De l’impression 3D à la 4D : en route vers des néo-objets « vivants/biomorphes »

impression3D

Autodesk, leader mondial des logiciels de conception 3D (autoCad, le plus connu) mise sur l’impression 4D qui consiste à ajouter une source d’énergie. Il peut s’agir d’eau, de chaleur ou de lumière, par exemple. L’énergie va agir comme un stimulateur sur le matériau pour le configurer autrement.

L’idée est d’utiliser l’auto-assemblage, un processus qui se produit tout le temps dans la nature et dans les cellules de notre corps : notre ADN s’auto-assemble aussi de cette manière.

Le but est d’arriver à programmer des objets pour qu’ils s’auto-assemblent selon la forme et les propriétés de leur matériau. Pour le moment, les seules applications possibles ne fonctionnent que dans un environnement extrême de faible gravité : sous l’eau ou dans l’espace.

Mais Autodesk est persuadé que demain vous pourrez acheter un objet en pièces détachées (habitat, Ikea, Leroy Merlin ..) et fini la galère du montage et le casse tête de la notice. Votre meuble s’auto-assemblera seul et vous éviterez sans doute une dispute si vous êtes en couple et bien des énervements ! (Source : ArchDaily.com)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Pioneer révolutionne la navigation via les smartphones !

objets connectés
Prochain article

Internet des Objets, Cahier de l’Innovation

Derniers articles de Technologies de pointe