bioéthique

Les nouveaux territoires de la bioéthique

Commencez

Les nouveaux territoires de la bioéthique – Traité de bioéthique IV – Sous la direction d’Emmanuel et François Hirsch

Edition Erès, 22 novembre 2018 – 618 Pages

Les États généraux de la bioéthique se sont ouverts le 18 janvier 2018. « Quel monde voulons-nous pour demain ? » C’est sur cette question que se sont ouverts ces États généraux de la bioéthique. Cette démarche consultative, étayée par des rapports et des avis rendus par différentes instances, introduit le travail parlementaire qui devrait aboutir en 2019 à une loi relative à la bioéthique révisée.Décider que la concertation ne devait pas se limiter à la révision de la loi relative à la bioéthique du 7 juillet 2011, c’était affirmer qu’une certaine bioéthique d’hier est révolue.
 
D’autres enjeux bioéthiques ont fait irruption sur la scène publique et constituent les nouveaux territoires et les nouveaux terrains de la bioéthique. Si les neurosciences suscitaient déjà des réflexions portant sur de possibles interventions sur le cerveau, pour « réparer, transformer et augmenter », désormais l’intelligence artificielle, l’usage des données de masse, la robotisation nous imposent la responsabilité de renouveler notre pensée de la bioéthique.
« Il convient aujourd’hui de penser la bioéthique au-delà de ses domaines traditionnels et des évolutions strictement biomédicales. Les technologies imposent un nouvel ordre, d’autres modes de penser notre relation au monde, à l’autre, à notre environnement, nos conceptions de l’homme, de ses capacités, de sa santé » explique Emmanuel Hirsch, Directeur de l’Espace éthique Ile-de-France.
 
Est-il envisageable de poser un cadre législatif à des innovations disruptives qui bouleversent nos conceptions de l’environnement, du vivant, de l’humain, de notre rapport à l’autre et au monde ? Est-on capable de concevoir un humanisme pour temps d’artificialisation, de numérisation ou de vitrification de notre humanité ? Quelles valeurs et quels critères opposer à l’enchantement d’une promesse d’invulnérabilité et de dépassement d’une condition humaine, considérée par certains indigne, voire révocable ??
 
Bénéficiant de l’expertise de plus de 60 contributeurs des champs des sciences et des humanités, ce tome IV du Traité de bioéthique présente un état des lieux complet, accessible à tous publics, des enjeux actuels de la bioéthique. Complétant le corpus d’analyses et de réflexions constitué depuis le tome 1, paru en 2010 (1), il apporte une contribution de premier plan à la révision de la loi relative à la bioéthique et aux réflexions qui s’imposent à nous au regard de notre futur.
 
Emmanuel Hirsch est directeur de l’Espace éthique de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris, professeur d’éthique médicale à la Faculté demédecine, Paris-Sud/Paris-Saclay, président du Conseil pour l’éthique de la recherche et l’intégrité scientifique de l’Université Paris-Saclay.
François Hirsch est directeur de recherche à l’INSERM, secrétaire général du Comité d’éthique de l’INSERM
 
(1) Traité de bioéthique, Tome I « Fondements, principes, repères », Tome II « Soigner la personne, évolutions, innovations thérapeutiques », Tome III « Handicaps, vulnérabilités, situations extrêmes ».

vivant
Article précédent

L'urgence du vivant

bioiversité
Prochain article

La formidable épopée invisible

Derniers articles de Livres sur le Vivant

Vivant

Vivant, ouvrage collectif de Vandana Shiva, Pablo Servigne, Lamya Essemlali, Valérie Cabanes,

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS. ET AGIR.

Pour poursuivre la lecture de cet article, inscrivez-vous gratuitement au cercle des lecteurs de UP’:

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS ET AGIR

Vous avez bénéficié de 3 articles gratuits pour découvrir UP’.

Profitez d'un accès illimité à nos contenus !

A partir de 1.70 € par semaine seulement.

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS. ET AGIR.

Pour poursuivre la lecture de cet article, inscrivez-vous gratuitement au cercle des lecteurs de UP’: