Jusqu’ici tout va bien ? Archéologies d’un monde numérique

Takayuki Todo – SEER - Visuel expo 104 Yasushi Kato

Le CentQuatre Paris organise une exposition, dans le cadre de la Biennale des arts numériques Némo de la Région Île-de-France, sur le thème ‘ « Jusqu’ici tout va bien ? Archéologies d’un monde numérique ». Du 12 octobre 2019 au 9 février 2020.

Après Troublemakers, Prosopopées et Les Faits du hasard, voici la quatrième exposition principale de Némo conçue par Gilles Alvarez et José-Manuel Gonçalvès. Vous êtes invités à vous projeter dans un autre monde, un monde possiblement sans vous. Un monde où le dernier être humain s’en est allé en oubliant d’éteindre la lumière. Bienvenue dans les futures archéologies d’un monde numérique…

Considérés comme des post-humains ou des êtres du futur, les spectateurs viendront visiter un musée abandonné depuis l’an 2019, après la disparition du genre humain… Salle après salle, ils vont découvrir une exposition d’art contemporain numérique et de robotique dans laquelle les œuvres ont continué de fonctionner en totale autonomie, sans leur créateur ni leur public initial.
Paradoxalement, cette exposition avait été programmée à un âge où les humains s’inquiétaient, justement, de leur possible disparition, de leur remplacement plausible par les machines et les I.A.

Dès lors, ce qui était une exposition spéculative, interrogeant des futurs plus ou moins désirables, est devenue une exposition d’archéologie sur 2019, quand tout s’est arrêté pour homo sapiens…

Lieu : LE CENTQUATRE-PARIS, 5 rue Curial – 75019 Paris (M° 7 /Riquet)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Yves Saint Laurent - Les coulisses de la haute couture à Lyon

Prochain article

Création d'un MOOC "L'Art et la création numérique"

Derniers articles de ARTS & CULTURES

Arts au couvent

Jusqu’au 15 novembre, une centaine d’artistes investit un espace inattendu, l’ancien couvent