Regardez le monde
avec les yeux ouverts

Inscrit ou abonné ?
CONNEXION

UP', média libre
grâce à ses lecteurs
Je rejoins

rejoignez gratuitement le cercle des lecteurs de UP’

Arbres Chine
//

La Chine mobilise 60 000 soldats contre la pollution. Mission : planter des arbres

Commencez
La Chine a un problème de pollution atmosphérique. Gravissime. Le peuple Chinois étouffe sous la pollution et les maladies graves se comptent par millions. Une véritable hécatombe contre laquelle le gouvernement veut employer les grands moyens. Parmi ceux-ci, le recours à l’armée pour planter des arbres afin d’améliorer la qualité de l’air.
 
La Chine compte actuellement environ 208 millions d’hectares de forêts. Entre 2012 et 2017, 68 milliards d’euros ont été dépensés pour planter des arbres. Un chiffre encore insuffisant, car le pays a décidé d’accélérer le rythme et de planter 6.6 millions d’hectares de forêts supplémentaires pendant la seule année 2018.Un effort qui devrait porter la couverture forestière de la Chine de 21 à 23 %.
 
 
Pour réussir ce plan pharaonique, la Chine mobilise son armée. 60 000 hommes issus de régiments de l’Armée populaire de libération et pour une moindre part, de bataillons de la police armée du pays. Selon Asia Times, ces soldats ont été retirés de leurs postes à la frontière nord pour le projet. The Independent rapporte que Zhang Jianlong, chef de l’Administration des forêts de la Chine, a déclaré que la couverture forestière totale du pays pourrait atteindre 26 pour cent en moins de deux décennies.
La plupart des troupes sont envoyées dans la province très polluée de Hebei, près de Pékin – l’un des principaux responsables du problème de smog dans le pays. La province s’est engagée, de son côté, à porter sa couverture forestière à 35 % d’ici 2020.
 
Il est rassurant de voir la Chine prendre ses problèmes de pollution atmosphérique si au sérieux. Mais il est peu probable que ces plantations massives d’arbres puissent résoudre à elles seules le problème. La couverture forestière de la Chine est de 21 pour cent, ce qui n’est pas dérisoire, mais insuffisant face à la quantité importante de smog qui pollue l’atmosphère. Pour rappel, la couverture forestière moyenne d’un pays comme la France est de 31 %.
 
Bien que quelques pourcents de forêt supplémentaire ne peut manquer d’améliorer la qualité de l’air contribuera cela ne suffira pas pour résoudre le problème. Pas tout seul de toute façon. Et c’est là que les autres initiatives portées par la Chine prennent de la valeur. En 2017, la Chine a ainsi décidé de fermer 40 pour cent de ses usines et a annoncé son intention d’interdire les voitures à moteur diesel. Depuis la COP 21, le pays est devenu un acteur majeur dans le développement des énergies renouvelables. Il en va de la santé des chinois, gravement compromise par la pollution atmosphérique.
 
 

Nous avons un message pour vous…

En octobre dernier nous avons pris l’engagement que UP’ Magazine accordera au dérèglement climatique, à l’extinction des espèces sauvages, à la pollution, à la qualité de notre alimentation et à la transition écologique l’attention et l’importance urgentes que ces défis exigent. Cet engagement s’est traduit par le partenariat de UP’ Magazine avec Covering Climate Now, une collaboration mondiale de 250 médias sélectionnés pour renforcer la couverture journalistique des enjeux climatiques.

Nous promettons de vous tenir informés des mesures que nous prenons pour nous responsabiliser à ce moment décisif de notre vie. La désinformation sur le climat étant monnaie courante, et jamais plus dangereuse qu’aujourd’hui, il est essentiel que UP’ Magazine publie des rapports précis et relaye des informations faisant autorité – et nous ne resterons pas silencieux.

Notre indépendance éditoriale signifie que nous sommes libres d’enquêter et de contester l’inaction de ceux qui sont au pouvoir. Nous informerons nos lecteurs des menaces qui pèsent sur l’environnement en nous fondant sur des faits scientifiques et non sur des intérêts commerciaux ou politiques. Et nous avons apporté plusieurs modifications importantes à notre expression éditoriale pour que le langage que nous utilisons reflète fidèlement, mais sans catastrophisme, l’urgence environnementale.

UP’ Magazine estime que les problèmes auxquels nous sommes confrontés dans le cadre de la crise climatique sont systémiques et qu’un changement sociétal fondamental est nécessaire. Nous continuerons à rendre compte des efforts des individus et des communautés du monde entier qui prennent courageusement position pour les générations futures et la préservation de la vie humaine sur terre. Nous voulons que leurs histoires inspirent l’espoir.

Nous espérons que vous envisagerez de nous soutenir aujourd’hui. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à offrir un journalisme de qualité, ouvert et indépendant. Chaque abonnement des lecteurs, quelle que soit sa taille, est précieux. Soutenez UP’ Magazine à partir d’1.90 € par semaine seulement – et cela ne prend qu’une minute. Merci de votre soutien.

Je m’abonne →

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
permafrost
Article précédent

Une bombe à retardement de mercure est cachée dans le permafrost de l’hémisphère Nord.

Svalbard
Prochain article

Le grenier de la planète pour un monde post-apocalyptique

Derniers articles de Pollutions

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS. ET AGIR.
logo-UP-menu150

Déjà inscrit ? Je me connecte

Inscrivez-vous et lisez trois articles gratuitement. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Inscrivez-vous gratuitement pour poursuivre votre lecture.

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS ET AGIR

Vous avez bénéficié de 3 articles gratuits pour découvrir UP’.

Profitez d'un accès illimité à nos contenus !

A partir de 1.70 € par semaine seulement.
Partagez
Tweetez
Partagez
WhatsApp
Email
Print