Regardez le monde
avec les yeux ouverts

Inscrit ou abonné ?
CONNEXION

UP', média libre
grâce à ses lecteurs
Je rejoins

rejoignez gratuitement le cercle des lecteurs de UP’

nature
/

Reconnaitre le crime d’écocide et les droits de la nature

Commencez
A l’occasion de la COP 21, l’Alliance globale pour les droits de la nature (GARN), End Ecocide on Earth (EEE), NatureRights et Attac France s’associent pour faire reconnaître les droits de la terre dans les normes internationales, comme solution innovante aux enjeux du changement climatique. Le Tribunal des droits de la Terre a eu lieu les 4 et 5 décembre.
 
Quel que soit l’accord trouvé lors de la COP 21, de simples “déclarations d’intentions” ne suffisent pas. Des accords contraignants sont nécessaires afin de faire reconnaître une responsabilité juridique et morale aux principaux émetteurs de gaz à effet-de-serre.
 
S’appuyant sur les approches systémiques développées au fil des ans pour garantir le droit à l’existence des écosystèmes, le devoir de l’humanité de respecter l’intégrité de leurs cycles de vie et la reconnaissance des crimes environnementaux, la GARN et EEE réclament la reconnaissance des droits de la nature tels que définis dans la Déclaration Universelle des Droits de la Terre Mère – et selon les principes proposés pour la reconnaissance du crime international d’Ecocide dans la proposition d’amendement de EEE au statut de la Cour Pénale Internationale.
Ce changement de paradigme, faisant évoluer la philosophie du droit afin de tenir compte du principe d’interdépendance entre l’Homme et la nature permettrait de prévenir et punir les responsables de crimes climatiques et environnementaux, ainsi que changer le statut des ecosystèmes pour assurer leur capacité de régénération et garantir ainsi des conditions de vie viables pour les générations futures.
 
Le 3 décembre, la Conférence “ Vers de nouvelles normes internationales” a réuni un panel d’experts français et internationaux pour présenter et débattre d’initiatives juridiques convergentes et toujours plus nombreuses participant d’un mouvement historique en faveur d’une adaptation des normes internationales face à la destruction des conditions de vie sur Terre. 
Un panel de 20 experts parmi lesquels : Mireille Delmas-Marty (Principe d’anticipation), Roger Cox (Justice climatique), Corinne Lepage (Déclaration Droits de l’Humanité), Valerie Cabanes (Crime international d’Ecocide), Yann Aguila (Charte internationale de l’Environnement), William Bourdon (Traité contraignant sur les multinationales)..
 
Les 4 et 5 décembre, le Tribunal international pour les droits de la terre a appliqué ces nouveaux concepts juridiques, et faiot désormais jurisprudence. Avocats et experts de renommée internationale ont statué sur des cas emblématiques de violations environnementales tels que les crimes climatiques, l’agro-industrie, la fracturation hydraulique, les méga-barrages et déversements pétroliers en Amazonie, en se basant sur la Déclaration Universelle des Droits de la Nature et la proposition d’amendement au statut de la Cour Pénale Internationale pour la reconnaissance du crime d’écocide.
Un panel de plus de 50 experts, parmi lesquels : Vandana Shiva (Navdanya), Pablo Solon (Focus on the Global South), Alberto Acosta (Ancien président de l’Assemblée Constitutionnelle en Equateur), Tom Goldtooth (Indigenous Environmental Network), José Bové (Député Verts Européens), Dominique Bourg (Université de Lausanne), Christophe Bonneuil (Attac), Cormac Cullinan (En-Act), Osprey Orielle Lake (WECAN), Shannon Bibgs (Movement Rights)…
(Source : CP Attac – 3 décembre 2015)
 
 

Nous avons un message pour vous…

En octobre dernier nous avons pris l’engagement que UP’ Magazine accordera au dérèglement climatique, à l’extinction des espèces sauvages, à la pollution, à la qualité de notre alimentation et à la transition écologique l’attention et l’importance urgentes que ces défis exigent. Cet engagement s’est traduit par le partenariat de UP’ Magazine avec Covering Climate Now, une collaboration mondiale de 250 médias sélectionnés pour renforcer la couverture journalistique des enjeux climatiques.

Nous promettons de vous tenir informés des mesures que nous prenons pour nous responsabiliser à ce moment décisif de notre vie. La désinformation sur le climat étant monnaie courante, et jamais plus dangereuse qu’aujourd’hui, il est essentiel que UP’ Magazine publie des rapports précis et relaye des informations faisant autorité – et nous ne resterons pas silencieux.

Notre indépendance éditoriale signifie que nous sommes libres d’enquêter et de contester l’inaction de ceux qui sont au pouvoir. Nous informerons nos lecteurs des menaces qui pèsent sur l’environnement en nous fondant sur des faits scientifiques et non sur des intérêts commerciaux ou politiques. Et nous avons apporté plusieurs modifications importantes à notre expression éditoriale pour que le langage que nous utilisons reflète fidèlement, mais sans catastrophisme, l’urgence environnementale.

UP’ Magazine estime que les problèmes auxquels nous sommes confrontés dans le cadre de la crise climatique sont systémiques et qu’un changement sociétal fondamental est nécessaire. Nous continuerons à rendre compte des efforts des individus et des communautés du monde entier qui prennent courageusement position pour les générations futures et la préservation de la vie humaine sur terre. Nous voulons que leurs histoires inspirent l’espoir.

Nous espérons que vous envisagerez de nous soutenir aujourd’hui. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à offrir un journalisme de qualité, ouvert et indépendant. Chaque abonnement des lecteurs, quelle que soit sa taille, est précieux. Soutenez UP’ Magazine à partir d’1.90 € par semaine seulement – et cela ne prend qu’une minute. Merci de votre soutien.

Je m’abonne →

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
agriculture
Article précédent

Agriculture et bioéconomie: des sols vivants pour protéger le climat

bioéthanol
Prochain article

Des déchets de betteraves, de raisin et de céréales dans votre moteur !

Derniers articles de Biodiversité

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS. ET AGIR.
logo-UP-menu150

Déjà inscrit ? Je me connecte

Inscrivez-vous et lisez trois articles gratuitement. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Inscrivez-vous gratuitement pour poursuivre votre lecture.

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS ET AGIR

Vous avez bénéficié de 3 articles gratuits pour découvrir UP’.

Profitez d'un accès illimité à nos contenus !

A partir de 1.70 € par semaine seulement.
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
WhatsApp
Email
Print