Regardez le monde
avec les yeux ouverts

Inscrit ou abonné ?
CONNEXION

UP', média libre
grâce à ses lecteurs
Je soutiens

rejoignez gratuitement le cercle des lecteurs de UP’

Le livre est-il écologique ?

Le livre est-il écologique ? Matières, artisans, fictions – Par l’Association pour l’écologie du livre – Editions Wildproject, mars 2020

Comment imaginer les livres de l’après-pétrole ? Editeurs, libraires, auteurs et forestiers ouvrent la voie à une véritable écologie du livre. Bien plus qu’un ebook, le livre peut être un support écologiquement vertueux.
Mais depuis vingt ans, l’objet livre et ses usages se sont industrialisés et mondialisés – concentration du monde de l’édition, délocalisation des impressions, essor du numérique… Cet objet manufacturé séculaire se retrouve aujourd’hui pris en tenaille entre des logiques artisanales et industrielles. 

« Une vitesse nouvelle a gagné les mondes du livre. Une vitesse qui est celle de la machine et qui fait perdre sa valeur au temps long de la création et de la lecture. Une vitesse qui donne le sentiment aux artisans du livre d’être de plus en plus enfermé.e.s dans des logiques de flux.« 

« Chaque année [en France], un livre sur quatre reste invendu ; et 15 % sont pilonnés. Dans le même temps, une délocalisation généralisée de l’impression a conduit à la fermeture de 35 % des imprimeries françaises depuis 2007, entraînant la suppression de 42 % des emplois dans le secteur. »

« Le prix unique du livre (loi Lang de 1981) permet certes de défendre l’édition de création en conservant un tissu de librairies indépendantes. Mais le livre est progressivement devenu une marchandise dont les volumes structurent des flux qui rapportent beaucoup d’argent à quelques-uns seulement – un phénomène accentué par l’arrivée de géants comme Amazon. »

« Le livre peut construire des ponts entre les gens, les idées, les pays et les époques. Il est passeur de savoirs et d’imaginaires, de beauté et d’émancipation. Mais il reste un objet fragile. Œuvre collective, sa pertinence dépend d’un écosystème vertueux. »

Face aux exigences nouvelles des lecteurs, des questions inédites émergent. Sur quels piliers voulons-nous construire la chaîne du livre de demain ?

 

L’écologie est la science des relations et des conditions d’existence.
Ernst Haeckel, 1866

Entretiens, écofictions et manifestes : des libraires, des éditeurs, des auteurs et des forestiers invitent à imaginer le livre de l’après-pétrole. Un ouvrage généreux qui veut ouvrir nos imaginaires vers une économie qui cesse de détruire la vie sur Terre :

Nous, acteurs et actrices de terrain des divers mondes du livre, nous interrogeons sur la pérennité, la solidité et la pertinence de l’évolution des chaînes du livre et de nos métiers. En fondant l’Association pour l’écologie du livre, nous avons décidé de réfléchir ensemble, de façon transversale et interprofessionnelle, à ce que pourraient être les livres post-pétrole.
L’association pose une question simple : qu’est-ce que cela voudrait dire de fabriquer, publier et diffuser les livres de façon écologique ? À quoi pourrait ressembler dans vingt ou trente ans le livre de l’après-pétrole ?
Avant que les institutions publiques et les « gros joueurs » n’ajoutent une pastille verte ou un autocollant « bio » sur des livres, nous souhaitons proposer une autre démarche, une manière à la fois alternative et complexe de penser les liens entre l’écologie et le livre.

Cet ouvrage est fait pour partager les actions et réflexions que la cinquantaine d’acteurs et actrices de l’Association pour l’écologie du livre mènent depuis plus d’un an. Ensemble, nous nous sommes appuyé.e.s sur les pensées de l’écologie pour éclairer autrement les problématiques actuelles de la filière. À l’intérieur de ces espaces-temps, nous avons cherché à ouvrir des imaginaires et à poser les bases d’une transformation éco-responsable de la façon dont on produit les œuvres.
Ce recueil rend compte de ce début de travail collectif. À travers quelques entretiens, écofictions et manifestes, il cherche à répondre à une série de problématiques (économiques, sociales et culturelles) au sein des mondes du livre, qui nous semblent toutes être entremêlées à des enjeux écologiques. Son ambition est de contribuer à inaugurer une réflexion collective fertile au sein de la filière.

Cet ouvrage a été réalisée par l’Association pour l’écologie du livre. Les droits de cet ouvrage sont intégralement reversés à l’Association qui œuvre de façon interprofessionnelle sur les questions d’éco-responsabilité et de bibliodiversité.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Article précédent

Face à l'effondrement, si j'étais maire ?

Prochain article

Manuel d'action politique - A l'usage de celles et ceux qui veulent agir, de Michael Walzer

Derniers articles de Livres Environnement-Climat

Face aux arbres

Face aux arbres – Apprendre à les observer pour les comprendre de

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS. ET AGIR.
logo-UP-menu150

Déjà inscrit ? Je me connecte

Afin de contribuer à l’effort d’information sur la crise actuelle du coronavirus, UP’ propose à ses lecteurs un accès gratuit aux derniers articles publiés relatifs à cette thématique.

→ Inscrivez-vous gratuitement pour poursuivre votre lecture.

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS ET AGIR

Vous avez bénéficié de 3 articles gratuits pour découvrir UP’.

Profitez d'un accès illimité à nos contenus !

A partir de 1.70 € par semaine seulement.
4 Partages
Partagez4
Tweetez
Partagez
WhatsApp
Email
Print