Réco France lance l’écogeste récompensé

Start

L’été est la période de l’année la plus fragile pour l’environnement. Les littoraux peuvent accueillir jusqu’à huit fois leur population habituelle en période estivale et subissent chaque année les pressions des activités balnéaires et nautiques. Au travers d’animations, de brochures, de campagnes de sensibilisation, de stands éphémères d’éducation au développement durable,… les maires des stations balnéaires et les pouvoirs publics dans leur ensemble, tentent d’inciter les publics aux « éco-gestes », des gestes simples et écologiques.

Les entreprises aussi cherchent à sensibiliser le public, les consommateurs à l’éco-geste : patrons précurseurs, entrepreneurs innovants mais aussi et simplement des chefs d’entreprise de plus en plus conscients de leur impact sur l’environnement. 

C’est le cas de la société Réco France qui développe un système innovant de recyclage de bouteilles plastiques via des collecteurs installés sur des parkings de magasins : lancement du principe de l’éco-geste récompensé (2 centimes d’euro par bouteille) pour favoriser le recyclage des bouteilles plastiques.

Après l’inauguration d’un premier kiosque à l’Intermarché de Saint-Pée-sur-Nivelle (64) en décembre 2013, le groupe Réco France a inauguré trois autres collecteurs de bouteilles en plastique implantés sur les parkings des magasins Intermarché de Dax, Yzosse et Saint-Paul-les-Dax le 12 juin 2014.

Le Réco Kiosque : un nouveau geste de recyclage des bouteilles en plastique

Après le Réco One, collecteur de bouteilles en plastique et de canettes, et le Réco Seven, collecteur compacteur de déchets collectés les réduisant de sept fois leur volume, le Réco Kiosque est un nouveau système de collecte et de recyclage, de bouteilles et flacons plastiques que les utilisateurs apportent eux-mêmes au collecteur. En échange, les utilisateurs bénéficient d’un bon d’achat (2 centimes d’euro par bouteille) d’une valeur proportionnelle au nombre de bouteilles déposées. Ce bon d’achat est utilisable dans le magasin sur le parking duquel est implanté le kiosque Réco France.

Why not enjoy unlimited reading of UP'? Subscribe from €1.90 per week.

Lorsque la collecte est associée à une récompense, six fois plus de déchets sont récupérés. Pour les commerçants qui s’équipent d’un kiosque, c’est l’occasion de fidéliser leurs clients et d’attirer une nouvelle clientèle tout en s’affirmant acteur éco-responsable.

Quand on sait que les ventes d’eau en bouteille, en France, représentent 175 bouteilles d’eau chaque seconde, soit 5,5 milliards de bouteilles d’eau par an…

Les résultats du collecteur installé à l’Intermarché de Saint-Pée-sur-Nivelle témoignent du succès du concept : 15 000 bouteilles récupérées en janvier 2014 et 46 000 bouteilles récupérées en avril 2014 ! Sachant qu’en France, seule 1 bouteille sur 2 est collectée, on mesure l’importance de la solution proposée.

Le Réco Kiosque, un partenariat tripartite

Nestlé Waters France, premier embouteilleur d’eau minérale naturelle en France, s’associe à Réco France dans cette opération. Les marques du groupe Nestlé Waters France (Perrier, Hépar, San Pellegrino, Contrex, Vittel, Quézac) habillent les kiosques.

« Je me suis inspiré des pays nordiques, considérés comme pionniers dans le domaine du recyclage. La consigne est une pratique répandue là-bas, il ne me restait plus qu’à m’en inspirer pour ce déploiement en France. » déclare François Fabiano, Fondateur de Réco France.
« Le concept est intéressant car il récompense le geste écologique. De plus, cela permet de nous différencier de nos concurrents en mettant en avant notre engagement en faveur de l’environnement. »  affirme M. Chastenet, Propriétaire des trois premiers Intermarché (Dax, Yzosse et Saint-Paul-les-Dax).

 

En France, seules 230 000 tonnes d’emballages plastique sont recyclées pour un million de tonnes mises sur le marché. Sur 300 000 tonnes de bouteilles plastiques seulement 150 000 tonnes sont recyclées. Une tonne de plastique = 30 000 bouteilles.

« Les bouteilles en PET sont des emballages de grande qualité, qui préservent à la fois le goût et la qualité des produits et peuvent être indéfiniment recyclés. Nestlé Waters s’intéresse à toutes les initiatives complémentaires aux filières actuelles de recyclage, qui participent à valoriser les emballages dans l’esprit du consommateur et donc à ne pas les considérer comme de simples déchets. L’enjeu est primordial et nous soutenons l’arrivée d’acteurs privés tel que Réco qui ouvrent de nouvelles voies, avec une approche consommateur différente. Notre partenariat avec Réco France s’inscrit au coeur du volet aval de notre politique d’économie circulaire. L’enjeu pour nous est qu’à terme l’ensemble des bouteilles de l’industrie puisse être à la fois collecté et recyclé au regard des particularités 100% recyclables des matériaux que nous utilisons. » selon Denis Cans, Président de Nestlé Waters France-Belgique.

www.reco-france.fr

To fight against disinformation and to favour analyses that decipher the news, join the circle of UP' subscribers.

Nous avons un message pour vous…

En octobre dernier nous avons pris l’engagement que UP’ Magazine accordera au dérèglement climatique, à l’extinction des espèces sauvages, à la pollution, à la qualité de notre alimentation et à la transition écologique l’attention et l’importance urgentes que ces défis exigent. Cet engagement s’est traduit par le partenariat de UP’ Magazine avec Covering Climate Now, une collaboration mondiale de 250 médias sélectionnés pour renforcer la couverture journalistique des enjeux climatiques.

Nous promettons de vous tenir informés des mesures que nous prenons pour nous responsabiliser à ce moment décisif de notre vie. La désinformation sur le climat étant monnaie courante, et jamais plus dangereuse qu’aujourd’hui, il est essentiel que UP’ Magazine publie des rapports précis et relaye des informations faisant autorité – et nous ne resterons pas silencieux.

Notre indépendance éditoriale signifie que nous sommes libres d’enquêter et de contester l’inaction de ceux qui sont au pouvoir. Nous informerons nos lecteurs des menaces qui pèsent sur l’environnement en nous fondant sur des faits scientifiques et non sur des intérêts commerciaux ou politiques. Et nous avons apporté plusieurs modifications importantes à notre expression éditoriale pour que le langage que nous utilisons reflète fidèlement, mais sans catastrophisme, l’urgence environnementale.

UP’ Magazine estime que les problèmes auxquels nous sommes confrontés dans le cadre de la crise climatique sont systémiques et qu’un changement sociétal fondamental est nécessaire. Nous continuerons à rendre compte des efforts des individus et des communautés du monde entier qui prennent courageusement position pour les générations futures et la préservation de la vie humaine sur terre. Nous voulons que leurs histoires inspirent l’espoir.

Nous espérons que vous envisagerez de nous soutenir aujourd’hui. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à offrir un journalisme de qualité, ouvert et indépendant. Chaque abonnement des lecteurs, quelle que soit sa taille, est précieux. Soutenez UP’ Magazine à partir d’1.90 € par semaine seulement – et cela ne prend qu’une minute. Merci de votre soutien.

Je m’abonne →

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
Previous article

Energy transition: a path yet to be written

Next article

Quelle justice sociale à l'heure de la transition énergétique ?

Latest articles from Ecological and Energy Transition

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT.
logo-UP-menu150

Already registered? I'm connecting

Inscrivez-vous et lisez three articles for free. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Register for free to continue reading.

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT

You have received 3 free articles to discover UP'.

Enjoy unlimited access to our content!

From $1.99 per week only.
Share
Tweet
Share
WhatsApp
Email
Print