The city in common: From commons to municipalism

La cité en communs : Des biens communs au municipalisme, par César Rendueles et Joan Subirats, C&F éditions, novembre 2019. Traduit de l’espagnol par Alain Ambrosi – 140 Pages

Le vocabulaire pour décrire ce que nous avons en partage est abondant : communs, biens communs, le bien commun d’un côté ; espace public, service public, domaine public de l’autre. Comment concevoir et gérer ce qui est partagé, ce qui s’adresse à tous, et demande l’intervention de chacun ? Le concept de « communs » et tous ses dérivés possibles sont des mots qui résonnent de plus en plus dans le monde des idées politiques, économiques et culturelles … Pourquoi ? Qu’est-ce qui rend si intéressant ce mot aux interprétations multiples ? Que nous apporte le « commun » à un moment aussi complexe que celui d’aujourd’hui ? Qu’est-ce qui nous séduit dans la revendication du « commun » ? 

Les auteurs cherchent à répondre à ces questions dans un langage simple mais soutenu. Dans un échange intellectuel vivant et animé, les chercheurs et activistes espagnols Joan Subirats et César Rendueles considèrent le rôle de l’activité commune, le commoning, pour mobiliser les populations dans les municipalités, les écoles ou les coopératives. L’expérience du réseau international des « villes sans peur » » et le « municipalisme » » irriguent cet ouvrage et ouvrent des perspectives au moment où, en France, de nombreux acteurs veulent construire des « villes en commun(s) ».

Joan Subirats, spécialiste des questions urbaines et de la gestion publique à l’Université Autonome de Barcelone, est engagé auprès d’Ada Colau à la mairie de Barcelone avec Barcelona en comú. « Dans la plupart des programmes municipaux en communs, quatre points étaient mis en évidence : récupérer les institutions au service du peuple ; répondre à l’urgence sociale et l’augmentation des inégalités ; impliquer plus directement des citoyens dans les décisions publiques ; renforcer le sens éthique et la morale publique. »

César Rendueles est professeur de sociologie à l’Université Complutense de Madrid, spécialisé en philosophie politique et gestion culturelle. « Un des grands défis politiques est de résister à la marchandisation en trouvant une place pour le paradigme du commun dans un paysage institutionnel démocratique et égalitaire plus large. Il est beaucoup plus facile d’inoculer l’individualisme dans une société que de créer une solidarité et de la coopération. C’est est la principale leçon que nous enseigne le dilemme des communs"

Why not enjoy unlimited reading of UP'? Subscribe from €1.90 per week.

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
September 11th
Previous article

The imaginary of September 11th, from the ashes a new world emerges

Next article

Where's the happiness

Latest articles in Our book selection

Masquer le monde

Masquer le monde, de Julie Hermesse, Frédéric Laugrand, Pierre-Joseph Laurent, Jacinthe Mazzocchetti,

Pandémie

Pandémie – Traquer les épidémies, du choléra aux coronavirus, de Sonia Shah

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT.
logo-UP-menu150

Already registered? I'm connecting

In order to contribute to the information effort on the current coronavirus crisis, UP' proposes to its readers a free entry to the latest published articles related to this theme.

→ Register for free to continue reading.

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT

You have received 3 free articles to discover UP'.

Enjoy unlimited access to our content!

From $1.99 per week only.
0 Shares
Share
Tweet
Share
WhatsApp
Email
Print