Les trophées de l’agriculture du vivant

agriculture du vivant
Alors que vient de s’ouvrir le SIA – Salon International de l’agriculture – ce samedi 23 février à Paris, les portes des Rencontres internationales de l’agriculture du vivant se sont refermées à la Cité Internationale Universitaire de Paris, avec le résultat des Trophées de cette édition 2019. Ces Trophées de l’Agriculture du Vivant ont été remis pour récompenser les acteurs des filières agro-alimentaires ayant adopté des techniques innovantes ou des démarches de progrès dans la production ou la distribution de produits issus de l’agriculture du vivant. 
UP’ Magazine est partenaire de l’événement
 
La situation de l’agriculture est parfois inquiétante mais les réponses aux enjeux sont sereines et optimistes. Pendant quatre jours, près de 50 intervenants ont fait part de leurs recherches et retours d’expériences pour que convergent enfin les techniques agroécologiques vers un socle agronomique cohérent, partagé et open-source. Au cœur de toutes les pratiques : la régénération des sols et le retour des cycles de fertilité comme moteur de production et source de biodiversité. Un modèle applicable à toutes les agricultures (bio, biodynamique, conventionnelle…) et à toutes les tailles de fermes, permettant de stocker en masse du carbone.
L’Agriculture du vivant regroupe un ensemble de techniques agricoles connues sous le nom d’agroécologie, agroforesterie, semis direct sous couverts, agriculture de conservation ou régénérative, permaculture ou encore maraîchage sur sol vivant. En copiant les principes fondamentaux de la nature, l’agriculture du vivant utilise le génie végétal pour restaurer le cycle de la fertilité. Elle permet d’obtenir de meilleurs rendements tout en améliorant la qualité nutritive de ses produits. Retrouver ce cycle de la fertilité naturelle est l’élément fondamental et préalable pour émarrer toute démarche de progrès environnemental, pour toutes les agricultures. L’association structure, valorise et pérennise les filières agroécologiques pour favoriser l’émergence d’un nouveau modèle agricole et alimentaire et participe à acculturer le grand public sur ces thématiques.
 
Seule l’agriculture sur sols vivants peut garantir à tous de vivre durablement mieux. Le mouvement Pour une Agriculture du Vivant vise à recréer une symbiose dans les territoires autour de trois horizons : des sols vivants, des produits vivants et des humains vivants.

 

Le Palmarès

1/ Innovation Distribution
Remis à Système U pour leur engagement dans la création de filière de produits agroécologiques et l’accompagnement des démarches de progrès auprès des agriculteurs. Système U est membre fondateur du mouvement Pour une Agriculture du Vivant.
 
2/ Innovation Viticulture
Remis aux Vignerons Indépendants pour leur travail en faveur du développement des pratiques agroécologiques pour accompagner les transitions vers les standards HVE, Sols Vivants et bio.
Les Vignerons Indépendants organisent actuellement un tour de France de formation aux pratiques agroécologiques et à la vitiforesterie. Plus de 200 vignerons seront formés en 10 mois.
 
3/ Innovation Technique
Remis à Géochanvre, pour leur paillage biodégradable à base de chanvre utilisable pour toutes les cultures. Idéal pour remplacer les bâches occultantes en plastique.
 
4 / Innovation Phytothérapie
Remis à Axioma pour leur engagement depuis 40 ans dans des biosolutions (AB) pour la santé des sols, des plantes et des troupeaux.
 
5/ Innovation Arboriculture
Remis à Pom’Evasion, groupement de producteurs situés dans le Maine et Loire, pionniers en matière d’agroécologie. Ils concentrent un certain nombre de techniques : sols vivants, couverts végétaux, lutte biologique intégrée, forte biodiversité dans les vergers.
 
6/ Innovation Elevage
Remis à La Vache Heureuse et son représentant Anton Sidler, éleveur dans l’Orne. Ce mouvement développe un modèle visant à rendre les fermes autonomes en protéines. Cela implique une production de nourriture pour le bétail directement sur la ferme et la baisse des coûts de production et d’alimentation.
 
7/ Innovation Céréales
Remis à Christian Abadie, agriculteur dans le Gers en polyculture élevage. Il fait partie des pionniers en matière d’agriculture de conservation des sols et d’utilisation de plantes géantes pour structurer et enrichir les sols.
 
8/ Innovation Maraîchage
Remis à l’Association Maraîchage Sol Vivant Normandie Ile de France (MSV). C’est la branche normande d’une association de Paysans-chercheurs créée en 2012 dans le but d’échanger et de progresser collectivement en matière de maraîchage sans travail du sol.
MSV Normandie, est actuellement labellisé GIEE & inscrite dans des démarches Ecophyto avec l’Agence Française de la Biodiversité.
 
9/ Trophée pour la recherche fondamentale
Remis à Gérald Pollack, universitaire américain (University of Washington) et rédacteur en chef de la revue WATERS. Il est chercheur sur la question de l’eau et a découvert le “4ème état de l’eau”.
 
10/ Trophée d’honneur
Remis à Lydia & Claude Bourguignon pour l’ensemble de leur carrière et leur combat pour faire reconnaître le sujet “sol” comme un enjeux majeur en matière d’agriculture écologique.
 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

 

 
 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

biodiversité
Un autre article

Biodiversité : craintes et espoirs avant la prochaine COP15 en Chine

transition écologique
Un autre article

Plastiques et océans : la confrontation ravageuse

Sécurité alimentaire et agrostratégies - Dernières infos