Paul Bocuse Institute

The Bocuse FoodTech Challenge or innovation in the kitchen

Start
L’Institut Paul Bocuse organise pour la première fois, du 25 au 27 novembre 2016, un challenge FoodTech sur son Campus d’Ecully, mêlant avec défi innovation et créativité. Il s’adresse à tous les détenteurs d’idées révolutionnaires liées au secteur, pour bousculer les codes de demain.
 
L’Institut Paul Bocuse veut se positionner parmi l’élite mondiale des formations supérieures de l’hospitality management et des arts culinaires. Seul groupe européen à avoir sur son campus un Centre de Recherche, vivier d’innovations, il associe savoirs et savoir-faire des professionnels et chercheurs : 30% de ses diplômés deviennent créateurs d’entreprise dans les cinq ans qui suivent la fin de leur formation.
 
Les quatre thèmes clés :
–          La grande distribution / Alternative au gaspillage alimentaire et offre culinaire innovante.
–          Le fournisseur / Innovation digitale dans la relation B2B.
–          La restauration / Optimisation des processus humains, financiers, matériels et culinaires.
–          L’agriculture / Elevage ou culture agricole assistée par les outils numériques.
 

Pour concourir, il suffit de déposer avant le 11 novembre, son dossier sur le site : foodtech-challenge.fr
 
Il doit répondre à la thématique, présenter l’équipe, son projet et le côté visionnaire qui le caractérise. Un comité sélectionnera 12 groupes parmi les projets porteurs et originaux de startups. Ils seront conviés à l’Institut Paul Bocuse, du 25 au 27 novembre, pour défendre leurs idées devant un jury composé d’investisseurs et de leaders de l’agriculture, de la restauration, du numérique et de la grande distribution. Chaque équipe sera accompagnée par un mentor et des experts hautement qualifiés. A la clé de ce challenge, la possibilité d’intégrer le programme « The Hospitality Entrepreneur » de l’Institut Paul Bocuse (30 semaines de spécialisation) et voir son projet se concrétiser rapidement.
 
 
En marge de l’événement, des conférences accessibles aux candidats et au grand public, sur inscription, se tiendront :
1/ Samedi 26 novembre de 14h à 19h sur les thèmes :
 
Agriculture de demain
Agriculteurs : Que prévoient-ils de mettre dans nos assiettes en 2050 ? Les problèmes environnementaux, la hausse des prix, la politique agricole commune… Tant de problèmes touchant l’agriculture et auxquels doivent faire face les agriculteurs aujourd’hui. Mais comment va évaluer la situation de l’agriculteur et de son métier ? Les startups présentes donneront des éléments de réponse à travers un échange avec le public.
 
Repenser la livraison
Le métier de livreur sera-t-il plus sexy demain ? Le bobo à vélo vole la vedette au livreur de pizza à scooter ! Deux entreprises vous présenteront leur vision du service de livraison de demain.
 
Digitalisation en cuisine
A quoi va ressembler la cuisine de la ménagère 2.0 ? Des robots de partout, des ustensiles intelligents, mais que nous préparent nos marques préférées ? La cuisine de demain c’est maintenant !
 
Gestion et Alimentation
Comment les nouvelles technologies vont permettre aux restaurateurs de mieux faire leur métier? Gain de temps, perte d’argent ? Dépense d’énergie inutile ? Les nouvelles technologies vont elles aider les restaurateurs ou au contraire, leur ajouter un obstacle avant d’atteindre le succès ?
 
Food waste
Comment supprimer de notre quotidien le gaspillage alimentaire ? 1 300 000 000 tonnes. C’est le poids de nourriture jetées et perdues en une année. Soit, 32 kg de déchets par personne et par an. Ce qui équivaut à 700 milliards de dollars de coût environnemental.
 
2/ dimanche 27 novembre de 10h à 15h sur les thèmes :
 
Innover dans un grand groupe
Comment bouleverser les codes dans une multinationale ?
 
Science et alimentation : Un mélange détonant !
 

Candidature à envoyer avant le 11 novembre : foodtech-challenge.fr
www.institutpaulbocuse.com
 
 

Nous avons un message pour vous…

En octobre dernier nous avons pris l’engagement que UP’ Magazine accordera au dérèglement climatique, à l’extinction des espèces sauvages, à la pollution, à la qualité de notre alimentation et à la transition écologique l’attention et l’importance urgentes que ces défis exigent. Cet engagement s’est traduit par le partenariat de UP’ Magazine avec Covering Climate Now, une collaboration mondiale de 250 médias sélectionnés pour renforcer la couverture journalistique des enjeux climatiques.

Nous promettons de vous tenir informés des mesures que nous prenons pour nous responsabiliser à ce moment décisif de notre vie. La désinformation sur le climat étant monnaie courante, et jamais plus dangereuse qu’aujourd’hui, il est essentiel que UP’ Magazine publie des rapports précis et relaye des informations faisant autorité – et nous ne resterons pas silencieux.

Notre indépendance éditoriale signifie que nous sommes libres d’enquêter et de contester l’inaction de ceux qui sont au pouvoir. Nous informerons nos lecteurs des menaces qui pèsent sur l’environnement en nous fondant sur des faits scientifiques et non sur des intérêts commerciaux ou politiques. Et nous avons apporté plusieurs modifications importantes à notre expression éditoriale pour que le langage que nous utilisons reflète fidèlement, mais sans catastrophisme, l’urgence environnementale.

UP’ Magazine estime que les problèmes auxquels nous sommes confrontés dans le cadre de la crise climatique sont systémiques et qu’un changement sociétal fondamental est nécessaire. Nous continuerons à rendre compte des efforts des individus et des communautés du monde entier qui prennent courageusement position pour les générations futures et la préservation de la vie humaine sur terre. Nous voulons que leurs histoires inspirent l’espoir.

Nous espérons que vous envisagerez de nous soutenir aujourd’hui. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à offrir un journalisme de qualité, ouvert et indépendant. Chaque abonnement des lecteurs, quelle que soit sa taille, est précieux. Soutenez UP’ Magazine à partir d’1.90 € par semaine seulement – et cela ne prend qu’une minute. Merci de votre soutien.

Je m’abonne →

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
Monsanto
Previous article

Reputation is the Achilles' heel of cheating multinationals...

Food coop
Next article

Food Coop: the very bad news for the supermarket sector

Latest articles in Food Security and Agrostrategies

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT.
logo-UP-menu150

Already registered? I'm connecting

Inscrivez-vous et lisez three articles for free. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Register for free to continue reading.

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT

You have received 3 free articles to discover UP'.

Enjoy unlimited access to our content!

From $1.99 per week only.
Share
Tweet
Share
WhatsApp
Email
Print