L’impression 3D, une technologie d’avenir ?

Start

La démocratisation de l’impression 3D est désormais une certitude, mais son utilisation reste très limitée. Pourtant, outre l’économie des matières premières, ce procédé de fabrication brille par son caractère innovant. Regards croisés sur les spécificités qui font de la 3D une technologie d’avenir.

L’impression 3D est une technologie multisectorielle

Réduction des coûts de production et des tarifs des produits, ce sont là quelques avantages qu’offre la fabrication additive. L’image que dresse votre imagination concernant l’avenir de la 3D ne peut être qu’intéressante. Et pour cause, grâce à ce procédé de fabrication, des changements spectaculaires sont attendus dans divers domaines. Ces innovations ne concernent pas uniquement le sol européen, mais la plupart des pays du globe. La construction, l’automobile, l’agroalimentaire, l’électronique et l’industrie pharmaceutique sont parmi les nombreux domaines qui connaîtront d’énormes changements, grâce à la 3D.

Les domaines d’intervention de l’impression 3D

Parmi les domaines dans lesquels la 3D apportera une réelle valeur ajoutée au cours des prochaines années, figurent en bonne place l’aérospatiale, la construction, l’automobile, l’électronique, l’agroalimentaire et l’industrie pharmaceutique.

Dans le domaine de la construction et du BTP, innovation et simplicité sont ses atouts majeurs. C’est cet aspect futuriste qui ne cesse d’attirer un grand nombre de constructeurs. Nombreux sont en effet ceux qui optent pour l’impression 3D des maisons ou la construction des contours des édifices. Cela fait belle lurette que les premiers pas dans ce domaine ont été franchis.

En matière de production des maisons imprimées en 3D, la Chine se classe au rang des pionniers. Pour ce qui est des contours, l’initiative inaugurale est du gouvernement de Dubaï. Cette ville au design futuriste abrite le premier immeuble à usage de bureaux construit à l’aide d’une imprimante 3D. La création de la première imprimerie 3D, sur le sol européen, est très récente.

Le domaine de l’électronique connaît également des évolutions notables grâce au bond qualitatif de la 3D. Pour les scientifiques, il ne fait aucun doute que la fabrication additive facilitera la production des appareils numériques. Les études qui sont menées actuellement portent sur les propriétés du graphène et son application sur la 3D. La création d’une batterie au graphène constitue le point d’orgue de ce travail. C’est d’ailleurs l’une des innovations les plus attendues dans ce domaine. La principale caractéristique de cette batterie étant sa durée de vie illimitée sur une imprimante 3D.

Why not enjoy unlimited reading of UP'? Subscribe from €1.90 per week.

Enfin, les secteurs de l’automobile et de l’aérospatiale sont parmi les futurs grands utilisateurs de la technologie d’impression 3D. En effet, la capacité à reproduire n’importe quel objet sans tenir compte de sa complexité est ce sur quoi repose l’avenir de la 3D. C’est ce qui explique son utilisation à grande échelle par les professionnels évoluant dans les domaines de l’aviation, la fabrication des machines et des satellites. De nos jours, de nombreux modèles de voitures imprimées en 3D existent et sont disponibles sur le commerce.

L’avenir est dans le développement de la 3D

L’amélioration de la qualité et de la fiabilité des appareils est un des points importants à noter concernant les imprimantes 3D du futur. Ce faisant, les problèmes d’impression que vous connaissez actuellement ne seront plus qu’un lointain souvenir. De plus, il faut s’attendre à une distribution optimisée des produits, conséquence de l’essor de la technologie d’impression 3D.

Une plus grande vulgarisation des imprimantes 3D entraînera une augmentation du niveau de satisfaction de la clientèle. Présentement, on observe un accroissement du nombre d’utilisateurs de la fabrication additive. Cette tendance est perceptible dans plusieurs pans du secteur industriel. Parallèlement, la découverte du vaste champ des possibilités qu’offre cette méthode de production ne cesse de ravir la communauté scientifique.

Pourtant, malgré la possibilité qui existe d’obtenir un devis d’impression 3D, le développement de toutes les technologies qui s’y rapportent n’est toujours pas une réalité. C’est la raison d’être du terme « futuriste », parlant de l’impression 3D. Le constat fait est que l’avenir de l’humanité se dessine aujourd’hui, grâce à la fabrication additive. Cette technologie innovante trace le sillon d’un monde où les méthodes de production, en constante évolution, auront radicalement changé. Outre la numérisation 3D, la réalité virtuelle et la personnalisation des objets, la réduction de la quantité de matériaux utilisable et la diminution des pertes de matériaux sont parmi ses nombreux avantages.

Déjà, les industries aérospatiales ont inclus la fabrication additive dans leurs process industriels. En Mars 2021, le groupe français Safran nous présentait le premier caisson d’atterrisseur avant en titane, imprimé sur une machine SLM Solutions. Avec son volume imposant de 455 x 295 x 805 mm, la pièce a été conçue en une seule fois. De l’autre côté des Pyrénées, la Maestranza Aérea de Madrid (MAESMA), organisme gérant la maintenance des avions et des hélicoptères de l’armée de l’air espagnole, a intégré l’impression 3D afin de produire des outils relatifs à ceux-ci. Les grands avionneurs, Airbus et Boeing, ne sont pas en reste non plus. En effet, ces derniers ont fait réaliser et ont certifié plusieurs pièces pour leurs aéronefs tout ça en réduisant les coûts. Une anecdote vaut d’ailleurs la peine d’être racontée. Lors d’une opération de maintenance, la clôture du bout de l’aile d’un avion A320neo avait besoin d’être changée. Malheureusement, le fournisseur n’étant pas en mesure d’amener cette pièce, la décision fut prise de la produire par fabrication additive. Le résultat : une pièce aussi solide que si elle avait été forgée, et près de 45% d’économies sur le coût de celle-ci. Nul doute que le processus va se généraliser.

Également, dans un avenir pas très lointain, la bio-impression permettra de produire des tissus et des organes humains. Cela permettra de résoudre l’épineuse question des rejets de greffe ou de la régénérescence des tissus organiques. De plus, cette technologie pourrait permettre de nombreuses évolutions dans le cadre des maladies auto-immunes et des pathologies dégénératives. En outre, le cas des défaillances d’organes pourrait y voir une solution viable. Cette avancée constitue un véritable bond dans la prise en charge de certaines pathologies et la fourniture des soins de santé aux patients. Enfin, un énorme projet scientifique en gestation prévoit la construction sur Mars et sur la Lune de la première colonie imprimée en 3D.

Très utilisée aujourd’hui dans divers domaines, la fabrication additive est une technologie d’avenir. En créant les modèles en une seule phase, l’imprimante 3D facilite le processus de production. Concernant la durée d’impression, celle-ci est étroitement liée à la taille de l’objet à imprimer. 

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
Previous article

SARL : tout sur la création et la gérance

Auto-entrepreneur et mutuelle santé : quelles sont les conditions
Next article

Auto-entrepreneur et mutuelle santé : quelles sont les conditions ?

Latest Tips Articles

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT.
logo-UP-menu150

Already registered? I'm connecting

Inscrivez-vous et lisez three articles for free. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Register for free to continue reading.

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT

You have received 3 free articles to discover UP'.

Enjoy unlimited access to our content!

From $1.99 per week only.
Share1
Tweet
Share
WhatsApp
Email