Regardez le monde
avec les yeux ouverts

Inscrit ou abonné ?
CONNEXION

UP', média libre
grâce à ses lecteurs
Je soutiens

rejoignez gratuitement le cercle des lecteurs de UP’

Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Le travail et les données, une liaison dangereuse ?

27 février à 17 h 00 min

::: 27/02 – Dans le cadre de son cercle de recherche « Humanisme numérique », le Collège des Bernardins organise une conférence le 27 février, à 19h, sur le thème « Le travail et les données, une liaison dangereuse ? » Devenues un lieu privilégié d’observation, la gestion des ressources humaines transformées par le numérique, l’intelligence artificielle et la blockchain notamment, soulèvent des questions éthiques en lien avec les intérêts économiques.

Tandis que les équipements connectés modifient les usages de l’espace et du temps de travail via le digital workplace, améliorant les performances, le travail semble se transformer et pénètre jusque dans l’espace de l’intimité ou du divertissement appelant à des temporalités de déconnexion. Ainsi, dans le marché des postes de travail soumis à une forte concurrence, on assiste aujourd’hui à une attention différente de la part de l’employeur, qui, pour attirer et garder les meilleurs talents, pense d’abord à l’expérience collaborateur et à la satisfaction du bien-être de l’employé.
Aujourd’hui, grâce à la capacité fournie par le numérique dans le traitement d’énormes quantités de données, les usages qui demandent une adaptabilité accrue sont optimisés et les tâches à faible valeur ajoutée sont automatisés.

Pourtant si dans la guerre des talents l’employeur devient un fournisseur de services, n’assiste-t-on pas par là même à la systématisation d’un classement de plus en plus explicite entre les individus ce qui pourrait déboucher sur la création d’une société définie par catégories, notations et classements 

En ce sens on constate qu’un certain nombre de valeurs sont souvent mises en avant comme « la transparence » l’authenticité » ou « la sincérité », dont on peut questionner le bien-fondé ou l’exigence commune à l’ensemble des acteurs impliqués.

Il faudrait ainsi interroger les a priori sociaux et anthropologiques des algorithmes. Comment conçoit-on un outil ? Quelles responsabilités attribuées aux concepteurs d’outils de gestion RH, aux clients et aux salariés ? A titre d’exemple, quelles sont les finalités ou les convictions qui accompagnent la conception d’un chatbot ? Pourquoi sont-ils (sont-elles) si souvent mignons, enfantins, sympathiques ?

Comment comprendre le désir de transparence numérique ? Une forme de pouvoir qui s’exerce par l’étude méticuleuse des données est-elle plus juste et rationnelle ?

Leader européen dans le domaine de l’édition des logiciels RH, Sopra HR Software (filiale du groupe Sopra Steria), présentera sa nouvelle génération de solutions RH 3.0 adaptée aux défis et pratiques du digital comme la décentralisation des saisies, les validations électroniques, la sécurité des données, l’accessibilité nomade.

Que déléguer à l’intelligence numérique ? Quelle est la complémentarité Homme-Machine idéale ? L’intelligence naturelle sera-t-elle influencée ? C’est l’objet des recherches appliquées aux pratiques RH faites par le Sopra HR Lab (laboratoire d’innovations de Sopra HR Software).

  • Intervenants :
    Jean-Claude DOMENGET, Maître de conférences, Métiers du Multimédia et de l’Internet, Université de Franche Comté
    Véronique MONTAMAT, Directrice marketing et communication, Sopra HR Software (filiale du groupe Sopra Steria)

Lieu

Collège des Bernardins
20 rue de Poissy
Paris, 75005 France
+ Google Map

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS ET AGIR

Vous avez bénéficié de 3 articles gratuits pour découvrir UP’.

Profitez d'un accès illimité à nos contenus !

A partir de 1.70 € par semaine seulement.
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
WhatsApp
Email
Print