De nouveaux défis pour l’écologie politique

De nouveaux défis pour l’écologie politique d’Alain Coulombel

Editions Utopia, février 2019 – 256 Pages

Jamais les préoccupations écologiques n’ont été aussi présentes dans les esprits, jamais les déclarations des médias, des politiques, des scientifiques et des citoyens dont été aussi nombreuses sur ce sujet. Des mouvements des Gilets Jaunes aux marches pour le climat, des appels rassemblant des millions de signataires aux grèves scolaires pour le climat, jamais la nécessité d’associer justice sociale et justice climatique n’a été autant partagée. Jamais l’urgence » d’agir n’avait été aussi prégnante.
Pourtant et paradoxalement, les acteurs partidaires de l’écologie politique semblent peu audibles, voire marginalisés. Quand l’écologie politique avait su, à la fin des années 60, ouvrir de nouveaux horizons avec la critique de la croissance, l’épuisement à venir de nos ressources énergétiques, les dangers du dérèglement climatique et des pollutions, elle bute aujourd’hui sur de nouveaux défis.
 
Nous avons besoin, besoin de manière vitale, que les gens pensent, c’est-à-dire imaginent, formulent leurs propres questions et leurs propres exigences, déterminent les inconnues de leur propre situation.
Gilles Deleuze »
 
Comment aborder les nouveaux visages de l’hyper capitalisme, épuisant le vivant sous toutes ses formes et déréglant la planète ? Comment se situer par rapport à la technique, aux Civic Tech, au transhumanisme et a l’intelligence artificielle, aux Communs et a l’habitat, à l’éthique animale, à la collapsologie… ?
C’est l’objet de ce livre. De l’homme augmenté à l’homme jetable, de la réforme de l’entreprise à la crise de la démocratie, de la crise de l’habiter à l’éloge de la lenteur ou du silence, cet essai nous invite à repenser l’écologie politique à l’heure de tous les excès et de tous les dérèglements.
 
Nous sommes libres – N’oublions pas que notre devoir, c’est d’être libres. Allons moins vite, nous arriverons à l’heure. La liberté, c’est de ne jamais arriver à l’heure – jamais, jamais ! pour nos exercices de liberté.
Alfred Jarry, Ubu enchaîné »
 
Alain Coulombel est agrégé d’économie et gestion, membre du conseil de surveillance de la Fondation de l’Ecologie Politique. Après avoir été conseiller régional, il est aujourd’hui membre de la direction d’EELV. Il est l’auteur de « L’entreprise et le temps », Edition L’Harmattan, 2011.
 
 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

abeille et humanité
Article précédent

Crise des abeilles, crise d'humanité - Pour une société de bienveillance

gaspillage
Prochain article

Zéro déchet

Derniers articles de Livres Ecologie