Regardez le monde
avec les yeux ouverts

Inscrit ou abonné ?
CONNEXION

UP', média libre
grâce à ses lecteurs
Je soutiens

rejoignez gratuitement le cercle des lecteurs de UP’

Végétalisation urbaine à Milan par Stefano Boeri

Commencez

En route vers les villes vertes, saines …

Milan est une des villes les plus polluée de toute l’Europe. D’après une étude publiée en fin 2009 par le Centre d’Etudes de l’université Bocconi, une seule journée passée dans la capitale industrielle italienne reviendrait à consommer 15 cigarettes ! (source : lepetitjournal.com)
Pas de surprise donc, qu’à l’instar de l’Australie (projet du « One Central Park » à Sydney de Jean Nouvel et Patrick Blanc), les agences d’urbanisme s’intéressent au concept de tour végétale.

En vue de l’exposition internationale de 2015, l’architecte Stefano Boeri a en effet imaginé un projet immobilier constitué de deux tours de grande hauteur (80 et 112 mètres, soit 27 étages) entièrement végétalisées, afin de recréer une espèce de « forêt verticale ».

boeri3

Le Bosco Verticale offrirait une surface habitable de 50 000 m2 par tour, répartis en appartements dont les terrasses disposées en quinconce pourraient incorporer pas moins de 900 arbres, 5000 arbustes et 11000 plantes diverses, soit l’équivalent d’un hectare de forêt.

boeri4

Pourquoi ne pas profiter d’une lecture illimitée de UP’ ? Abonnez-vous à partir de 1.90 € par semaine.

Ces nouveaux jardins suspendus de Babylone, recréés dans le quartier Garibaldi-Repubblica de Milan, contribueront à une meilleure régulation climatique en absorbant le CO2 et en produisant de l’humidité, et constitueront également une protection contre les multiples poussières industrieuses du nord de l’Italie.

Des éoliennes implantées en toiture, ainsi que des capteurs solaires, permettront de couvrir une partie des dépenses énergétiques réalisées par les habitants, tandis que l’eau de pluie sera récoltée et filtrée pour irriguer les végétaux.

boeri5

Le projet, en cours de construction, a été estimé à 65 M€. Pour se porter acquéreur de l’un de ces appartements dans les arbres, il faudra débourser entre 665 000 et 2 M€.

Maryline Passini, Blog Proâme – 2013

Crédits Images : Agence Stefano Boeri ©

{jacomment on}

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Article précédent

Quand le smartphone façonne l'architecture

suezenvironnement
Prochain article

Simplifier les solutions technologiques pour la ville grâce à un partenariat Suez Environnement et SFR Business Team

Derniers articles de Archives Urbanisme-Architecture

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS. ET AGIR.
logo-UP-menu150

Déjà inscrit ? Je me connecte

Afin de contribuer à l’effort d’information sur la crise actuelle du coronavirus, UP’ propose à ses lecteurs un accès gratuit aux derniers articles publiés relatifs à cette thématique.

→ Inscrivez-vous gratuitement pour poursuivre votre lecture.

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS ET AGIR

Vous avez bénéficié de 3 articles gratuits pour découvrir UP’.

Profitez d'un accès illimité à nos contenus !

A partir de 1.70 € par semaine seulement.
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
WhatsApp
Email
Print