/

Cuir de laboratoire: la biotechnologie française au service de la mode et du luxe

Start

Dans le domaine de la mode, aujourd’hui, le choix de matières premières vertueuses est crucial dans une démarche d’écoconception, sachant que cela représente environ 70% de l’empreinte environnementale des produits que nous portons au quotidien. Une nouvelle startup, Faircraft, produit un matériau biologique qui constitue une excellente base pour la production de cuir de laboratoire de haute qualité.

Si l’Asie est le premier exportateur mondial de peaux et de cuir, avec 49 % du marché, l’Europe, de par sa tradition d’élevage, se positionne au second rang, avec 35 % en valeur. L’ensemble de la filière cuir, en France, compte 8 000 entreprises pour 80 000 emplois et représente 15 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Les exportations concernent environ 75 % des peaux françaises et 40 % des produits finis. Parmi les derniers pays d’Europe avec l’Italie et l’Espagne à fabriquer de la maroquinerie, la France, elle, a opté pour les produits hauts de gamme.  
Et dans sa quête de durabilité et d’éthique, la mode fait de plus en plus appel à du cuir cultivé en laboratoire. Une nouvelle alternative qui pourrait bien changer la donne. 

Cuir de laboratoire : la biotechnologie française au service de la mode et du luxe

Offrant à l’industrie de la mode et du luxe une alternative qualitative et responsable au cuir animal, la startup en biotechnologies française Faircraft s’est appuyée dès ses débuts sur des créateurs de mode internationaux et de grandes Maisons de luxe pour élaborer un matériau répondant à leurs exigences à la fois esthétiques et techniques.

Cultivée en laboratoire, cette matière révolutionnaire reproduit à la fois la structure et la composition du cuir animal. Elle permet de retrouver la « main » du cuir traditionnel, tout en limitant drastiquement l’impact environnemental et social de ses transformations. Ce « cuir » est un produit transformé d’une peau animale au moyen d’un tannage ou d’une imprégnation conservant la structure naturelle des fibres de la peau et ayant conservé tout ou partie de sa fleur.

Les matières premières représentent 70 à 80% de l’empreinte environnementale des produits que nous portons au quotidien. Dans un contexte où les ONGs, clients, salariés et médias exhortent les acteurs de la mode à s’engager dans une démarche vertueuse, l’industrie créative recherche activement à minimiser son impact environnemental au travers de solutions de sourcing adaptées.
Les consommateurs, de plus en plus informés à la fois sur les questions de pollution causée par certaines tanneries et sensibilisés à la cause animale, participent à cette nécessité d’évoluer sur des alternatives plus éthiques.

Why not enjoy unlimited reading of UP'? Subscribe from €1.90 per week.

Ce matériau aux multiples promesses ouvre de nouvelles possibilités aux créatifs :

  • Réduction de 90 % des émissions de CO2 et d’utilisation des produits chimiques de tannage
  • Toucher remarquable et aspect identique au cuir animal traditionnel
  • Personnalisation de l’épaisseur, de la texture, des motifs et des couleurs
  • Méthodes de tannage artisanales associées à l’utilisation de techniques propres et innovantes.

L’innovation est cruciale pour relever les défis de développement durable d’aujourd’hui, et l’entreprise Faircraft apporte sans aucun doute une solution impactante et responsable à l’industrie de la mode et du luxe.

Un matériau révolutionnaire

L’entreprise a été créée en mars 2021 par Haïkel Balti et César Valencia-Gallardo, experts en génie industriel et en biotechnologie. Et selon ces co-fondateurs, l’avenir des matières premières passe par le biomimétisme.

Le cuir, matière noble et intemporelle, est aussi l’une de celles qui a le plus fort impact environnemental et social, loin devant le coton ou le polyester. Or la science nous permet aujourd’hui de reproduire les propriétés et le ressenti des matières issues du vivant sans avoir à dépendre de l’élevage animal ou puiser dans des quantités déraisonnables de ressources naturelles.

Le cuir Faircraft (un matériau dit in vitro) a pris le meilleur de l’ingénierie tissulaire, de la science des matériaux et des processus de culture cellulaire pour développer un cuir de haute qualité, basé sur des processus uniques et brevetés. Du cuir sans avoir besoin de tuer un animal. Voilà qui devrait plaire aux adeptes du vegan. Le principe est de cultiver des cellules bovines, prélevées par biopsie sur des animaux vivants, sur des feuilles de collagène. On obtient alors du cuir plus vrai que nature, qui peut être ensuite tanné et taillé pour fabriquer vêtements et accessoires.

Le cuir de laboratoire est donc un produit transformé d’un modèle de peau animale produit en laboratoire à partir de cellules animales, au moyen d’un tannage conservant la structure naturelle des fibres du modèle de peau.
Cette matière révolutionnaire reproduit fidèlement la structure et la composition du cuir animal. Ses caractéristiques sensorielles sont exceptionnelles et ses innombrables possibilités de personnalisation répondent aux demandes exigeantes des créatifs.

Mais Faircraft va plus loin dans sa mission : ils allient biotechnologie et respect des savoir-faire travaillant en étroite collaboration avec les tanneurs traditionnels sur de nouvelles méthodes responsables et innovantes.

L’industrie du luxe en pleine mutation

Les acteurs de la mode et du luxe subissent aujourd’hui une pression croissante de la part de leurs parties prenantes (ONG, consommateurs, médias et salariés) les exhortant à plus d’engagement. Le choix de matières premières vertueuses est crucial dans une démarche d’écoconception.
Aussi, côté consommateurs, le bien-être animal est devenu une préoccupation croissante. La crise sanitaire ayant donné une nouvelle ampleur aux remises en question sociales et environnementales.

Pourtant la consommation de cuir ne cesse d’augmenter (le marché mondial de la maroquinerie de luxe devrait dépasser les 60 milliards de dollars d’ici 2025), alors que la production de viande bovine stagne en Europe.
Pour de nombreuses entreprises du Luxe, les produits en cuir représentent plus de 50 % de leur chiffre d’affaires. Il est devenu de plus en plus difficile d’accéder à des matières premières de qualité et la production s’est déplacée hors du continent.

Nombres d’alternatives au cuir animal sont proposées mais malheureusement celles-ci utilisent le plus souvent dans leur composition des matières d’origine pétrochimiques et la qualité des matériaux n’est ni suffisante ni à la hauteur des attentes du marché du Luxe.
Faircraft a parfaitement intégré ces enjeux et ouvre la voie.

To fight against disinformation and to favour analyses that decipher the news, join the circle of UP' subscribers.

Un projet co-conçu par des experts

Ils sont deux experts en génie industriel et en biotechnologie.

Haïkel BALTI, le CEO, a été formé au Georgia Institute of Technology et à l’école des Arts & Métiers ParisTech. Haïkel a développé une expertise unique en ingénierie des procédés, en science des matériaux et en management.
Pendant six années, il co-invente, industrialise et supervise le développement de produits électroniques grand public impliquant de nombreuses technologies de rupture telles que les biocapteurs (Withings, Nokia) et l’intelligence artificielle (Invoxia).
En Mars 2021, il décide de co-fonder Faircraft. Aux prémices de l’entreprise, il attire l’attention de grands noms de la mode et du luxe, les impliquant dans le développement d’une matière fabuleusement qualitative et efficace sur le plan environnemental.

Pui il y a César VALENCIA-GALLARD, CTO. Titulaire d’un Doctorat en Sciences, il passe dix ans dans la recherche académique. Cesar est un chercheur accompli, auteur de plusieurs publications et brevets dans une variété de domaines, de la biologie cellulaire à l’astronomie.
Il a travaillé au sein d’institutions scientifiques françaises parmi les plus prestigieuses telles que le Collège de France, l’ESPCI et le Centre National de Recherche Scientifique. Muni d’une combinaison exceptionnelle de compétences en  biochimie, biologie cellulaire et physique des biomatériaux, son expérience est au cœur des développements technologiques liés au cuir de culture produit par Faircraft.

La force de Faircraft et de ses deux co-fondateurs réside notamment dans le fait qu’ils se soient entouré d’une équipe experte et performante, mais aussi dans leur vision d’entreprise. Ils ont décidé de concevoir et développer leur projet en collaboration avec des acteurs majeurs et indispensables du marché du cuir et de la mode.

L’expertise scientifique est ce qui scelle les deux fondateurs de l’entreprise. Haïkel Balti, spécialiste de la science des matériaux, du transfert de technologies de rupture et du passage à l’échelle et, César Valencia-Gallardo expert en biotechnologies, spécialisé dans la culture cellulaire et les biomatériaux.
Afin de résoudre les défis liés à la conception de cette matière, ils constituent une équipe de spécialistes en recherche appliquée issue en grande partie de la recherche académique, adossée à une équipe d’ingénieurs et de docteurs issus de l’industrie, notamment pharmaceutique.

Les méthodes de tannage sont ancestrales et très riches de savoir-faire mais, nous savons aujourd’hui que nombre d’entre elles sont néfastes pour l’environnement et pour les employés qui sont exposés à des produits chimiques dangereux. Faircraft a su allier technologie de rupture et intégration des tanneries traditionnelles dans sa réflexion à travers des collaborations visant à intégrer des méthodes de tannage propres et innovantes, dont le tannage végétal (1).

Souhaitant apporter une réponse précise et concrète aux nouveaux besoins de l’industrie de la mode et du Luxe, Haïkel Balti et César Valencia-Gallardo ont mis à contribution des créateurs de mode internationaux et de grandes Maisons de luxe françaises qui ont aidé à la mise au point de leur matière révolutionnaire.

Les consommateurs souhaitent soutenir des marques responsables. Ils sont de plus en plus avertis et exigeants et sont à la recherche de solutions et d’alternatives durables. Faircraft répond à ces demandes pressantes en proposant leur solution adaptée aux nouveaux enjeux d’une mode responsable.

Réduction des impacts :

Faircratf est un projet si prometteur qu’il attire une rapide levée de fonds auprès d’acteurs français et internationaux car l’entreprise se démarque par sa rapidité de développement, fortement inspirée des techniques employées dans l’électronique grand public : il ont rapidement réussi à réunir une équipe de scientifiques et de « makers », parvenus à briser de multiples verrous scientifiques et à automatiser nombre de leurs processus de fabrication.

Et demain ?

L’ambition de Faircraft est de pouvoir proposer leur alternative au cuir animal à différentes industries grâce à une prochaine levée de fonds qui leur permettra à la fois de développer et renforcer leur équipe (ils souhaitent développer et diversifier leur recrutement, notamment avec des profils d’ingénieurs en biotechnologie puis mettre en place une équipe de marketing et de communication), et de passer en phase de production.

Faircraft souhaite construire une image de marque forte et intègre autour de leur matière en instituant des collaborations avec des marques de mode haut-de-gamme, les plus à même à utiliser cette matière innovante. Ils envisagent ensuite d’aborder de nouveaux marchés, tels que l’automobile ou le mobilier et d’aller encore plus loin en élargissant la gamme du matériau grâce à la performance de leur technologie unique.

 (1) Tannage végétal : Cuir tanné à base d’écorces, de fruits, de racines, de feuilles. Utilisé notamment en sellerie, pour les semelles de chaussures

Header photo : Les deux fondateurs de Faircraft – Photo ©Julien Hamel

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
Previous article

Le concept "FreshCity" à la Paris Design Week

Latest articles from In the Secrecy of Labs

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT.
logo-UP-menu150

Already registered? I'm connecting

Inscrivez-vous et lisez three articles for free. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Register for free to continue reading.

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT

You have received 3 free articles to discover UP'.

Enjoy unlimited access to our content!

From $1.99 per week only.
Share4
Tweet
Share
WhatsApp
Email