Regardez le monde
avec les yeux ouverts

Inscrit ou abonné ?
CONNEXION

UP', média libre
grâce à ses lecteurs
Je rejoins

rejoignez gratuitement le cercle des lecteurs de UP’

biodiversité

Lancement du projet collaboratif « 65 Millions d’Observateurs »

Commencez

Le projet collaboratif « 65 Millions d’Observateurs » porté par le Muséum national d’Histoire naturelle sera officiellement lancé le 27 mars ! Les programmes de sciences participatives portés par le Muséum national d’Histoire naturelle depuis plus de 20 ans évoluent à travers le projet « 65 Millions d’Observateurs ». Ce projet collaboratif s’inscrit dans un effort de développement de la culture scientifique et reçoit à ce titre le soutien du Programme « Investissements d’Avenir » pour la période 2015-2018.

Le vendredi 27 mars prochain, en présence de la Ministre de l’Écologie Ségolène Royal, les partenaires du projet se réunissent au Grand Amphithéâtre du Muséum pour lancer cet ambitieux projet, qui sera effectif dès 2016.

Un réseau de citoyens engagés avec les scientifiques

Depuis plus de 20 ans, le Muséum national d’Histoire naturelle porte des programmes de « sciences participatives », poursuivant l’objectif de faire participer les citoyens à la recherche académique dans le domaine des sciences naturelles. Un défi important et un pari gagné, grâce notamment au programme Vigie-Nature qui comprend de nombreux observatoires liés à l’étude des insectes, des oiseaux, des plantes sauvages urbaines, des chauves-souris… Plus de 10 000 personnes sont ainsi devenues acteurs dans l’étude scientifique de notre biodiversité. Les écoles aussi peuvent s’impliquer grâce à une adaptation spécialement pensée pour le milieu scolaire.

65 millions d’observateurs : plus de 100 partenaires pour 4 dispositifs nationaux

Plus de 100 structures agissant dans le domaine de l’environnement (associations, collectivités, entreprises, muséums en région…) sont attendues le 27 mars afin de lancer les premières étapes de la construction de « 65 Millions d’Observateurs » pour les quatre dispositifs nationaux de sciences participatives :
Deux dispositifs déjà existent :
• Vigie-Nature, réunissant actuellement une quinzaine d’observatoires dédiés à l’étude du devenir de la biodiversité ;
• Vigie-Nature École, visant à faire découvrir la démarche scientifique aux élèves, à travers des protocoles scientifiques conçus pour illustrer les programmes scolaires ;

Pourquoi ne pas profiter d’une lecture illimitée de UP’ ? Abonnez-vous à partir de 1.90 € par semaine.

Et deux nouveaux dispositifs :
• Vigie-Mer, visant à permettre la structuration en réseau des différentes initiatives de sciences participatives déjà existantes en milieu marin ;
• Vigie-Ciel, consistant à former un réseau de volontaires pour partir à la recherche de météorites dont le point d’impact sera repéré à partir de caméras.

Au-delà du temps libre et du temps scolaire, l’ambition de « 65 Millions d’Observateurs » est aussi d’étendre cette offre au temps professionnel, en proposant ces démarches participatives aux secteurs d’activités en relation avec la nature (agriculture, gestion d’espaces, foresterie, bâtiment, petite pêche, tourisme, etc.).

Photo : Sortie scolaire, Biolit – Observatoire du littoral © Planète Mer

Les sciences participatives 2.0

Le projet collaboratif « 65 Millions d’Observateurs » déploiera trois catégories d’outils informatiques qui permettront de structurer et pérenniser ces dispositifs :
• des outils pour faciliter la participation des citoyens aux programmes de sciences participatives (portail global dédié à la participation, nouveaux sites de saisie des données, y compris sur terminaux mobiles…) ;
• des outils pour étendre la participation des citoyens à toutes les étapes de la démarche scientifique (encyclopédie interactive, analyse de données collaborative…) ;
• des outils pour faciliter l’animation des programmes proposés, à disposition des partenaires chargés de l’animation (kits de création de portails locaux…).

Le projet dans son ensemble et ces nouveaux outils seront opérationnels pour tous les citoyens en 2016. En attendant, les observateurs peuvent toujours participer aux programmes Vigie-Nature et Vigie-Nature Ecole et ainsi continuer à contribuer à l’amélioration de nos connaissances sur la biodiversité.

(Source : CP Museum national d’Histoire naturelle – 19 Mars 2015)

Illustration principale : Observatoire Spipoll © M.N.H.N – M. Evanno 

Nous avons un message pour vous…

En octobre dernier nous avons pris l’engagement que UP’ Magazine accordera au dérèglement climatique, à l’extinction des espèces sauvages, à la pollution, à la qualité de notre alimentation et à la transition écologique l’attention et l’importance urgentes que ces défis exigent. Cet engagement s’est traduit par le partenariat de UP’ Magazine avec Covering Climate Now, une collaboration mondiale de 250 médias sélectionnés pour renforcer la couverture journalistique des enjeux climatiques.

Nous promettons de vous tenir informés des mesures que nous prenons pour nous responsabiliser à ce moment décisif de notre vie. La désinformation sur le climat étant monnaie courante, et jamais plus dangereuse qu’aujourd’hui, il est essentiel que UP’ Magazine publie des rapports précis et relaye des informations faisant autorité – et nous ne resterons pas silencieux.

Notre indépendance éditoriale signifie que nous sommes libres d’enquêter et de contester l’inaction de ceux qui sont au pouvoir. Nous informerons nos lecteurs des menaces qui pèsent sur l’environnement en nous fondant sur des faits scientifiques et non sur des intérêts commerciaux ou politiques. Et nous avons apporté plusieurs modifications importantes à notre expression éditoriale pour que le langage que nous utilisons reflète fidèlement, mais sans catastrophisme, l’urgence environnementale.

UP’ Magazine estime que les problèmes auxquels nous sommes confrontés dans le cadre de la crise climatique sont systémiques et qu’un changement sociétal fondamental est nécessaire. Nous continuerons à rendre compte des efforts des individus et des communautés du monde entier qui prennent courageusement position pour les générations futures et la préservation de la vie humaine sur terre. Nous voulons que leurs histoires inspirent l’espoir.

Nous espérons que vous envisagerez de nous soutenir aujourd’hui. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à offrir un journalisme de qualité, ouvert et indépendant. Chaque abonnement des lecteurs, quelle que soit sa taille, est précieux. Soutenez UP’ Magazine à partir d’1.90 € par semaine seulement – et cela ne prend qu’une minute. Merci de votre soutien.

Je m’abonne →

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
biodiversité
Article précédent

L'ensemble des ruminants européens a disparu il y a 24,5 millions d'années à la suite d'un important changement climatique

biodiversité
Prochain article

Les abeilles médecins détecteurs de maladies

Derniers articles de Biodiversité

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS. ET AGIR.
logo-UP-menu150

Déjà inscrit ? Je me connecte

Inscrivez-vous et lisez trois articles gratuitement. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Inscrivez-vous gratuitement pour poursuivre votre lecture.

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS ET AGIR

Vous avez bénéficié de 3 articles gratuits pour découvrir UP’.

Profitez d'un accès illimité à nos contenus !

A partir de 1.70 € par semaine seulement.
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
WhatsApp
Email
Print