Vers une architecture bas carbone et du vivant

Start

Après le lancement de son manifesto (1), le mouvement Unisson(s), soutenu par le Nouveau Bauhaus Européen, dévoile son court-métrage documentaire réalisé par Maud Caubet et Annabelle Ledoux. Ce dernier se fait l’écho d’une constellation de démarches architecturales françaises et internationales intégrant le bas carbone comme acte de création, faisant émerger une nouvelle forme architecturale.

Le secteur du bâtiment et de la construction représente plus de 35% de la consommation d’énergie finale mondiale et près de 40% des émissions de CO2 liées à l’énergie. En raison de la croissance démographique et de l’urbanisation croissante, les surfaces bâties continuent de s’étendre à un rythme sans précédent. Au cours des 40 prochaines années, on estime que 230 milliards de mètres carrés seront construits, ajoutant l’équivalent de la superficie de Paris à la planète chaque semaine, ou l’équivalent de la superficie du Japon chaque année.
Bien que la performance des bâtiments se soit améliorée au cours des dernières années, les progrès n’ont pas été suffisants pour compenser la hausse de la demande d’énergie. Si aucun effort important n’est fait pour une plus grande utilisation de solutions sobres en carbone et économes en énergie dans le secteur du bâtiment, la demande finale d’énergie dans le secteur augmentera de 30% et les émissions de CO2 liées aux bâtiments de 10% d’ici 2060. (Source : Ordre des architectes, novembre 2019)

Il est donc urgent de bâtir en prenant soin de la planète. Pour l’architecte belge Lucien Kroll qui nous a quitté en août 2022, « l’architecture n’avait de sens qu’en tant qu’elle faisait du bien aux gens, qu’elle permettait de créer du lien, qu’elle reflétait l’irrégularité du vivant ».  Tout comme l’architecte des bâtiments de France, Vivien Chazelle qui appelait, dans une tribune au « Monde », à s’inspirer des méthodes anciennes de construction, durables et peu énergivores. Et à l’image de la présidente du Conseil national de l’Ordre des architectes, Christine Leconte, qui veut ancrer la profession dans les enjeux actuels : défi écologique et mieux-être.

Ville forestière éco-responsable à Cancun, Mexique, créée par l’architecte italien Stefano Boeri. Le Smart Forest City Cancun est conçu pour accueillir 130 000 résidents dans des logements couverts de plantes, ainsi qu’un centre de recherche scientifique avancée. Le plan prévoit que le site de 557 hectares contiendra plus de 7,5 millions de plantes, capables d’absorber 116 000 tonnes de dioxyde de carbone chaque année.
« Une tendance historique de fond est à l’œuvre dans la société : mettre fin à la dégradation voire la souffrance que nos pratiques modernes font porter à l’environnement. » Mouvement UNISSON(S), Manifeste, extrait.

Aussi, après son lancement officiel au SIBCA et son intervention à Enerjmeeting à Lyon, le mouvement Unisson(s) (2) a débuté sa tournée de conférences et ateliers de design thinking mercredi 16 novembre, avec un premier arrêt à la Maison de l’architecture Île-de-France. L’occasion pour le mouvement de diffuser pour la première fois en France son court-métrage documentaire réalisé par Maud Caubet et Les Grandes Idées, en collaboration avec Olivier Sabatier, Felix Roudier, Victor Dussap et Yotta Production présentant des pistes et exemples d’une création holistique responsable tenant compte des enjeux environnementaux et sociaux actuels et à venir.

Introduit par une mise en contexte, le documentaire présente en premier lieu l’impact du monde bâti sur l’environnement, révélant bien l’importance de la ville dans un futur durable. Alors que l’Europe a réduit ses émissions de 23 % entre 1990 et 2018, la Commission européenne a annoncé vouloir décarboner la totalité de son parc immobilier d’ici 2050 avec son Green New Deal et les directives Fit for 55 tout en luttant contre la précarité énergétique.

Afin d’accompagner les architectes, paysagistes, urbanistes, maîtres d’ouvrages, ingénieurs, industriels et tous les métiers de la conception dans la création de ce monde désirable, des réponses sont apportées par la mise en place de règlementations environnementales des bâtiments neufs et en particulier la RE 2020 qui préconise l’analyse du cycle de vie des bâtiments, l’utilisation de matériaux biosourcés, le réemploi, la réversibilité, le confort, etc.

Le documentaire propose ainsi de poser le regard sur les procédés déjà en place, prenant en compte ces critères, pour dessiner cette ville décarbonée. Choix des matières et des ressources, consommation des énergies, réflexion sur les cycles des bâtis et prise en compte des usages, tant de conditions inscrivant les projets dans une démarche durable qu’Unisson(s) souhaite illustrer à travers le panorama fait dans son court-métrage.

" Ce documentaire retrace un parcours à travers différents lieux en France et en Europe dont les démarches architecturales ont été pensées pour s’inscrire dans ce nouvel esthétisme bas carbone. Avec ces réalisations, il est évident de constater que le chemin a déjà été amorcée. La RE2020 crée une opportunité réglementaire qui nous pousse à aller plus loin, à faire mieux. Profitons de cela pour proposer la suite de ce chemin », déclarent Maud Caubet, architecte fondatrice de l’agence Maud Caubet Architectes et Annabelle Ledoux, fondatrice dirigeante de l’agence Les Grandes Idées, respectivement à la direction artistique et au scénario court-métrage documentaire Unisson(s).

(1) Ce manifeste vise à rassembler la matière grise des architectes et les encourager dans leur engagement en faveur d’une nouvelle architecture et ainsi permettre au secteur de la construction et de l’immobilier de réduire son impact environnemental. Il a ainsi pour ambition de faire émerger une nouvelle architecture en réunissant autour de l’architecte l’ensemble de la filière pour revisiter le rapport à la nature et aux besoins de chacun.
(2) Le mouvement UNISSON(S), porté par A4MT et l’Institut Français pour la Performance du Bâtiment (IFPEB), rassemble autour de l’architecte et de l’architecture, pour fédérer, encourager et promouvoir tous les acteurs des filières s’engageant pour une architecture décarbonée, revisitant le rapport à la nature et aux besoins de chacun. Soutenu par le New Bauhaus Européen, UNISSON(S) impulse un mouvement pour une architecture bas carbone et du vivant.

Header photo : © Boeri Studio, Brand Consultancy et Paolo Sacchi

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
Les grandes villes ne sont pas soutenables écologiquement
Previous article

Les grandes villes ne sont pas soutenables écologiquement

Next article

La seconde jeunesse du Parlement européen

Latest articles from URBANISM - ARCHITECTURE - LANDSCAPES

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT.
logo-UP-menu150

Already registered? I'm connecting

Inscrivez-vous et lisez three articles for free. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Register for free to continue reading.

JOIN

THE CIRCLE OF THOSE WHO WANT TO UNDERSTAND OUR TIME OF TRANSITION, LOOK AT THE WORLD WITH OPEN EYES AND ACT

You have received 3 free articles to discover UP'.

Enjoy unlimited access to our content!

From $1.99 per week only.
Share8
Tweet
Share
WhatsApp
Email