Regardez le monde
avec les yeux ouverts

Inscrit ou abonné ?
CONNEXION

UP', média libre
grâce à ses lecteurs
Je rejoins

rejoignez gratuitement le cercle des lecteurs de UP’

Catastrophe climatique

Le coût des catastrophes climatiques explose

Commencez
Les pertes économiques directes dues aux catastrophes climatiques enregistrées au cours des vingt dernières années ont été 2,5 fois plus élevées que durant la période 1978-1997, a indiqué l’ONU dans un rapport.
 
Dans ce rapport, le Bureau des Nations unies pour la réduction des risques de catastrophes (UNISDR), explique que le changement climatique « augmente la fréquence et la gravité des phénomènes météorologiques extrêmes » et donc les pertes économiques dues à ces catastrophes, entravant le développement des pays, en particulier ceux à faibles revenus.
 
Selon les experts, les pertes économiques dues aux catastrophes ont bondi ces dernières années, avec 2.908 milliards de dollars de dégâts enregistrés entre 1998 et 2017, dont 2.245 milliards de dollars, soit 77% du chiffre total, dues à des catastrophes liées au climat.
Ces chiffres sont à comparer avec les pertes économiques pour la période 1978-1997 qui étaient de 1.313 milliards, dont 895 milliards de dollars (68%) représentaient des catastrophes liées au climat.
 
Ce rapport s’appuie sur une base de données établie par le Centre de recherche sur l’épidémiologie des catastrophes de l’Université catholique de Louvain, en Belgique.
 
En termes de nombre d’événements, les catastrophes liées au climat ont représenté 91% des quelque 7.200 principaux événements enregistrés au cours des 20 dernières années. Les inondations et les tempêtes sont les deux catastrophes les plus fréquemment survenues.
 
Les pertes économiques les plus importantes ont été subies par les États-Unis pour une valeur totale de 944,8 milliards de dollars, suivis de très loin par la Chine (492,2 milliards), le Japon (376,3 milliards). Viennent ensuite, encore plus loin l’Inde (79,5 milliards) et Puerto Rico (71,7 milliards).
Les tempêtes, les inondations et les séismes placent trois pays européens dans le Top 10 des pertes économiques : avec 57,9 milliards de pertes pour l’Allemagne, 56,6 milliards pour l’Italie et 48,3 milliards pour la France. La Thaïlande avec 52,4 milliards et le Mexique avec 46,5 milliards viennent compléter ce Top 10.
 
Au cours des 20 dernières années, 1,3 million de personnes ont perdu la vie et 4,4 milliards de personnes ont été blessées, sont devenues sans abri, ont été déplacées ou ont nécessité une aide d’urgence en raison des catastrophes, selon l’ONU.
 
 
Source : AFP

Nous avons un message pour vous…

En octobre dernier nous avons pris l’engagement que UP’ Magazine accordera au dérèglement climatique, à l’extinction des espèces sauvages, à la pollution, à la qualité de notre alimentation et à la transition écologique l’attention et l’importance urgentes que ces défis exigent. Cet engagement s’est traduit par le partenariat de UP’ Magazine avec Covering Climate Now, une collaboration mondiale de 250 médias sélectionnés pour renforcer la couverture journalistique des enjeux climatiques.

Nous promettons de vous tenir informés des mesures que nous prenons pour nous responsabiliser à ce moment décisif de notre vie. La désinformation sur le climat étant monnaie courante, et jamais plus dangereuse qu’aujourd’hui, il est essentiel que UP’ Magazine publie des rapports précis et relaye des informations faisant autorité – et nous ne resterons pas silencieux.

Notre indépendance éditoriale signifie que nous sommes libres d’enquêter et de contester l’inaction de ceux qui sont au pouvoir. Nous informerons nos lecteurs des menaces qui pèsent sur l’environnement en nous fondant sur des faits scientifiques et non sur des intérêts commerciaux ou politiques. Et nous avons apporté plusieurs modifications importantes à notre expression éditoriale pour que le langage que nous utilisons reflète fidèlement, mais sans catastrophisme, l’urgence environnementale.

UP’ Magazine estime que les problèmes auxquels nous sommes confrontés dans le cadre de la crise climatique sont systémiques et qu’un changement sociétal fondamental est nécessaire. Nous continuerons à rendre compte des efforts des individus et des communautés du monde entier qui prennent courageusement position pour les générations futures et la préservation de la vie humaine sur terre. Nous voulons que leurs histoires inspirent l’espoir.

Nous espérons que vous envisagerez de nous soutenir aujourd’hui. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à offrir un journalisme de qualité, ouvert et indépendant. Chaque abonnement des lecteurs, quelle que soit sa taille, est précieux. Soutenez UP’ Magazine à partir d’1.90 € par semaine seulement – et cela ne prend qu’une minute. Merci de votre soutien.

Je m’abonne →

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
surnatalité
Article précédent

Réduire la natalité pour lutter contre la crise climatique : une idée qui refait surface

Pluies violentes
Prochain article

Pluies violentes et inondations changent de nature avec le dérèglement climatique et obligent à repenser nos infrastructures.

Derniers articles de Climat

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS. ET AGIR.
logo-UP-menu150

Déjà inscrit ? Je me connecte

Inscrivez-vous et lisez trois articles gratuitement. Recevez aussi notre newsletter pour être informé des dernières infos publiées.

→ Inscrivez-vous gratuitement pour poursuivre votre lecture.

REJOIGNEZ

LE CERCLE DE CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE NOTRE EPOQUE DE TRANSITION, REGARDER LE MONDE AVEC LES YEUX OUVERTS ET AGIR

Vous avez bénéficié de 3 articles gratuits pour découvrir UP’.

Profitez d'un accès illimité à nos contenus !

A partir de 1.70 € par semaine seulement.
Partagez
Tweetez
Partagez
WhatsApp
Email
Print