Lucio Fontana : Sur le seuil, au Musée Guggenheim Bilbao

arts et cultures
Avec Lucio Fontana. Sur le seuil, le Musée Guggenheim Bilbao présente une nouvelle approche de l’héritage que nous a laissé un des artistes majeurs du XXe siècle. À partir d’une sélection soignée d’une centaine d‘objets, entre sculptures, céramiques, peintures, œuvre sur papier et environnements réalisées entre 1931 et 1968, cette exposition nous permet de parcourir les périodes fondamentales du travail de l‘un des auteurs les plus influents de l’après-guerre.
 
Les premières œuvres de Fontana des années 1930 et 1940 illustrent une trajectoire évoluant vers l’abstraction mais perméable aux courants esthétiques qui marquaient ces années complexes. En même temps, elles annoncent déjà la volonté de transgression des toiles lacérées qui domineront sa production ultérieure.
 
Portrait de l’artiste © Fondazione Lucio Fontana, Bilbao, 2019

 
L’exposition présente une sélection extraordinaire d’œuvres de la série iconique des Entailles (Tagli), ainsi que les tous premiers Trous (Buchi), pièces que leur radicalité situe à la frontière entre peinture, sculpture et action artistique.
Avec ses Environnements spatiaux (Ambienti spaziali) et ses expérimentations avec la lumière et l’espace, en recourant parfois aux tubes de néon, Fontana jette les bases du développement futur de l’art de l’installation et de l’œuvre d’art immersive.
 
Lucio Fontana (1899–1968)
Environnement spatial à lumière rouge (Ambiente spaziale a luce rossa), 1967/2019 – Bois peint, tubes en verre, néon et technique mixte 220 × 600 × 490 cm
Reconstruction autorisée par la Fondazione Lucio Fontana – projet Pirelli HangarBicocca 2017
© Fondazione Lucio Fontana, Bilbao, 2019

 
Sur le seuil offre une vision transversale et complète d’un artiste aux prises avec les conflits et les angoisses qui hantèrent une bonne partie du XXe siècle : du réexamen du classicisme par l’avant-garde, de l’esthétique liée aux mouvements totalitaires européens, à la Seconde guerre mondiale et à la réorganisation internationale des mouvements artistiques dans l’après-guerre, jusqu’au raz de marée technologique de l’ère dite spatiale.
 
Lucio Fontana (1899–1968)
Champion olympique (Athlète en attente) [Campione olimpionico (Atleta in attesa)], 1932
Plâtre polychrome 121 × 92 × 70 cm
Collezione d’Arte e di Storia della Fondazione Cassa di Risparmio, Bologne, Italie
© Fondazione Lucio Fontana, Bilbao, 2019

 
Sur la base d’une sélection rigoureuse d’une centaine d‘objets – sculptures, céramiques, peintures, œuvres sur papier et environnements réalisées entre 1931 et 1968 – cette exposition met en lumière les différentes périodes du travail de l‘un des créateurs les plus influents de l’après-guerre.
 
Commissaires : Iria Candela, Estrellita B. Brodsky Curator of Latin American Art, The Metropolitan Museum of Art, New York, avec Manuel Cirauqui, Curateur, Musée Guggenheim Bilbao.
 
Photo de gauche à droite :
Juan Ignacio Vidarte Directeur Général du Musée Guggenheim Bilbao ; Iria Candela, « Estrellita B. Brodsky » Curator of Latin American Art, The Metropolitan Museum of Art, New York ; Paolo Laurini, Président, Fondazione Fontana and Manuel Cirauqui, curateur du Musée Guggenheim Bilbao.

 
Exposition organisée par le Metropolitan Museum of Art de New York, en collaboration avec la Fondazione Lucio Fontana de Milan et le Musée Guggenheim Bilbao.
 
 
Image d’entête : Lucio Fontana (1899–1968) Concept spatial, Attente (Concetto Spaziale, Attesa), 1968 – Toile, fente 61,4 × 50,3 cm – Vitart, Switzerland © Fondazione Lucio Fontana, Bilbao, 2019
 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

arts et cultures
Article précédent

La Fondation Giacometti lance le Giacometti Lab

arts et cultures
Prochain article

Festival de l’éducation positive – 4e édition

Derniers articles de ARTS & CULTURES

Arts au couvent

Jusqu’au 15 novembre, une centaine d’artistes investit un espace inattendu, l’ancien couvent