garden cities

Villes-Jardins: a book around the world of the most innovative gardens

Start
Face à l’urbanisation croissante et à la densification de nos cités, nous commençons à comprendre la nécessité absolue de réintégrer le végétal et la nature en ville, à une échelle allant bien au-delà des murs végétaux et des toitures végétalisées… Le livre « Villes-jardins, vers une fusion entre le végétal et la ville » traite de la façon dont les architectes envisagent, en collaboration avec les jardiniers, cette « hybridation » croissante entre le béton et le végétal au sein des métropoles. Un panorama mondial des projets les plus intéressants, réalisés ou en cours.
 
L’auteure, Anna Yudina, présente dans cet ouvrage magnifique 70 projets novateurs, provenant du monde entier, pour la plupart réalisés ou en cours de réalisation : immeubles et tours végétalisés, forêts verticales, murs vivants, jardins intérieurs, fermes urbaines, immeubles-serres, tours maraîchères, murs purificateurs d’air, biofaçades productrices d’énergie à base de micro-algues, béton sur lequel poussent les plantes directement… Un domaine en pleine mutation où les innovations commencent à se concrétiser.
La dernière partie du livre est consacrée à des projets plus futuristes constituant des pistes de réflexion stimulantes.
 
« Le lecteur qui verrait dans le titre de ce livre une allusion au mouvement des cités-jardins, ces ceintures verres péri-urbaines de la fin du XIXè siècle, ferait fausse route. Il faut plutôt suivre la voie indiquée par Ray Kurzweil, inventeur et gourou de l’intelligence artificielle chez Google, selon qui l’« hybridation des intelligences biologiques et non biologiques » sera l’un des traits marquants de notre monde de demain.
 
Le sujet de ce livre est la métropole, la Big City et son « hybridation » croissante avec le végétal, sous l’action des jardiniers. Que le collectif d’architectes paysagistes Coloco déclare s’inspirer du jardinier, qui observe avec respect la dynamique de la nature et en récolte l’énergie tout en essayant d’interférer le moins possible avec ses processus, est un premier indice de ce mouvement.
Que le « jardinier » se trouve être l’un des thèmes clés d’une conversation avec Marco Casagrande, un architecte dont le travail se situe à la lisière de l’art environnemental et puise largement dans l’urbanisme de guérilla, est un second indice.
Et quand Luis Bettencourt, théoricien de la physique et expert des systèmes complexes, qui élabore actuellement une théorie mathématique de la ville, voit dans l’attitude du jardinier la démarche ubanistique la plus pertinente et la plus accueillante pour la vie, ce nouveau concept de « ville-jardin » commence à se préciser.
 
La ville-jardin est un organisme à part entière, où le naturel et l’artificiel, le construit et le cultivé, le « biologique » et le « numérique » fusionnent pour vivre et respirer. 
Cet ouvrage, magnifiquement documenté et illustré, envisage les nouveaux concepts, formes architecturales et interventions spatiales résultant du travail des architectes et des urbanistes ayant fait de l’intelligence, de la beauté et de la générosité de la nature leurs alliés. 
Ce livre présente une sélection de constructions achevées, ou en cours, et des projets (souvent étayés par des études de faisabilité) qui éclairent les différentes facettes de ce vaste sujet. Qu’en sera-t-il, sur le plan fonctionnel comme esthétique, si la végétation « est intégrée dans la substance même de l’édifice » pour citer Peter Cook ? Quel traitement peut-on réserver aux tours, le type d’architecture le moins écologique qui soit, du moins aujourd’hui, mais que l’on ne peut pas exclure de nos agglomérations dans un contexte de démographie croissante ? Quels défis conceptuels devront relever les « immeubles productifs » qui,, par exemple, accueillent des exploitations agricoles urbaines d’échelle industrielle ou servent d’immenses purificateurs d’air ? Le béton est-il propice aux cultures ? Jusqu’où le concept de « nature urbaine » peut-il être poussé ?
L’ouvrage soulève d’autres nombreuses questions et propose quelques réponses … »
 
Anna Yudina est auteure et commissaire d’expositions sur des sujets à la frontière entre architecture, design, art, science et technologie.
Elle a co-fondé le magazine « Monitor », dédié aux innovations dans le domaine de l’architecture et du design, et organisé un grand nombre d’expositions internationales, comme celles consacrées à Zaha Hadid ou à Jakob + Mac Farlane.
 
 

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
Greater Paris Metropolis
Previous article

Biomimicry, circular economy, urban greening, set the tone for the future Greater Paris Metropolis.

architecture - town planning
Next article

Can you make a house with all the rooms the same?

Latest articles from URBANISM - ARCHITECTURE - LANDSCAPES

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT.
logo-UP-menu150

Already registered? I'm connecting

In order to contribute to the information effort on the current coronavirus crisis, UP' proposes to its readers a free entry to the latest published articles related to this theme.

→ Register for free to continue reading.

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT

You have received 3 free articles to discover UP'.

Enjoy unlimited access to our content!

From $1.99 per week only.
0 Shares
Share
Tweet
Share
WhatsApp
Email
Print