La forêt amante de la mer

La forêt amante de la mer d’Hatakeyama Shigeatsu – Traduction et postface d’Augustin Berque – Editions Wildproject – Edition française, septembre 2019 – Dessins : Aizawa Kazuo – Photo : Francine Adam

Comment reconstruire un territoire blessé ?
Au nord du Japon, la baie de Kesennuma est en crise. Face à la marée rouge, l’ostréiculteur Hatakeyama Shigeatsu cherche à sauver un mode de vie et une baie où sa famille a vécu depuis des générations.
Lors d’un voyage en France, il comprend qu’un boisement riche en feuillus enrichit les eaux marines.

Ainsi naît le mouvement de reboisement « La forêt amante de la mer » – Mori wa Umi no Koibito. Ce mouvement populaire et citoyen donnera naissance à une ONG internationale qui établira un nouveau rapport des habitants à la baie de Kesennuma, et lui redonnera vie.

Dans un récit poétique plein de grâce, Hatakeyama raconte ce combat et cette victoire. Cet ouvrage autobiographique est une bible de l’écologie au Japon, véritable documentaire sur l’histoire d’un jeune homme né dans une famille de simples pêcheurs de la côte du Sanriku. Il devient ostréiculteur à son compte, et ouvre les yeux sur la réalité de la destruction de l’environnement menaçant les richesses marines et forestières de la nature, saisissant exactement le problème en cause, entreprenant de le résoudre, s’entourant d’un cercle de compagnons toujours plus large et ayant l’audace, le charisme d’en devenir le leader.

Son style, d’une grande qualité littéraire, a quelque chose d’épique. Ce n’est pas tout. Le livre est fermement composé, avec son ample mise en route (un ensemble d’expériences), son déploiement à couper le souffle (la mise en ordre des problèmes), et pour terminer son preste final (la pratique) ; et c’est en outre un livre de science active, avec ses multiples prescriptions applicables à diverses régions.

HATAKEYAMA Shigeatsu, né en 1943 à Shanghai, est ostréiculteur, délégué de la Société des soupirants de la forêt des huîtres (Kaki no mori wo shitau kai), et professeur en lien social à l’université de Kyôto, Centre d’éducation aux études de terrain.

Une fable écologique, une histoire vraie, un best-seller

La Forêt amante de la mer fut publié à l’origine chez un petit éditeur, mais son étonnant contenu en fait un best-seller, qui a multiplié les réimpressions depuis sa parution en 1994.

« Hatakeyama a passé plus de vingt ans à développer l’environnement forestier qui permet à la rivière Okawa de rester vivante, et aux huîtres de rester en bonne santé.
ONU, remise du prix « Forest Hero », 2012

« L’enfance tient une grande place dans ce livre : celle de Hatakeyama, dans la baie, mais aussi celle des enfants d’aujourd’hui, par toutes les actions pédagogiques qu’il mène.
Augustin Berque, géographe et orientaliste (prix Cosmos 2018)

« C’est le « monsieur huître » du Japon. C’est l’expert. Il sait partager sa passion pour son terroir japonais et il porte un message auquel il a dédié sa vie.
Alain Ducasse, chef cuisinier

Lancement du livre à la Maison de la culture du Japon

À l’occasion de la parution de cet ouvrage, le géographe et orientaliste Augustin Berque fera une présentation à la Maison de la culture du Japon à Paris, Paris le vendredi 11 octobre 2019 à 18h30. En français – Entrée libre sur réservation.

Cette conférence, en partenariat avec la maison d’éditions Wildproject, débutera par la projection du film The Fisherman and the Forest (NHK, 49 min) du réalisateur Tomohiko Yokoyama : Le tsunami du 11 mars 2011 a été un désastre pour l’humanité. Plus de 25 000 personnes vivant dans la région touchée dans le Nord Est du Japon sont mortes ou disparues. La faune marine, également, a été dévastée. L’ostréiculteur Shigeatsu Hatakeyama, connu pour avoir dit « les forêts sont amoureuses de la mer » a décidé de reprendre son activité d’ostréiculture après la catastrophe. Étant donné que la mer interagit avec les montagnes pour se régénérer, nourrie par l’Homme, ce documentaire réconfortant est un rappel du pouvoir de la symbiose et de la résilience naturelle.
Lieu :  101 bis Quai Branly, 75015 Paris

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

L'Apartheid et l'animal

Derniers articles de Livres Ecologie