Regardez le monde
avec les yeux ouverts

Inscrit ou abonné ?
CONNEXION

UP', média libre
grâce à ses lecteurs
Je rejoins

rejoignez gratuitement le cercle des lecteurs de UP’

gaspillage alimentaire

Fresh me up : la lutte anti-gaspi nouvelle génération est en marche !

Commencez
Fresh Me Up, c’est l’histoire de deux amis qui ont décidé de fonder un véritable réseau de quartier pour lutter contre le gaspillage alimentaire. Comment ? En créant une plateforme 2.0 de mise en relation entre les distributeurs de denrées alimentaires et ceux qui les transforment, restaurateurs ou associations. Fresh Me Up a été pensé comme un cercle vertueux : des produits de qualité, moins chers, pour moins de pertes et un faible impact sur l’environnement.
Vectrice de lien social, la plateforme permet non seulement de lutter contre le gaspillage, son idée fondatrice, mais elle crée aussi une interaction entre des professionnels qui se croisaient jusque-là dans la rue sans jamais se rencontrer.
 
Aujourd’hui, le gaspillage alimentaire c’est 2 317 057 tonnes de nourritures jetées par an, l’équivalent du tiers de la nourriture mondiale. S’il revient à chacun de faire un geste pour réduire ses déchets, les professionnels de l’alimentaire sont les premiers concernés puisqu’ils génèrent 58% du gaspillage alimentaire, notamment avec les invendus du commerce. 
 
C’est pourquoi Thibault Merendon et Benoit Jaugey ont pensé Fresh Me Up comme un cercle vertueux : des produits de qualité, moins chers, pour moins de pertes et un faible impact sur l’environnement. Vecteur de lien social, Fresh Me Up permet non seulement de lutter contre le gaspillage, son idée fondatrice, mais il crée aussi une interaction entre des professionnels qui se croisaient jusque-là dans la rue sans jamais se rencontrer.

Deux jeunes entrepreneurs s’attaquent au gaspillage alimentaire et bousculent les habitudes de consommation

Diplômé de l’Institut Paul Bocuse, Thibault a rejoint les équipes de Yannick Alléno et Alain Ducasse comme chef de projet pour travailler sur la création de nouveaux concepts de restaurants. Amoureux des bons produits, il fonde Mozza&co en 2012 ; le succès est immédiat.
Après avoir suivi une formation de développeur, Benoit devient quant à lui chef de projet chez Equinoa en gérant la maintenance de sites internet. En 2014, il s’ouvre au monde entrepreneurial en intégrant ZenSoon (devenu Wahanda) comme directeur technique.
Deux profils complémentaires qui partagent des valeurs similaires : amis depuis plusieurs années, Thibault et Benoit avaient déjà dans l’esprit de s’associer autour de concepts révolutionnaires. Il a fallu attendre le printemps 2015 pour que l’idée de Fresh Me Up éclose. Puis c’est à partir de l’automne 2015 que leurs visions et valeurs se sont rejointes et ont entraîné la naissance de ce projet phare.

La solution anti-gâchis pour les commerçants, les restaurateurs et les associations : chacun y trouve son compte !

Le principe de Fresh Me Up est simple : permettre aux commerçants de générer un profit ou de faire des dons, aux restaurateurs d’acheter moins cher des produits de qualité et aux associations de récolter de la nourriture gratuitement et de la redistribuer. Fruits, légumes, poissons, viandes, fromages, pains… et fleurs ! Des denrées périssables d’une grande diversité qui sauront répondre aux envies des restaurateurs à la recherche de leur plat du jour.
Economiquement vertueuse, la plateforme Fresh Me Up l’est aussi pour les collectivités. Elle permet en effet de réduire les tournées de ramassage des déchets et ainsi de faire des économies à la collectivité. En bref, tout le monde y gagne !

Un service de proximité en toute simplicité

Pour faciliter la mise en relation, les commerçants indiquent le type de produit qu’ils vendent, les restaurants définissent leur profil (bistrot, restaurant, vente à emporter), et tous précisent leur rayon d’action. Le commerçant saisit les produits qu’il a en surstock en indiquant un maximum d’informations et une photo du produit. Une fois la notification envoyée, le bénéficiaire pourra indiquer ce qui l’intéresse et débuter une conversation avec le commerçant. Ensuite, les modalités de règlement et de livraison incombent aux acteurs de terrain.
 
Si l’aventure Fresh Me Up a débuté en décembre 2015 dans les 13e et 14e arrondissements de Paris, le réseau est en train de s’étendre au 16e arrondissement, mais aussi, par capillarité, aux 5e, 6e et 7e. Et si Fresh Me Up a déjà conquis un grand nombre de restaurateurs et associations, il pourrait également devenir un réflexe quotidien pour les cantines, hôpitaux ou tout pôle de restauration collective. La révolution du bien manger sans gâcher est en marche !
 

 
 

Nous avons un message pour vous…

En octobre dernier nous avons pris l’engagement que UP’ Magazine accordera au dérèglement climatique, à l’extinction des espèces sauvages, à la pollution, à la qualité de notre alimentation et à la transition écologique l’attention et l’importance urgentes que ces défis exigent. Cet engagement s’est traduit par le partenariat de UP’ Magazine avec Covering Climate Now, une collaboration mondiale de 250 médias sélectionnés pour renforcer la couverture journalistique des enjeux climatiques.

Nous promettons de vous tenir informés des mesures que nous prenons pour nous responsabiliser à ce moment décisif de notre vie. La désinformation sur le climat étant monnaie courante, et jamais plus dangereuse qu’aujourd’hui, il est essentiel que UP’ Magazine publie des rapports précis et relaye des informations faisant autorité – et nous ne resterons pas silencieux.

Notre indépendance éditoriale signifie que nous sommes libres d’enquêter et de contester l’inaction de ceux qui sont au pouvoir. Nous informerons nos lecteurs des menaces qui pèsent sur l’environnement en nous fondant sur des faits scientifiques et non sur des intérêts commerciaux ou politiques. Et nous avons apporté plusieurs modifications importantes à notre expression éditoriale pour que le langage que nous utilisons reflète fidèlement, mais sans catastrophisme, l’urgence environnementale.

UP’ Magazine estime que les problèmes auxquels nous sommes confrontés dans le cadre de la crise climatique sont systémiques et qu’un changement sociétal fondamental est nécessaire. Nous continuerons à rendre compte des efforts des individus et des communautés du monde entier qui prennent courageusement position pour les générations futures et la préservation de la vie humaine sur terre. Nous voulons que leurs histoires inspirent l’espoir.

Nous espérons que vous envisagerez de nous soutenir aujourd’hui. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à offrir un journalisme de qualité, ouvert et indépendant. Chaque abonnement des lecteurs, quelle que soit sa taille, est précieux. Soutenez UP’ Magazine à partir d’1.90 € par semaine seulement – et cela ne prend qu’une minute. Merci de votre soutien.

Je m’abonne →

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Monsanto-Bayer
Article précédent

L'appel des grands chefs français contre l’invasion de l’agrochimie dans nos assiettes

MOnsanto
Prochain article

Monsanto achète la licence du CRISPR, le plus puissant outil de manipulations génétiques

Derniers articles de Sécurité alimentaire et agrostratégies

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS. ET AGIR.
logo-UP-menu150

Déjà inscrit ? Je me connecte

Inscrivez-vous et lisez trois articles gratuitement. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Inscrivez-vous gratuitement pour poursuivre votre lecture.

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS ET AGIR

Vous avez bénéficié de 3 articles gratuits pour découvrir UP’.

Profitez d'un accès illimité à nos contenus !

A partir de 1.70 € par semaine seulement.
Partagez
Tweetez
Partagez
WhatsApp
Email