leur tête.
Photographie : Yousuf Tushar/2019 Ciwem - Photographe environnemental de l'année

Invisible à Sisdol, Nepal

Invisible à Sisdol, Nepal

Dans la décharge de Sisdol au Népal, des collecteurs de déchets fouillent les ordures toute la journée à la recherche de matériaux ou d'objets de valeur à vendre. Cette décharge temporaire située près de Katmandou est en activité depuis 2005.
Photographie : Valerie Leonard/2019 Ciwem - Photographe environnemental de l'année

Source : Le prix CIWEM du photographe environnemental de l’année

Header image :
Remains of forest à Niederzier, Allemagne 
La forêt de Hambach avait près de 12 000 ans lorsqu’elle a été achetée par une compagnie d’électricité pour extraire le lignite enterré en dessous. L’ancienne forêt avait autrefois la taille de Manhattan. Aujourd’hui, il n’en reste plus que 10 %.
Photographie : J Henry Fair/2019 Ciwem – Photographe environnemental de l’année

To fight against disinformation and to favour analyses that decipher the news, join the circle of UP' subscribers.

Nous avons un message pour vous…

En octobre dernier nous avons pris l’engagement que UP’ Magazine accordera au dérèglement climatique, à l’extinction des espèces sauvages, à la pollution, à la qualité de notre alimentation et à la transition écologique l’attention et l’importance urgentes que ces défis exigent. Cet engagement s’est traduit par le partenariat de UP’ Magazine avec Covering Climate Now, une collaboration mondiale de 250 médias sélectionnés pour renforcer la couverture journalistique des enjeux climatiques.

Nous promettons de vous tenir informés des mesures que nous prenons pour nous responsabiliser à ce moment décisif de notre vie. La désinformation sur le climat étant monnaie courante, et jamais plus dangereuse qu’aujourd’hui, il est essentiel que UP’ Magazine publie des rapports précis et relaye des informations faisant autorité – et nous ne resterons pas silencieux.

Notre indépendance éditoriale signifie que nous sommes libres d’enquêter et de contester l’inaction de ceux qui sont au pouvoir. Nous informerons nos lecteurs des menaces qui pèsent sur l’environnement en nous fondant sur des faits scientifiques et non sur des intérêts commerciaux ou politiques. Et nous avons apporté plusieurs modifications importantes à notre expression éditoriale pour que le langage que nous utilisons reflète fidèlement, mais sans catastrophisme, l’urgence environnementale.

UP’ Magazine estime que les problèmes auxquels nous sommes confrontés dans le cadre de la crise climatique sont systémiques et qu’un changement sociétal fondamental est nécessaire. Nous continuerons à rendre compte des efforts des individus et des communautés du monde entier qui prennent courageusement position pour les générations futures et la préservation de la vie humaine sur terre. Nous voulons que leurs histoires inspirent l’espoir.

Nous espérons que vous envisagerez de nous soutenir aujourd’hui. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à offrir un journalisme de qualité, ouvert et indépendant. Chaque abonnement des lecteurs, quelle que soit sa taille, est précieux. Soutenez UP’ Magazine à partir d’1.90 € par semaine seulement – et cela ne prend qu’une minute. Merci de votre soutien.

Je m’abonne →

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
IPCC report on the oceans: nothing's going right any more
Previous article

IPCC report on the oceans: nothing's going right any more

Next article

Antonio Guterres, UN Secretary-General: Call for General Mobilization

Latest articles from Climate

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT.
logo-UP-menu150

Already registered? I'm connecting

Inscrivez-vous et lisez three articles for free. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Register for free to continue reading.

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT

You have received 3 free articles to discover UP'.

Enjoy unlimited access to our content!

From $1.99 per week only.
141 Shares
Share141
Tweet
Share
WhatsApp
Email
Print