Rénovation globale : décryptage de vos futures économies

Start

La rénovation globale est l’ensemble des travaux à réaliser dans votre logement en vue de l’améliorer. Ces travaux, entrepris en une fois, ont pour but de réduire vos factures énergétiques et d’améliorer votre confort. Qu’il s’agisse d’une maison individuelle ou d’une copropriété, la rénovation globale définit tous les travaux de grande envergure permettant de refaire l’isolation thermique de votre logement ainsi que la ventilation. Elle consiste donc notamment à remplacer votre système de chauffage par des équipements plus performants.

Si certaines personnes choisissent de réaliser ces travaux séparément, nous vous conseillons d’opter pour une rénovation globale. Cette méthode a l’avantage de garantir une efficacité énergétique, de réduire vos coûts globaux et de maximiser les aides à la rénovation. Économies, aides et subventions, focus sur les bénéfices financiers que vous allez faire grâce à une rénovation globale de votre logement.

Rénovation globale : pensez avant tout au chauffage

Vos factures énergétiques sont trop élevées ? Il fait trop froid en hiver et trop chaud en été dans votre logement ? Cet inconfort ne touche pas que vous. Une part importante des Français se plaint en effet d’avoir parfois trop froid dans leur logement en hiver. Pour gagner en confort tout en réalisant d’importantes économies en énergie, la rénovation globale de votre système de chauffage s’avère incontournable.

Réaliser un audit énergétique : porte d’entrée d’une rénovation globale

Un audit énergétique permet d’en savoir plus sur les transferts d’énergie dans votre logement. Par ailleurs, il permet d’identifier tous les éléments à améliorer pour que vous soyez bien chez vous. À travers cet audit, vous disposerez de propositions sur le système de chauffage le plus adapté à votre logement. Production, émission, régulation de chaleur, configuration, localisation, tous ces points sont passés au crible à travers l’audit énergétique.

Vous devez également savoir qu’il n’y a pas de solution de chauffage toute faite. Chaque logement est unique, qu’il s’agisse d’une maison ancienne ou neuve. Par conséquent, votre nouvel équipement de chauffage doit s’adapter à vos besoins personnels, à la configuration de votre habitation et au système de chauffage déjà existant.

Quel système de chauffage adopter ? Plusieurs solutions s’offrent à vous.

Why not enjoy unlimited reading of UP'? Subscribe from €1.90 per week.

Un système de chauffage électrique

Si votre logement est d’ores et déjà équipé d’un système de chauffage électrique performant, nous vous recommandons de le conserver. Les travaux de rénovation d’un système de chauffage électrique seront en effet très coûteux et lourds.

Toutefois, vous pouvez changer le matériel pour profiter d’équipements plus performants. À ce titre, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour choisir les radiateurs électriques ou les climatiseurs réversibles qui conviennent à votre mode de consommation, à vos besoins ainsi qu’à votre rythme de vie. De nombreuses technologies existent aujourd’hui pour bénéficier d’un système de chauffage électrique efficace et peu énergivore.

Par exemple, les radiateurs à chaleur douce à inertie s’adaptent à votre présence chez vous. Dotés d’un pilotage intelligent, ils détectent automatiquement quand une fenêtre est ouverte.

The radiateurs connectés figurent quant à eux parmi les dernières innovations en termes de chauffage électrique. Ils vous feront faire jusqu’à 45% d’économies et sont capables de communiquer entre eux. En changeant la température de consigne sur un radiateur, un autre radiateur auquel il est jumelé modifie automatiquement la sienne. Il vous est par ailleurs possible de les contrôler à distance. Ainsi, si vous partez par exemple en week-end et que vous oubliez de baisser le chauffage, vous pouvez y remédier depuis votre smartphone ou votre tablette en cliquant sur l’application. Quand domotique et chauffage se rencontrent, c’est indéniablement pour nous changer la vie !

Un système de chauffage au gaz

En plus du système de chauffage électrique, pour une rénovation globale, pensez au chauffage au gaz, notamment la chaudière gaz à condensation. Cette option s’avère moins polluante, en plus d’être intéressante. Vous avez le choix entre deux technologies qui utilisent l’une et l’autre votre boucle d’eau chaude. Optez en effet soit pour la pompe à chaleur air/eau soit pour la chaudière à condensation.

La chaudière à condensation

La chaudière à condensation vous permet de conserver votre énergie actuelle. Ce mode de chauffage, particulièrement traditionnel, est le second équipement préféré de nombreux Français en termes de rénovation énergétique. La chaudière à condensation a l’avantage de s’adapter à la quasi-totalité des émetteurs de chauffage. Économique à l’achat, elle est faite pour vous si vous avez un budget serré. Modèle au sol ou chaudière à condensation murale ? Tout dépend de l’espace dont vous disposez.

Dans tous les cas, c’est une alternative idéale si vous souhaitez enfin vous débarrasser de votre vieille chaudière au fioul.

La pompe à chaleur air/eau

Si vous êtes raccordé au gaz, la pompe à chaleur air/eau est l’option la plus judicieuse vers laquelle vous tourner. Il s’agit d’une alternative écologique, à énergie renouvelable. Elle récupère les calories présentes dans l’air extérieur. Elle s’en sert ensuite pour chauffer votre circuit de chauffage.

To fight against disinformation and to favour analyses that decipher the news, join the circle of UP' subscribers.

Respectueuse de l’environnement, il rejette 0 gaz à effet de serre. Autre bon point : elle se révèle efficace pour chauffer votre eau. Disponible en version réversible, elle se montre aussi efficace pour rafraîchir votre maison en saison estivale.

Une chaudière à bois

Parfaite pour un logement non raccordé au gaz naturel, la chaudière à bois utilise un combustible écologique et peu coûteux. Les bûches sont en effet fabriquées avec des matières peu transformées, ce qui leur permet de limiter leur impact sur l’environnement. La chaudière à bois se révèle moins onéreuse que les autres systèmes de chauffage. Dans le cadre d’une rénovation globale, elle est d’ailleurs éligible à diverses aides de l’État.

Un système de chauffage écologique : le poêle à granulés

Le poêle à granulés est une énergie bon marché. Parfaite pour votre salon, cette option se révèle plus puissante et plus pratique que le modèle à bûches. Les granulés se stockent facilement et le nettoyage est particulièrement aisé. Ils sont par ailleurs écologiques, puisque ils sont fabriqués à base de copeaux et autres résidus de bois réutilisés et compactés. Le poêle à granulés est par ailleurs pratique pour compléter votre système de chauffage principal.

Il vous aidera à baisser considérablement vos factures d’énergie, tout en étant plus écologique. Ce système de chauffage vous garantit un bon confort de vie, notamment dans votre pièce à vivre. Il est par ailleurs réglable, pour commencer à chauffer par exemple avant que vous ne rentriez chez vous en hiver. Nul besoin de laisser tourner vos radiateurs toute la journée pour ne pas avoir une maison froide : il vous suffira de programmer votre poêle à granulés 1h avant votre retour.

Rénovation énergétique globale : les bénéfices économiques à envisager

La rénovation énergétique présente de nombreux avantages, notamment d’un point de vue financier.

Amélioration du classement DPE

La rénovation globale d’un logement implique des bénéfices économiques considérables. En effet, un bouquet de travaux, c’est-à-dire une rénovation globale, conduit à un reclassement dans le diagnostic de performance énergétique. Pour preuve, 4,8 millions de logements classés F et G se sont vus passer en classe C en DPE après une rénovation énergétique globale.

Une réglementation incontournable

Vous devez savoir que la loi sur la transition énergétique adoptée en 2015 stipule que d’ici 2050, tous les logements devront avoir été rénovés suivant les normes de performance énergétique. Plus concrètement, devront être réalisés :

  • le remplacement du système de chauffage,
  • l’isolation des murs, des plafonds et des sols,
  • l’installation d’un double vitrage aux fenêtres et d’une ventilation mécanique contrôlée.

Un gain financier immédiat et important

Si la réglementation vous obligera bientôt à entamer ce type de travaux, sachez également que quand vous réalisez une rénovation énergétique globale, vous bénéficiez d’un gain financier immédiat sur les charges de chauffage. Après la rénovation, la réduction de votre facture d’énergie sera en effet très importante.

Nous estimons une réduction de votre facture énergétique de 7,7 euros TTC par mètre carré soit 616 euros TTC d’économie moyenne en une année. Ces chiffres concernent essentiellement les ménages précaires. Pour ce qui est des logements non précaires, l’économie s’estime à 17 euros TTC le mètre carré. La réduction de votre facture énergétique correspond donc à 1 360 euros par an.

Des frais de santé évités

Sans nous en rendre compte, un logement où les températures sont trop basses en hiver et trop élevées en été a un impact important sur la santé de ses occupants. Par exemple, en hiver, un grand nombre de personnes tombent malades, car elles sont victimes de malaises et autres soucis liés à l’humidité ou au froid. Les températures trop faibles à l’intérieur d’un logement sont par exemple souvent à l’origine d’une hypertension artérielle ou de crises d’asthme.

En réalisant une rénovation énergétique globale, vous faites donc un geste à la fois : pour la planète, pour votre portefeuille et pour votre santé.

Rénovation globale de logement : les aides et subventions auxquelles vous pouvez prétendre

La rénovation globale de votre logement en un seul chantier implique l’amélioration ou la création du système de chauffage, de l’isolation (des murs, des portes, des fenêtres, du sol, de la toiture), de la ventilation ainsi que de l’étanchéité. Le coût de tous ces travaux s’avère conséquent. Heureusement, de nombreuses aides et subventions existent et permettent d’alléger la facture de la rénovation globale que vous allez entreprendre.

MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ soutient la rénovation énergétique des logements. Il s’agit d’une aide de l’État versée par l’Anah. Si en 2020, cette prime concernait uniquement les foyers aux revenus modestes et très modestes, depuis 2021, elle s’adresse également aux foyers à revenus intermédiaires et supérieurs. Elle est aussi ouverte aux propriétaires bailleurs et aux syndicats de copropriétés.

MaPrimeRénov’ peut financer jusqu’à 20 000 euros de vos travaux de rénovation globale de logement. Le forfait rénovation globale permet de réaliser une économie d’énergie de plus de 55%. La prime n’est généralement délivrée qu’en fin de travaux. Cependant, une avance peut être versée sous conditions.

Écoprêt à taux zéro

Il s’agit d’un prêt sans intérêt qui vous aide à financer la rénovation énergétique de votre logement. Ce prêt concerne un propriétaire occupant ou un bailleur, que ce soit dans un logement en copropriété ou dans une résidence principale. Il concerne aussi les sociétés civiles non soumises à l’impôt sur les sociétés.

L’éco-PTZ peut atteindre jusqu’à 30 000 euros remboursables sur une durée maximale de 15 ans, si vos travaux de rénovation énergétique sont très conséquents. Notez toutefois que seuls les logements achevés avant le 1er janvier 1990, déclarés comme résidences principales (maison ou appartement) peuvent bénéficier de ce prêt.

Le dispositif Habiter Mieux Sérénité

Pour les rénovations globales, les aides de l’Anah se sont vues recentrées sur le dispositif Habiter Mieux Sérénité. Cette aide est destinée uniquement aux ménages modestes et très modestes. Elle englobe une subvention directe proportionnelle au montant des travaux et une prime additionnelle.

  • Pour les ménages modestes, cette aide est estimée à 35 % du montant total hors taxes des travaux. Elle s’évalue donc à une limite maximum de 7 000 euros. À cela s’ajoute une prime additionnelle de 10 %. La limite de cette dernière est de 1 600 euros.
  • Pour les ménages très modestes, l’aide représente 50 % du montant total hors taxes des travaux. Le plafond est de 10 000 euros. La prime Habiter Mieux vient compléter cette aide. Elle représente 10 % du montant total des travaux. Elle s’estime à 2 000 euros maximum.

Le chèque énergie

Le chèque énergie est une aide nominative accordée à certains ménages à revenus modestes. Cette année, les résidents des EHPAD en ont aussi bénéficié. Son montant peut varier entre 48 et 277 euros par an. Le chèque énergie est utilisé pour payer des factures d’énergie du logement auprès du fournisseur. Il peut s’agir de vos factures d’électricité, de gaz, de bois,… Il peut également servir à financer les travaux d’amélioration des performances énergétiques de votre logement (rénovation des portes, des fenêtres, isolation…)

Petite précision : sachant que ce chèque est accordé nominativement, il revient à l’administration fiscale d’établir, chaque année, la liste des bénéficiaires. Cette liste est établie en fonction du revenu fiscal de référence et de la composition du foyer déterminé en UC (Unité de Consommation). Le chèque énergie est envoyé automatiquement par courrier aux ménages qui en bénéficient.

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
Tout savoir sur le 100% santé
Previous article

Tout savoir sur le 100% santé

Next article

Comment trouver un locataire pour votre appartement à Nantes ?

Latest Tips Articles

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT.
logo-UP-menu150

Already registered? I'm connecting

Inscrivez-vous et lisez three articles for free. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Register for free to continue reading.

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT

You have received 3 free articles to discover UP'.

Enjoy unlimited access to our content!

From $1.99 per week only.
Share128
Tweet
Share
WhatsApp
Email
Print