Regardez le monde
avec les yeux ouverts

Inscrit ou abonné ?
CONNEXION

UP', média libre
grâce à ses lecteurs
Je soutiens

rejoignez gratuitement le cercle des lecteurs de UP’

Face à l’effondrement – Militer à l’ombre des catastrophes

Face à l’effondrement – Militer à l’ombre des catastrophes de Luc Semal – Edition Puf – L’écologie en questions, février 2019 – 361 Pages

Un vent de collapsologie souffle aujourd’hui sur les mobilisations écologistes, l’écologie politique et notamment sur sa jeunesse. Parce que nous n’avons pas su nous adapter, l’effondrement à moyen terme de nos sociétés s’est transformé en quasi-certitude.

La perspective catastrophiste est loin d’être anodine. Elle fait partie intégrante des théories et des mobilisations écologistes depuis un demi-siècle. Et loin de déboucher nécessairement sur une rhétorique sacrificielle, elle peut constituer un aiguillon démocratique pour aider un collectif à réagencer ses théories, ses pratiques et ses projets politiques dans un sens plus compatible avec la réalité du contexte écologique et matériel qui s’annonce.

Elle pourrait enfin permettre aux démocraties modernes de se réinventer par la formulation d’un projet qui, sans renoncer aux idéaux de liberté et d’égalité, prendrait en revanche ses distances avec son imaginaire trop continuiste, dans une forme – à ce jour inexistante – de démocratie post-pétrole et post-croissance.

Pour beaucoup « l’effondrement est en cours ». Sans doute ce terme d’effondrement, plus qu’un autre, mérite que l’on s’y attarde : n’est-il que l’effet d’une surenchère dans l’alarme grandiloquente ? Ou traduit-il au contraire quelque chose de profond, une angoisse quasi existentielle face à la perspective bien concrète des désastres écologiques et humains qui s’amorcent, à une échelle historiquement inédite, sous les effets cumulés du réchauffement global, de la raréfaction des ressources, de la sixième extinction de masse, de l’acidification des océans, ou encore de la prolifération du nucléaire civil et militaire ?

L’intention de cet ouvrage est d’envisager cette seconde hypothèse à travers une analyse du catastrophisme écologique, entendu comme un phénomène idéologique consubstantiel à la pensée écologique et à l’écologie politique depuis les années 1960, et intégrant l’effondrement de la civilisation industrielle globale comme conséquence possible, probable ou certaine de la catastrophe écologique globale amorcée par tout ou partie de l’humanité.

Pourquoi ne pas profiter d’une lecture illimitée de UP’ ? Abonnez-vous à partir de 1.90 € par semaine.

Luc Semal est maître de conférences en Science politique au Muséum national d’histoire naturelle et chercheur au Centre d’écologie et des sciences de la conservation (Cesco-UMR 7204), équipe Socio-écosystèmes.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Article précédent

Rendre le monde indisponible

Prochain article

Face à l'effondrement, si j'étais maire ?

Derniers articles de Livres Environnement-Climat

Colère !

Colère ! Contre les responsables de l’effondrement écologique, d’Eric La Blanche –

Face aux arbres

Face aux arbres – Apprendre à les observer pour les comprendre de

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS. ET AGIR.
logo-UP-menu150

Déjà inscrit ? Je me connecte

Afin de contribuer à l’effort d’information sur la crise actuelle du coronavirus, UP’ propose à ses lecteurs un accès gratuit aux derniers articles publiés relatifs à cette thématique.

→ Inscrivez-vous gratuitement pour poursuivre votre lecture.

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS ET AGIR

Vous avez bénéficié de 3 articles gratuits pour découvrir UP’.

Profitez d'un accès illimité à nos contenus !

A partir de 1.70 € par semaine seulement.
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
WhatsApp
Email
Print