Zéro Gâchis : contre le gaspillage alimentaire

Commencez

Comment redonner du pouvoir d’achat aux consommateurs en luttant contre le gaspillage alimentaire ? Paul-Adrien et Christophe Menez viennent de créer Zéro Gâchis, plateforme web et application mobile qui permet aux consommateurs de lister gratuitement les produits proches de leur date de péremption, dans les magasins proches d’eux. Ils peuvent ainsi choisir où et quand aller faire leurs courses.

L’objectif de Zéro Gâchis est aussi de fournir un outil aux super et hypermarchés pour réduire le gaspillage alimentaire et permettre aux consommateurs de trouver facilement les réductions sur les produits à consommer rapidement. Les distributeurs remontent sur la plateforme les produits invendus arrivant à la date de péremption et les clients peuvent accéder à des bons de réduction (de 30 à 70 %) concernant les produits invendus dans les magasins proches de chez eux.

En 2011 en France, 750 000 produits frais ont été invendus, dont seulement 10% ont été redistribués. Pour les hypermarchés, le manque à gagner lié à ces invendus est conséquent, sans parler des répercussions en termes de développement durable.

1/3 de la production mondiale de bouffe part donc à la poubelle, un chiffre tiré d’un rapport de la FAO qui décrit qu’on gaspille autant au Nord qu’au Sud mais pas pour les mêmes raisons. Au Sud, on perd la récolte dés les champs  à cause de problèmes de stockage. Au Nord, on gaspille parce que nos frigos sont trop pleins (les nôtres mais aussi ceux des grandes surfaces). Ici on jettera une production de pommes pas assez rondes, on détruira au supermarché les produits dont les dates limites sont dépassées, on gaspillera à la sortie de nos frigos parce qu’on a oublié de manger l’un des trois pots qu’on a achetés pour le prix d’un (on n’en avait pas besoin mais c’était pas cher !), on perdra les restes parce qu’on ne sait pas les cuisiner, on gâchera aussi parce qu’on a mal géré nos stocks de nourriture (la liste de courses, ça sauve). Bref, on jette tellement que la commission européenne compte dédier l’année 2013 à la lutte contre le gâchis alimentaire.

Zéro Gâchis (english version) – Netexplo award… par netxplorateur

Pourquoi ne pas profiter d’une lecture illimitée de UP’ ? Abonnez-vous à partir de 1.90 € par semaine.

Chaque Français jette de 20 à 30 kilos de nourriture chaque année dont 7 kilos d’aliments encore sous emballage », a expliqué à l’AFP le ministre délégué à l’agroalimentaire, Guillaume Garot, en marge du Sial, plus grand salon alimentaire du monde, en octobre dernier à Villepinte, près de Paris.
Un thème qui parle à une majorité de Français puisque 54 % d’entre eux considèrent que la lutte contre le gaspillage est un acte important à faire au quotidien et 57 % en parlent déjà avec leur entourage, selon un sondage TNS Sofres. « C’est un enjeu de pouvoir d’achat puisque la perte due au gaspillage est estimée à 500 euros par an par foyer », selon le ministre. Il s’agit de plus « de s’engager concrètement contre les dérives de la société de surconsommation ». (Source : Le Monde.fr 2012)

Une start-up aux ambitions internationales

Ils sont quatre jeunes très motivés : deux frères, Paul-Adrien et Christophe Ménez , un ami d’enfance Pierre et enfin,  Nicolas, fraîchement sorti d’une école parisienne. Ils ont su convaincre la grande distribution qui n’avait pas toujours envie de voir la réalité en face.
Trois enseignes ont suivi en quelques mois, le Leclerc historique de Landerneau, Système U et Intermarché. Tous les matins grâce au logiciel sur-mesure et sécurisé fourni par les jeunes entrepreneurs, ils réactualisent les promos de -30 % à -70 %. Le consommateur les retrouve sur le site Zéro-Gâchis et en route pour le supermarché. Aucune vente ne se fait via internet. Ils sont environ 300 en moyenne à se connecter chaque jour. Et ce n’est qu’un début.

Le bilan pour la grande distribution est plus que positif : chez Leclerc, le nombre d’invendus jetés est déjà divisé par deux. A la clé aussi moins de rotation de camions pour charger ces produits.
Zéro gâchis n’hésite pas à sensibiliser aussi le consommateur. Il y a de belles surprises: les yaourts que l’on peut consommer plus tard que la date indiquée, une boite de céréales un peu cabossée mais dont le contenu est intact ou encore une tomate piquée mais aussi savoureuse.

Certains s’y retrouvent pour des raisons économiques mais tous les profils sont séduits. Paul-Adrien aime à dire que le « zéros gâcheur » c’est surtout « un homme ou une femme qui a envie d’agir. » (Source : BFM TV – Planète / 14 fév 2013)

Depuis janvier 2012, les quatre étudiants-entrepreneurs français, dont trois étudiants en ESC grande école (Master), sont installés dans l’Incubateur Produit en Bretagne de l’ESC Bretagne Brest. Paul-Adrien Menez, représentant de Zéro Gâchis, a été désigné le 1er mars 2012 lauréat de la finale régionale Ouest du programme SFR Jeunes Talents Entrepreneuriat Social, en partenariat avec Ouest-France et la Région Bretagne. Zéro Gâchis vient d’être couronné par NetExplo parmi les dix meilleures innovations de l’année.

www.zero-gachis.com

aller-plus-loin

 

Documentaire de Capital sur le gaspillage alimentaire / fév 2013  

Pour lutter contre la désinformation et privilégier les analyses qui décryptent l’actualité, rejoignez le cercle des lecteurs abonnés de UP’

 

Nous avons un message pour vous…

En octobre dernier nous avons pris l’engagement que UP’ Magazine accordera au dérèglement climatique, à l’extinction des espèces sauvages, à la pollution, à la qualité de notre alimentation et à la transition écologique l’attention et l’importance urgentes que ces défis exigent. Cet engagement s’est traduit par le partenariat de UP’ Magazine avec Covering Climate Now, une collaboration mondiale de 250 médias sélectionnés pour renforcer la couverture journalistique des enjeux climatiques.

Nous promettons de vous tenir informés des mesures que nous prenons pour nous responsabiliser à ce moment décisif de notre vie. La désinformation sur le climat étant monnaie courante, et jamais plus dangereuse qu’aujourd’hui, il est essentiel que UP’ Magazine publie des rapports précis et relaye des informations faisant autorité – et nous ne resterons pas silencieux.

Notre indépendance éditoriale signifie que nous sommes libres d’enquêter et de contester l’inaction de ceux qui sont au pouvoir. Nous informerons nos lecteurs des menaces qui pèsent sur l’environnement en nous fondant sur des faits scientifiques et non sur des intérêts commerciaux ou politiques. Et nous avons apporté plusieurs modifications importantes à notre expression éditoriale pour que le langage que nous utilisons reflète fidèlement, mais sans catastrophisme, l’urgence environnementale.

UP’ Magazine estime que les problèmes auxquels nous sommes confrontés dans le cadre de la crise climatique sont systémiques et qu’un changement sociétal fondamental est nécessaire. Nous continuerons à rendre compte des efforts des individus et des communautés du monde entier qui prennent courageusement position pour les générations futures et la préservation de la vie humaine sur terre. Nous voulons que leurs histoires inspirent l’espoir.

Nous espérons que vous envisagerez de nous soutenir aujourd’hui. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à offrir un journalisme de qualité, ouvert et indépendant. Chaque abonnement des lecteurs, quelle que soit sa taille, est précieux. Soutenez UP’ Magazine à partir d’1.90 € par semaine seulement – et cela ne prend qu’une minute. Merci de votre soutien.

Je m’abonne →

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
chefbychef2
Article précédent

Chef by Chef, le réseau social des chefs ouvert aux gourmets

Prochain article

Réinventer l'"abondance", selon Terra Nova

Derniers articles de Sécurité alimentaire et agrostratégies

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS. ET AGIR.
logo-UP-menu150

Déjà inscrit ? Je me connecte

Afin de contribuer à l’effort d’information sur la crise actuelle du coronavirus, UP’ propose à ses lecteurs un accès gratuit aux derniers articles publiés relatifs à cette thématique.

→ Inscrivez-vous gratuitement pour poursuivre votre lecture.

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS ET AGIR

Vous avez bénéficié de 3 articles gratuits pour découvrir UP’.

Profitez d'un accès illimité à nos contenus !

A partir de 1.70 € par semaine seulement.
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
WhatsApp
Email
Print