Regardez le monde
avec les yeux ouverts

Inscrit ou abonné ?
CONNEXION

UP', média libre
grâce à ses lecteurs
Je soutiens

rejoignez gratuitement le cercle des lecteurs de UP’

Viellissement

Premiers essais humains d’un médicament antivieillissement

Commencez
Peut – on espérer vraiment ralentir le processus de vieillissement ? Le composé nicotinamide mononucléotide (NMN) a démontré de prometteuses vertus à augmenter la durée de vie des souris, et est sur ​​le point, pour la première fois, d’être mis à l’épreuve dans des essais cliniques humains.
 
Le mois prochain, dix volontaires en bonne santé recevront des injections de NMN pour évaluer si ce composé peut ralentir le vieillissement sans effets secondaires nocifs. Si les résultats sont positifs, ce médicament conçu par des chercheurs de l’Université de Washington à St. Louis et l’Université de Keio au Japon recevra un feu vert pour son usage public. Ce sera alors le premier véritable produit antivieillissement sur le marché.
 
Le NMN est une molécule organique ou nucléotide trouvée dans une variété de sources alimentaires, y compris le lait. De précédent études ont montré qu’il contribuée à ralentir le processus de vieillissement, et il le fait en activant des sirtuines dans le corps, une classe de protéines dont les fonctions sont de réduire le vieillissement.
Les recherches menées par Shinichiro Imai , de l’ Université de Washington ont révélé que le NMN active le gène responsable des sirtuines . Dans une expérience, les souris nourries avec un régime régulier de NMN ont connu des améliorations sensibles dans les troubles métaboliques liés à l’ âge ainsi que dans l’acuité visuelle. Dans d’autres expériences, le NMN a amélioré leurs profils d’intolérance aux lipides et au glucose. Pour les souris, ce composé agit comme un élixir de jouvence. En sera-t-il de même pour les humains ?
 
Certains en doutent, même s’ils admettent que nous partageons 95 à 98 % de notre génome avec ces petites bestioles de laboratoire. L’équipe japonaise à la clé de cette recherche espère prouver les qualités de son composé. C’est mème pour elle un enjeu de santé publique quand on sait que le Japon vieillit sévèrement et que 40 % de sa population devrait avoir plus de 65 ans en 2055.
 
Source : Gizmodo
Photo d’entête : Ermolaev Alexander

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire

Génomique
Article précédent

670 Millions d’euros pour une médecine personnalisée passant par la génomique

ondes électromagnétiques
Prochain article

Les ondes auraient un impact sur les fonctions cognitives des enfants

Derniers articles de Santé -Médecine

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS. ET AGIR.
logo-UP-menu150

Déjà inscrit ? Je me connecte

Afin de contribuer à l’effort d’information sur la crise actuelle du coronavirus, UP’ propose à ses lecteurs un accès gratuit aux derniers articles publiés relatifs à cette thématique.

→ Inscrivez-vous gratuitement pour poursuivre votre lecture.

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS ET AGIR

Vous avez bénéficié de 3 articles gratuits pour découvrir UP’.

Profitez d'un accès illimité à nos contenus !

A partir de 1.70 € par semaine seulement.
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
WhatsApp
Email
Print