Déjà inscrit ou abonné ?
Je me connecte

rejoignez gratuitement le cercle des lecteurs de UP’

Le nouveau Master MODIM de Telecom ParisTech : modélisation des imaginaires, Innovation et Création

A la rentrée 2013-2014, Telecom ParisTech, à l’initiative de son dirigeant Pierre Musso,  lance son tout nouveau Master, Master MODIM, dans le cadre de la Chaire Imaginaires, en partenariat avec l’Université de Rennes 2 et le Strate College : un programme particulièrement innovant pour former les ingénieurs de demain aux nouveaux métiers de l’innovation.

Un Master « mixte » à l’intersection des Industries créatives et des Industries culturelles 

Le Master MODIM : Modélisations des Imaginaires, Innovation et Création se positionne à l’intersection des Industries Créatives et des Industries Culturelles, industries déjà établies travaillant sur l’imaginaire, et des nouvelles industries utilisant les techniques numériques qui matérialisent et multiplient les imaginaires. Il ouvre ainsi à des nouveaux métiers émergents, qualifiés ici « d’ingénieurs-architectes de l’imaginaire » des nouveaux métiers de l’innovation , en proposant un cursus de Master mixte (professionnel et recherche).

Un Master au coeur des enjeux de l’innovation industrielle et créative

Dans ce nouvel environnement industriel d’innovation intensive en cours d’émergence et valorisant les dimensions à la fois analytiques et créatrices des acteurs de l’innovation, le Master MODIM se positionne à l’intersection des sciences de l’ingénieur, de la création et de la conception (design), de la sémiologie et des sciences humaines et sociales.

Pourquoi ne pas profiter d’une lecture illimitée de UP’ ? Abonnez-vous à partir de 1.90 € par semaine.

Le défi de cette formation est d’articuler ces trois filières de façon transdisciplinaire pour des candidats à des métiers industriels requérant créativité et capacité à saisir la dynamique de l’innovation. Au cours de cette formation, l’étudiant devra acquérir :

Une compréhension des structures et des langages de l’imaginaire : compétence aujourd’hui nécessaire dans tous les secteurs innovants de l’industrie – cela suppose une bonne appropriation des théories concernant l’imaginaire, qu’il s’agisse d’anthropologie, de sémiologie ou de tout autre domaine ayant contribué à constituer l’imaginaire en savoir. Il faut en outre que les étudiants conçoivent la vocation théorique et pratique de ces connaissances : repérer les modalités du recours à l’imaginaire dans l’innovation et être capable d’en user de façon créative.

– Une capacité à mettre en œuvre une transdisciplinarité, mieux que pluridisciplinarité : il s’agit de mobiliser la sémantique de l’imaginaire comme espace de convergence des compétences en ingénierie et en sciences humaines et sociales. Les étudiants formés dans un de ces domaines devront demeurer ouverts à la synergie entre ces disciplines suivant les exigences de l’innovation, quel que soit le champ concerné.

– Une disposition à scuuter et à anticiper les tendances nouvelles dans le monde industriel : il faut apprendre à travailler en amont des processus disciplinaires de création et d’innovation, qu’il s’agisse de sciences, de management, de langages, d’art ou de design.

– Une vision compréhensive du contexte socioculturel et économique : indispensable puisque l’innovation naît de la culture et des technosciences puis est nourrie par l’industrie qui contribue à sa diffusion dans la société. Comprendre, accompagner, voire anticiper l’innovation exige une compréhension des mouvements et changements sociaux et des canaux par lesquels ils se propagent. L’originalité du Master est de croiser l’enseignement des techniques et des humanités.

Le Master s’appuie sur deux Écoles et une Université :

– Télécom ParisTech, pour les sciences de l’ingénieur croisées avec les SHS (Département Sciences Economiques et Sociales),

– L’Université Rennes 2 à dominante SHS et arts en relation avec les TIC,

– Le Strate Collège, École d’art et de design liée au monde industriel.

modim

Pour lutter contre la désinformation et privilégier les analyses qui décryptent l’actualité, rejoignez le cercle des lecteurs abonnés de UP’

Au cours de l’année, les étudiants participent à un projet scientifique en partenariat avec « Le laboratoire » à Paris et l’Université d’Harvard 

Le projet scientifique est réalisé par les étudiants scindés en groupes de cinq à six élèves relevant des trois formations constitutives du Master, ingénierie, SHS et design. Chaque groupe travaille à un projet innovant sur un thème déterminé en début d’année selon le modèle du Prix ArtScience développé à Harvard et lancé au Laboratoire de Paris en octobre 2010 avec la participation de Télécom ParisTech via la chaire MODIM. L’objectif est d’apprendre aux étudiants à travailler en équipe pluridisciplinaire, à développer leurs capacités de recherche et de créativité à travers une réalisation innovante.

Des partenaires européens et internationaux 

Par le biais de la Chaire « Modélisations des Imaginaires, Innovation et Création », le Master MODIM sera amené à développer un certain nombre de partenariats spécifiques avec des institutions au niveau européen et international :

• Harvard University (USA)
• Imagineering Academy de l’Université de Breda (Pays Bas)
• International Consortium for Teaching and Learning Centers – ICTLC, e-University : ictlc.org
• MIT Media Lab (USA)
• Parsons The New School for Design (USA)
• University of South Florida – USF Polytechnic (USA)
• Radboud University de Nimègue, Faculty of Arts (Pays Bas)
• Zurich University of the Arts

La Chaire MODIM

La Chaire d’Enseignement et de recherche « Modélisations des imaginaires, Innovation et Création» établit un partenariat à long terme entre académiques et industriels (2010-2015) dédié à la recherche et à l’expérimentation sur les modélisations des imaginaires, des représentations et de la narration. Elle se positionne en amont des processus d’innovation, au moment où se confrontent les intuitions, les concepts et les rêves des ingénieurs, des décideurs et des divers acteurs de l’innovation.

La Chaire relève le défi de travailler « l’imaginaire comme une matière première », et de décrypter les archétypes, voire la « grammaire » des imaginaires à l’oeuvre dans les processus d’innovation. Elle s’attache à modéliser et à formaliser les imaginaires définis comme des combinaisons dynamiques de récits (conversations et fictions) et d’univers (formes et mondes virtuels, immersifs et interactifs).

Elle entend ainsi trouver de nouvelles voies dans un contexte international d’innovation intensive et de technologisation généralisée de la société que l’on peut décrire comme celui de l’émergence d’un « double monde ».

La chaire a été officiellement inaugurée le 6 octobre 2010 Pour en savoir plus : http://imaginaires.telecom-paristech.fr

Pour plus d’informations 

{jacomment on}

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Article précédent

Le numérique est-il porteur d’une révolution pédagogique ?

Prochain article

Lancement de l’appel à projets « services et contenus numériques innovants pour les apprentissages fondamentaux à l’Ecole » dans le secteur de l’e-Education

Derniers articles de Education et savoirs

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS. ET AGIR.
logo-UP-menu150

Déjà inscrit ? Je me connecte

Afin de contribuer à l’effort d’information sur la crise actuelle du coronavirus, UP’ propose à ses lecteurs un accès gratuit aux derniers articles publiés relatifs à cette thématique.

→ Inscrivez-vous gratuitement pour poursuivre votre lecture.

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS ET AGIR

Vous avez bénéficié de 3 articles gratuits pour découvrir UP’.

Profitez d'un accès illimité à nos contenus !

A partir de 1.70 € par semaine seulement.
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
WhatsApp
Email
Print